Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Connaissez-vous Bruno Van Dam ? Start-ups : l'Argentine vous attend.... | Accueil | La Suéde fera-t-elle la "P2P Révolution" ? »

Commentaires

Olivier

Le prêt d'argent à un tiers est encadré en France. Il faut normalement enregistrer le document auprès du fisc... Bref, ce n'est pas si simple.

senceber

Ce n'est pas simple, mais ça ne durera pas longtemps; Il est impossible de résister à cette lame de fond.
Je pense que le 2.0 va s'i^mposer partout dans notre société ou on se rend bien compte que le 1.0 est à la rue et n'arrive plus à résoudre quoi que ce soit.
Ce sont tous les marchés qui vont être remixés, et ça, c'est pour moi une bonne nouvelle.

Daniel Maniscalco

Jean-Michel,

Tu écris, je te cite :

"Les gens publient du contenu certes, mais ils commencent à organiser entre eux "leurs" marchés sans l'élite des intermédiaires traditionnels."

Voilà la vraie révolution dans le domaine financier !

Il serait utile pour les professionnels comme les états, les consommateurs comme les investisseurs (petits ou grands) d'étudier sérieusement les usages du net et du web 2.0

J'ai connu Jean-Michel sur un salon en 1995.

En 13 ans, l'environnement économique et sociétal a connu de grands bouleversements.

Une génération est arrivée sur le marché du travail avec une créativité que peu ont compris et un manière différente de voir la vie et le travail, plus conforme à l'évolution intellectuelle, éthique, voire spirituelle pour certains, aux exigences et conditions de vie qu'ils vont devoir assumer après nous.

Une génération de jeunes femmes et de jeunes hommes talentueux de 16 à 35 ans intègrent et prennent leur place dans la vie active, avec une expérience des nouvelles technologies informatiques et numériques depuis leur enfance, avec de nouvelles technologies innovantes, de nouveaux usages.

Cette nouvelle façon d'emprunter/prêter de l'argent débarque en Europe et la France n'y échappera pas !

A nous de créer et d'inventer un modèle économique où tous les acteurs (créateurs, entrepreneurs, financiers, commerçants, consommateurs, état et cityoens) oeuvreront ensemble à créer et développer le cadre légal, économique et financier de cette (r)évolution qui vient.

Je dis évolution, car les banques 1.0 semblent ne pas considérer les particuliers et les entreprises, comme leurs clients (une notion qui semble inconnue, car il faut voir comment les établissements financiers agissent et escroquent, et je ne mâche pas mes mots, car j'ai moi-même été victime de tels agissements et de trop nombreuses personnes comme dirigeants autour de moi, ne reçoivent aucun véritable service réel de la part des banques - Désolé Messieurs les Banquiers, mais il va falloir désormais vous remttre en question sur vos méthodes et vos pratiques commerciales-, qui sans une profonde remise en question vont voir disparaître leurs clients sans comprendre pourquoi).

La crise des subprimes et la crise du crédit qui en découle comme la crise de l'assurance crédit qui émerge n'est que le résultat de la prédation, l'appropriation des revenus des particuliers et entreprises (comme la fin du pétrole, prévue par des experts de l'énergie d'ici trois ans, les réserves réelles étant seulement de 5 à 6 milliards de barils).

J'ai reçu un jour un message d'Internet sur un film intitulé le jeu de l'argent sur Youtube, qui est fort instructif sur la manière dont les dirigeants des grandes entreprises américaines au début du siècle dernier, ont escroqué les particuliers et entreprises en provoquant la crise de 1929 et les deux premières guerres mondiales, pour s'enrichir (c'est édifiant !).

Un vrai crime contre l'Humanité !

L'ultra-spéculation, l'appropriation des ressources matérielles pour répondre aux besoins des êtres humains (c'est la définition de l'économie dans le dictionnaire enclyclopédique Larousse) et l'appropriation des ressources immatérielles génèrent la situation actuelle dans laquelle nous nous trouvons.

Peu d'hommes et de femmes ont pris réellement conscience que l'Humanité est elle aussi au bord de l'extinction, si nous ne changeons pas notre façon de penser et d'agir.

Les financiers devraient plutôt étudier les réels besoins et les nouvelles pratiques proposées par les internautes.

