Les Français parlent aux Français : New-York n°3
On n'arrête pas le progrés...

Les Français parlent aux Français : New-York n°4

Dimanche 6 avril 2008 - New-Yorker Hotel 8:00 du matin...

Voilà, la virée new-yorkaise prend fin.
Le "Virtual World Conference 2008" s'est terminé vendredi soir... Journée aussi très intéressante (compte-rendu de la première ici).

Premier keynote époustoufflant de Mtv avec son VLES (Virtual Lower East Side), et de Neopets.
Jeffrey Yapp de Mtv nous a montré Vles et surtout la suite (le monsieur a utilisé un téléprompteur pour faire son discours). Mieux que des mots, allez donc voir ici ,et ici.  Vous comprendrez rapidement. En voyant cela je me dis que les majors 1.0, s'ils n'étaient pas aussi accrochés à leur business model traditionnel, pourraient faire de grandes choses. Mais ils se feront probablement là aussi coiffés au poteau. Vles n'a rien à voir à mon sens avec le monde virtuel de Startac de TF1, qui lui s'accroche à son émission hertzienne 1.0 pour ancrer son monde virtuel. Chez MTV, tout est virtuel si je puis dire. Et d'un réalisme surprenant.
Kyra Reppen, de Neopets, nous a fait un topo lui aussi intéressant. Je suis dit en voyant cela que Billaut 2.0, quand il sera un peu plus âgé, va adorer. Et qu'il laissera tomber rapidement les petites autos en bois que Madame Billaut lui a acheté... Voitures qu'il ne peut pas "tuner", avec lesquelles il joue seul, etc .. Alors que dans Neopets... (un descriptif complet en anglais ici).

Plusieurs workshops ensuite dans la matinée et l'après-midi (cette manie qu'ont les Américains de faire plusieurs ateliers  en même temps : 5 pas moins en même temps à cette conférence - difficile donc de tout suivre). Je vous présente ci-aprés un bref méli-mélo..

Dans le domaine du droit...
Les avocats vont avoir du boulot (ce qui va ravir Me Benssoussan, et Me Iteanu dans notre cher pays réel). Au moins sur 2 points : les litiges dans la "virtuelle propriété". Vous avez un terrain dans un monde virtuel. Quelqu'un vous le pique (et ce quelqu'un peut se trouver n'importe où dans le monde réel). Vous faites quoi ? Et bien, vous allez voir un avocat normal semble-t-il. Et vous serez plus enclin à aller le voir, je pense, s'il a installé son cabinet dans Second Life (je me demande qui de Benssoussan ou d'Iteanu va intégrer le premier SL..). On estime la valeur totale des terrains et autres iles achetés dans les mondes virtuels à 2 milliards de $ (vous avez bien lu...). Je me demande aussi si ce patrimoine rentre dans notre ISF... En fait, la jurisprudence en est encore à ses premiers balbutiements.. Deuxième point : le "virtual cash" qui s'utilise dans certains mondes pour acheter des habits virtuels, des meubles virtuels, des voitures virtuelles, etc... Quid par rapport aux lois des Etats Réels sur la fiscalité, leurs lois bancaires, etc...
Sans compter comme autre problème, les droits de propriété intellectuels.. (j'ai fabriqué une voiture dans l'un de ces mondes... Je la propose à la vente... Cela marche bien... Un autre me pique le look...
Bref : pas triste...

Dans le domaine économique...
Qu'est ce qu'un "virtual good" ? Simple. Du contenu (entendu au sens trés large - texte mais aussi représentation de meuble, tissu, voiture, maison, ...en 2D ou en 3D. tout ce que l'on peut imaginer) qui a une valeur du fait de sa production, distribution, consommation dans un monde virtuel. Il n'y a rien de changer sur le fond par rapport au monde réel. Ginsu Yoon de Linden Lab estime que les ventes totales dans les mondes virtuels ont été de 20 millions de $/mois l'an dernier. Gaïa, autre monde virtuel, fait 100.000 ventes aux enchères par mois de produits virtuels (3 milliards de pages vues par mois si j'ai bien noté)... La "virtual economy" se met en place. Ce n'est pas du e-commerce de biens physiques.

