« octobre 2007 | Accueil | décembre 2007 »

Les Français parlent aux Français : San Francisco n°5

Vendredi 30 novembre 2007 - Orchard Garden Hotel - vers les 6:00 du matin...

Merci à tout ceux qui se sont intéressés à notre pauvre sort... On a trouvé de l'essence. Quelques problèmes avec le "nozzle" (les pompes ici sont un peu différentes des nôtres)  ... Et de plus, on n'a rien perdu hier... On n'a même pas égaré les clefs de la voiture pendant 5 minutes... All is under control... Bref sur ce plan, une journée d'hier sans relief...

Mais sur un autre plan... On s'est bien régalé... Un meeting le matin au restaurant Il forniao à Palo Alto (lieu culte) avec Claude Léglise, est toujours un moment fort..  On s'est bien régalé, non pas avec la nourriture (on n'a pris qu'un café), mais sur la discussion avec Claude. Je connais Claude depuis plusieurs années, depuis le début du multimédia en fait, dont il s'occupait chez Intel. Il s'est ensuite occupé des investissement d'Intel dans le Monde, avant de fonder une société de capital risque avec des partners chinois : Wiharper...Quelques points de la discussion :
1/ les Chinois inventent. Ils ne sont pas plus bêtes que nous, et comment ils sont beaucoup plus nombreux, la "masse d'intelligence", y est plus importante. Tirez en la conclusion que vous voulez. Cas précis cité par Claude : une start-up chinoise a mis au moint un processus pour intégrer des nanotubes de carbone dans les pare-chocs de voiture. On peut peindre de cette façon le pare-choc, sans mettre une couche d'apprêt. Les Chinois font cela mieux que Bayer ou Du Pont de Nemours... Et en Chine, il faut savoir que la négociation commence quand le contrat est signé...
2/ Créer ici une "delaware" (on appelle delaware une société qui se crée en s'incrivant dans l'Etat du Delaware), coûte, tout compris (avocats, documents divers) 15.000 $. Et entre le premier pitch (présentation) que vous faites à un capital-risqueur qui accepte de vous financer, et le moment où vous recevez son chèque, il s'écoule entre 90 à 120 jours. Je connais des pays où c'est un peu plus long... A noter que si pour démarrer votre entreprise vous avez plus de 20 amis, relations, business angels, qui ont mis quelques sous à votre capital, aucun vc ne regardera votre dossier. Trop compliqué à gérer.
3/ Vous avez créé votre start-up ici ? Dans le domaine du logiciel, des services on demand ? Vous pouvez vous faire racheter, soit 300.000 $ par ingénieur qui ont participé et oeuvré à mettre en oeuvre votre logiciel, soit au nombre d'utilisateurs que vous avez (autour de 200 $ par tête, pour une monétisation par Adsense...). Ce sont les cours observés aujourd'hui sur le marché...

Aprés-midi peinard pour ma pomme, pendant que l'ami startuppeur que j'accompagne révisait ses slides dans sa chambre. Baguenaudage donc autour d'Union Square, où l'on y voit des choses curieuses...Dsc00983 Les magasins déversent des tonnes de musiques sucrées de Noël à longueur de journée. Aprés Thanksgiving, on commence à préparer activement Noël...D'ici une petite quinzaine, les Américains n'auront plus la tête au boulot...

J'ai testé l'iPhone à l'Apple Store local. C'est quand même impressionnant ce truc. Et même remarquable... (Claude nous disait que tous les fabricants d'old telephone ou PDA s'arrachaient les cheveux pour copier au plus vite l'iPhone).
Petite visite au CompUsa de Market. On commence à voir des disques HD-Dvd 15 gigas pour 15 $, et des Blu-ray 25 gigas pour 25 $.

Fin d'aprés-midi chez un lawyer du côté de Mountain View (où j'ai utilisé le réseau Wifi installé gratuitement par Google dans la région), et visite éclair à la "High Tech Conference" : petit meeting de networking organisé par Carole Granade de la Chambre de Commerce franco-américaine, chez Cooley Godward, du côté de PageMill à Palo Alto. Cooley est un énorme cabinet d'avocats. Avec des bureaux déjà habillés pour Noël. Dsc00987

On est arrivé un peu retard... Restaient quelques Français dont Alexandre Scialom de box.net, un asp de stockage online. Alex est peu marri que Google arrive sur ce marché... Mais trés content d'être là. Il est peu probable qu'il revienne un jour au pays.. Je l'ai interviewé. (voir vidéo ci-après).

Je lui ai dit qu'en Europe nous avions aussi des sociétés dans ce secteur du storage online, dont la dernière en date : Wua.la (soicété suisse).