Sans cela, le secteur industriel de la finance internationale comme le secteur pharmaceutique, pour n'en citer qu'un autre, connaîtra ce qui est arrivé au secteur sidérurgique, par exemple, ou s'effondrera.

Je suis d'accord avec Bill Gates quand il dit que nous avons besoin de banques mais pas de banquiers.

Décorrélés (pour utiliser un mot courant du langage boursier) de la réalité vécue par les personnes physiques et les entreprises en création ou en développement, les dirigeants des grandes banques internationales oublient que les clients que nous sommes peuvent changer de "fournisseurs" et trouver d'autres formes de financement, le crédit-interentreprises étant le premier banquier des entreprises.

L'idéogramme chinois crise signifie aussi opportunité.

Je pense que cette situation peut générer une utile et véritable compréhension de notre devoir, de notre responsabilité, au sens de capacité à répondre, face aux expériences de la Vie, une véritable réflexion de fond et une action individuelle et collective renouvellée sur de nouveaux paradigmes, postulats et usages.

Il serait dommage de ne pas en profiter.

Je crois en vos talents, expertises et compétences, en votre Humanité pour trouver les solutions à ces maux et saisir les opportunités, comme celle exposée ici par Jean-Michel ou le P2P Venture (voir l'excellent article de Jean-Michel à ce sujet).

Les personnes qui sont prêtes à créer et à développer un tel système de crédit web2.0 ou de P2P Venture, peuvent me contacter par l'intermédiaire de Jean-Michel, afin que nous mettions en oeuvre une solution utile pour notre pays.

Nous trouverons avec l'état le cadre légal pour développer de telles initiatives.

Le monopole bancaire se fissure de toute part et devient obsolète du fait du comportement prédateur des banques, qui pourraient se voir un jour destituées de ce privilège dont elle abuse pour spolier (je m'excuse, si le mot est fort, mais le constat est là, malheureusement pour vous) les particuliers et entreprises, qui ont besoin d'un réel partenaire économique et financier.

Vous avez le monopole de la création monétaire, source de tous les enrichissements légaux et illégaux, alors n'abusez pas !

Il sera d'ailleurs intéressant d'étudier les solutions proposées par les gaulois que nous sommes.

Et comme l'écris notre ami Senceber, le 2.0, le 3.0 ... va s'imposer partout dans tous les marchés et activités humaines et c'est une excellente nouvelle pour l'avenir de la Planète.

marc duchesne

Entièrement d'accord sur les aspects "rupture" (le "disruption" dans le langage du marketing à l'anglo-saxonne) où les utilisateurs vont pouvoir à terme se passer des intermédiaires avec les fournisseurs de produits ou services grâce au Web 2.0.
Une démarche indispensable y compris dans le cadre du Développement Durable.

Mais je serais plus réservé pour tout ce qui touche directement à l'argent. En effet, quid de la sécurité et de la confidentialité des transactions ?
Quand je gère mes comptes chez ma banque 1.0 via Internet, j'ai au moins la certitude (je n'ai pas écrit "garantie"...) que cette banque a pris toutes les précautions pour maintenir un degré élevé de sécurité, et de plus, en cas de pépin, je peux au moins me retourner contre elle par voie de justice voire seulement par application du contrat qui nous lie.
Dans le cas d'une startup 2.0 (puisque c'est de cela qu'il s'agit, n'est-ce pas ?), où est ma garantie ?

Oui, l'innovation est indispensable à la rupture obligatoire (p'tain, c'est beau comme du Philippe Starck à Web 3 ;-), non, je ne confierai pas ma vie financière à une société inconnue.

serobac

Bonjour je cherche un crédit en urgence de 250 000€ sur 30 ans pour l'acquisition d'une maison que j'habite de puits 9 ans et le propriétaire la vend mais étant artisan les banques ne me prête pas je cherche un particuliers qui pourrai me les prêtés

Charles

Bonjour,
J'ai plusieurs sociétés sur le web et je dispose d'une infrastructure technologique pour mettre en place une plateforme de social banking en front office. Nous disposons en la matière d'un vrai savoir-faire... Je cherche une personne disposant elle de la compétence bancaire et d'une infrastructure de back office bancaire pour gérer le scoring, et les process métiers... Bref je propose un partenariat pour une belle aventure sur le sujet du crédit p2p.
ça tente quelqu'un?
Cordialement
Charles
acharles979@gmail.com

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub

Googlez-moi:


Stats