Dans le domaine social.
"L'avatar generation" arrive ! Comme l'a dit un conférencier (je n'ai pas noté son nom, le gars a remplacé au pied levé un type de Google qui n'est pas venu - curieux non ?...) nos enfants sont la première génération depuis le début de l'Humanité qui vont mélanger le réel et le virtuel. Et pour qui, le passage de l'un à l'autre, ne posera auncun problème. Et cela risque d'avoir des impacts non négligeables sur sur les marques, la publicité, la relation client...

Le virtuel gère le réel.
Un workshop TRES intéressant qu'a suivi Serge Soudoplatoff... (on s'est un peu partagé le boulot)... Comme quoi les mondes virtuels et réels vont devenir étroitement imbriqués.. Serge a posté sur son blog un bref descriptif d'une application de gestion d'immeubles réels dans un centre virtuel.. Présentation par Olivier Goth d'Implenia (des Suisses - même des Suisses s'y mettent). Les Mondes Virtuels, ce n'est pas seulement pour les kids et les étudiants boutonneux.
L'idée ici est d'intégrer les données de l'entreprise avec un monde virtuel... Ce que propose par exemple la société Green Phosphor. IBM n'est pas en reste... Vous verrez dans le billautshow ci-après une présentation de ce que fait Big Blue, avec une explication de Serge. Malheureusement le gars d'IBM ne nous a pas montré la gestion du data center...


Billaut est mauvaise langue...
Dans mon précédent post, j'écrivais qu'il n'y avait pas beaucoup de représentants de la gente gauloise (sous-entendu : comme d'hab). Je fais amende honorable... On en a trouvé 4 le matin du deuxième jour (voir leur interview ci-aprés),

un ou deux d'Orange dans la matinée (mais qui n'ont pas trop voulu passer devant ma petite caméra - je n'ai pas insisté)... Et 3 autres que l'on a rencontré Samedi matin au petit déjeuner au New Yorker. Et qui en plus avait un stand ! Que j'avais certes repéré, mais j'ai confondu le nom de leur société MASA avec NASA... (pas bon le billaut... viellit le billaut...). Et que font-ils  les p'tits gars de MASA ? Des bots pour monde virtuel. C'est quoi encore ce truc ? Voir le billautshow de Patrick Samama le patron de MASA ci-après.

Quelques considérations à chaud
1/ On nous a donné pleins de chiffres... Que j'ai noté deçi-delà. C'est très impressionnant. La chose que j'ai retenue : au début de l'Internet on était très content d'avoir au bout de plusieurs mois après le lancement de son site, quelques milliers de visiteurs. Maintenant, c'est quelques millions en quelques heures ! Changement d'échelle probablement dû à ce que j'appelle "l'effet kid" (il y a certainement beaucoup de kids gaulois qui se baladent dans les de mondes virtuels créés par des sociétés américaines).
2/ Il y a une amélioration très sensible de la qualité d'affichage sur les écrans. Ce n'est pas encore le "réalisme du monde réel", mais on n'en est probablement pas très loin...
3/ Il y a peut être une liaison de tout cela avec l'environnement durable. Si les gamins délaissent leurs voitures en bois, c'est peut-être bien pour les forêts ? Mais en revanche faudra plus d'électricité...

Petites élucubrations dominicales pour terminer (je n'ai pas encore prix mon café)...
Le haut débit est là. Le Très haut débit va arriver (100 megas, puis 1 giga).
Les écrans vont encore faire des progrès fulgurants. Je pense que dans les 3 à 5 ans, peut-être plus, nous aurons des rouleaux d'écrans souples couleur (de type e-paper, avec des pigments de type nanotechnologique), que l'on utilisera comme papier peint sur les murs du salon, de son plafond, de son plancher. Avec des résolutions intéressantes (Fujitsu a déjà des prototypes en e-paper format couleur en A4 pour l'instant, et un rafraîchissement de 3 à 4 images/s).
Et là, vogue la galère dans les mondes virtuels... Votre salon devient la chapelle Sixtine, une plage de Tahiti, un centre commercial, sans compter la communication temps réel avec les avatars de vos amis, avatars qui ressembleront comme 2 gouttes d'eau aux vrais...etc...(merci de noter que je n'ai pas fumé la moquette de ma chambre du New-Yorker..)

Voilà. Trés content d'être venu. Un nouveau monde apparaît semble-t-il... Je pourrais dire à Billaut 2.0 que j'y étais...Les Gaulois relèveront-ils le défi ? (en tout cas ceux présents à NY ont décidé de se revoir... Une réunion est prévue mi-mai).
Mon prochain voyage professionnel : Abu-Dabi, début mai, où l'on va causer, devine de quoi ? De Trés Haut débit...