"Oui, me dit-il, je connais .."
"Ah bon, dis-je, un peu étonné que cette société à peine en activité, soit déjà connue ici..."
"Oui, j'ai vu la vidéo de présentation sur votre blog"
Ce qui m'a quand même un peu estomaqué...
A noter, que c'est la première fois que j'arrive à uploader une vidéo (environ 90 mégas) des USA.

Sinon, le Wall Street Journal d'hier, sous la plume de Walter Mossberg (analyste trés apprécié), n'est pas tendre pour le Kindle d'Amazon.. Le "magasin" où l'on peut téléchargé les livres : trés bien. Par contre le matos : bof.. Bezos aurait dû s'associer avec Jobs pour réaliser le reader... Cela étant, d'ici à ce que Google (qui numérise aussi des livres) s'y mettent avec un reader signé Apple...
Campagnes 2.0, dont je vous parlais récemment, vient de mettre en ligne quelques vidéo intéressantes où les organisateurs et les élus expliquent que les campagnes 2.0 cela existe dans la France d'en bas.
Je viens de recevoir un mail du fondateur de mypornMotion.com (titre explicite) qui me demande de passer au billautshow... Je pense que je vais accepter (mais pourvu que Madame Billaut n'en sache rien...)
Et le "newsosaurs" qu'est l'AFP (ce qualificatif n'est pas de moi, mais d'un responsable de l'AFP qui vient de m'envoyer un mail)... ouvre www.mediawatch.afp.com

Notre objectif est de montrer comment la révolution numérique bouscule partout dans le monde la donne pour tous les médias traditionnels (journaux, magazines, radios, TV …), comment certains réagissent et d'autres pas, et comment le métier de journaliste va se réinventer (ou pas) dans ce nouveau paysage. En plus des USA et de la Grande Bretagne, ce blog essaiera d'offrir une fenêtre sur les évolutions en Asie-Pacifique (Japon, Australie, Singapour …) mais aussi depuis les régions où l'Internet change la société comme en Scandinavie, les pays Baltes, l'Allemagne, la Russie, le Brésil ou même en l'Iran, l'un des tout premiers pays blogueur du monde.

Voilà pour hier.
Aujourd'hui journée assez cool...  Et un autre gaulois startuppeur (un peu de bouteille sa société) me rejoint ce soir...
Je me demande bien ce qu'il peut perdre celui-là...
 


Les Français parlent aux Français : San Francisco n°4

Jeudi 29 novembre 2007 - Orchard Garden Hotel, vers les 6:00 du matin...

Alors je le raconte ? Non ? Oui ? Bon, je raconte.. Mais vous allez me charrier...

Figurez-vous qu'hier, on est tombé en panne sur la 101 (la célébre autoroute de la Silicon Valley).
On est tombé en panne... d'essence.
Us et coutumes encore... On a loué une compact Chrysler, qui, ma foi a fort belle allure... Mais le  problème, c'est que l'indicateur de niveau d'essence du réservoir passe au vert (au lieu du rouge dans nos contrées), quand le dit réservoir est presque vide... On n'a fait pas attention.. Et hop... une panne d'essence du côté de South San Francisco...
Affolement généralisé dans l'habitacle... 2 Gaulois pommés sur la 101, avec un trafic important, des énormes camions frôlant notre frêle habitacle, qu'heureusement nous avions réussi à garer sur le bande d'arrêt d'urgence... Et une idée terrible a traversé mes neurones soudainement enfiévrés... Et si sur cette Terre il n'y avait plus de pétrole comme pour nous, d'un seul coup ?
Premier réflexe : appelez un ami local pour lui demander conseil... J'appelle donc Jean Sini... De la chance : il répond.
Son avis : appelez la société de location de voiture. Effectivement nous eussions dû y penser ! Mais dans des moments de grands stress, l'OS de l'Homo Sapiens bogue. Et on se repasse à grande vitesse tous les problèmes qui vont arriver : les "crocodiles" (c'est le nom des gendarmes locaux qui restent tapis dans leurs voitures ou sur leurs motos en attendant que le central les appelle pour aller régler un problème là où ils sont), les crocos donc vont nous tomber dessus. Et ici panne ou pas, c'est la contravention, la fouille les 2 mains sur le toit, comme à la télé.. Nous avions des rendez-vous que nous allions manquer, et quand vous arrivez en retard sous ses latitudes, et que de plus vous êtes Français : cela fait assez mauvais effet sur le cow-boy que l'on va voir...
Bref. Aprés une longue conversation avec l'opératrice de la société de location (le principal probléme a été de lui expliquer exactement  où nous étions)... un jeune gars est arrivé 30 minutes plus tard avec une magnifique camionnette de dépannage et nous a versé 2 gallons (une petite dizaine de litres) dans notre réservoir. Le tout pour 48 $. Ce qui n'est pas pour cher un stress de cet ampleur.
Bref, nous étions sortis d'affaires... Notre OS, avec ce patch des 2 gallons, s'est remis à fonctionner normalement, aprés une petite crise euphorique (c'est toujours comme cela chez l'Homo Sapiens). "Tu te rends compte, et si nos batteries de téléphone avaient été à plat ?"...
Bon, on a loupé un rendez-vous... Un malheur n'arrivant jamais seul, l'ami que j'accompagne, a pommé son portefeuille au café Borrone à Palo Alto (le centre de la vie locale)... Ah ! ces startuppeurs qui vivent à 200 à l'heure !... Mais il doit avoir un Dieu pour les startuppeurs 2.0... Il l'a retrouvé...
Je me demande bien ce qui va nous arriver aujourd'hui...
Merci donc à Jean de nous avoir soutenu... Et donné le conseil qui fallait...