Allez je vais boucler ma valise...
A bientôt pour de nouvelles aventures...

PS J'ai rencontré dans le hall de l'hôtel un Français, producteur de documentaires vidéo. Il était venu faire son marché chez B&H (voir un précédent post). Il en avait acheté pour l'équivalent de 40.000 $. Inutile de vous dire combien cela lui aurait coûté dans notre cher pays... Et il repackageait le tout pour faire comme si c'était du matériel ancien... Je me demande bien pourquoi...

Commentaires

David Castera

Cher Monsieur Billaut,

Merci pour ces comptes rendus et plus généralement pour vos dynamiques actions.

Je n'étais pas à NY, trop de travail et peu de gout pour le grandes messes... je suis un Gaulois qui tente avec sa petite équipe d'apporter quelques usages dans toutes ces annonces techniques. Savez vous que le Crédit Agricole Pyrénées gAscogne est en train de DéVELOPPER une université basée sur un monde virtuel opensource ? ça se passe en béarn.. c'est moins fun que New-york ou SF mais on bosse quand même. Vous connaissez bien le béarn je crois, vous devriez venir nous rendre visite ;)

A bientôt j'espère.

Marc Duchesne

OK pour l'interêt potentiel des Mondes Virtuels dans les domaines de l'Education, du Business, des Loisirs, etc.
Mais y a un truc qui m'échappe encore : comment qu'on fait du fric réel dans ces mondes-là (les exemples SecondLife etc.) ? Comment qu'on fait des vrais US dollars à partir des Linen dollars ?
En d'autres termes, est-ce qu'on joue au Monopoly du XXIème siècle pour de faux, ou est-ce qu'on joue à Wall Street des années 2000 pour de vrai ?...
Faudrait pas que ces gentils garçons nous fassent pêter une vraie Bulle à cause de faux billets...

senceber

Si tu vas a Oloron, mon Jean-Mimi pour aller voir le sieur Castera, je viens avec toi car non seulement je suis ce qu'ils font (et ils le font plutôt bien)mais on y bouffe bien et gamin, c'était mon équipe de rugby préférée.
Là ou il fait une erreur, c'est que, connaissant tes goûts, Oloron Sainte-Marie est bien plus fun que NY ou LA.
@Marc Duchesne, prenez le temps de créer un avatar et allez faire un tour dans Second Life et vous comprendrez pourquoi les mondes virtuels vont remplacer le web et pas mal d'autres choses.
D'autre part, en trois ans de présence dans SL, j'ai rencontré dix fois plus de gens intéressants que dans le monde réel.

Didier

Pour faire suite au post précédent, une fois votre avatar créé, laissez les manettes de Second life à vos enfants et restez à coté. La relève se pose moins de question et comprend vite comment faire, quoi faire... ça nous pousse !

billaut

@Didier... bien vrai..
perso j'attends que Billaut2.0 ait 3 ans ou 4 ans de plus... j'irai beaucoup plus vite pour apprendre avec un prof comme lui...

billaut

@David Castera, Senceber...
Ah pourquoi pas aller à Oloron ? ... Je suis un peu débordé en ce moment, mais on peut prévoir quelque chose...
L'université du Cradit agricole sera opérationnelle quand ?

Marc Duchesne

@Senceber :je n'ai pas (en fait : je n'ai PLUS) d'interrogations profondes sur le bien-fondé, la pertinence, l'interêt, la viabilité, la durabilité etc etc. des mondes virtuels type SecondLife (j'y ai un avatar depuis plus d'un an maintenant - doit vivre sa vie tout seul, vu le peu de fois que je m'y connecte ;-).
Ce qui me pose problème : comment y fait-on du vrai pognon, et quel est l'impact sur la vraie vie : lorsque je vois dans mon entourage des jeunes passer leurs soirées et leurs week-ends sur les sites de poker en ligne, je crains le jour où ils basculeront dans les casinos virtuels de SL...

David Castera

@Jean-Michel Billaut : je pense que le mois de juin pourrait être propice à une visite à Oloron... :)

Simon

Merci pour ces quelques notes, je voulais y faire un saut mais finalement ça n'a pas été possible...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)