Cela étant, je suis devenu un e-majordome en chef pour startuppeur émérite... Je gère désormais les clefs de la voiture, le portefeuille du copain, je vais vérifier le niveau d'essence avant toute mise en route (c'est lui qui conduit).. Je dois être doué pour cela.. Pour ceux qui ont suivi mes tribulations à Madagascar avec mon pote Jean Hugues Lauret (voir dans ce blog), rappelez-vous : lui, il perdait ses godasses... Ah ces startuppeurs 2.0 !

A part cela et un rendez-vous manqué, la journée a été instructive... Et je découvre comment fonctionne ce petit monde du capital risque local.. Intéressant à plus d'un titre... Hier soir notamment, nous avons assisté à une petite réunion de business angels..  2 start-ups se présentaient : une américaine (solution pour éradiquer le spam), et une... française : StoreXperiense (redifining in-store consumer intéressant).. Le développement exponentiel du commerce électronique commence à inquièter les chaînes physiques de magasins... Comment y rémédier ?

C'est affolant le nombre de Français qu'il y a ici... Et même le Gouverneur Schwarzy nous a à la bonne... Par exemple. On refait le Bay Bridge (le pont qui traverse la Bay de San Francisco à Auckland)... Les travaux traînent, les budgets s'envolent.. Schwarzy a prévenu : si cela n'avance pas, je vais aller chercher les Français : regardez le pont de Millau. Il a été fait en des temps record, pour pas cher... Tant qu'il y est, il pourrait aussi aller cherche Free, histoire de mettre un peu de débit dans la Valley...

J'ai regardé ce matin la vidéo du Club Renaissance, incitant Monsieur notre Président de la République a mettre en oeuvre un politique volontariste pour que chaque Français se mette à l'Internet.. Certes recycler des PC un peu âgés, pour les distribuer à ceux qui n'en ont pas, est une bonne chose... Mais encore faut-il leur apprendre à quoi cela sert et comment cela marche...

Permettez-moi pour terminer ce petit post matinal, de vous signaler l'excellente initiative de la conférence de la semaine prochaine à Bressuire : Campagnes 2.0

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comme nous vous l’avons indiqué dans nos précédents mails, le Pays du Bocage Bressuirais vous invite à un colloque national sur le thème des nouvelles technologies les 4 et 5 décembre prochains à Bressuire ( Bocapole ).

A l’occasion de ce colloque, vous êtes invités à apprendre à utiliser les nouveaux outils du web (webschool) : moteurs de recherches, flux rss, les outils de veille, les blogs, les forums, les réseaux sociaux…
Cette webschool se déroulera sur le site même du colloque (Bressuire – Bocapole) les mardi et mercredi de 10h30 à 12h et de 14h30 à 16h.
Venez à l’heure de votre choix dans ces créneaux horaires et restez le temps qu’il vous plaira !
Plus d’infos dans l’onglet Ateliers et Webschool sur le blog du colloque www.campagnes-deuxpointzero.com.

-----------------------------------------------------------------------------

Voilà... Bonne journée... Moi, je pars pour de nouvelles aventures (au cas soù il m'arriverait quelque chose, merci de prévenir Madame Billaut)...

Et à demain peut-être...

 


Les Français parlent aux Français : San Francisco n°3

Mercredi 28 novembre 2007 - Orchard Garden Hotel - vers les 5:00 du matin...

San Francisco : ce n'est pas Paris. On ne stationne pas partout dans les rues : on a déjà prix 2 prunes à 40 dollars pièce.
Faut dire que pour comprendre les us et coutumes de la chose, ce n'est pas trés clair... Les places sont délimitées comme partout sur la chaussée par des bandes blanches... Vous trouvez une place libre ? Vous vous dites, chic alors, je vais pouvoir me garer.. Et bien non ! Faut d'abord regarder si le rebord du trottoir est de couleur rouge ou jaune... A éviter dans les 2 cas ... Je ne sais pas encore pourquoi, mais c'est trés dangereux... Si pas de couleur, alors faut vérifier les mentions écrites en tout petit sur le parcmètre... Car il y a des périodes où il ne faut pas stationner... Et il faut aussi vérifier en début de rue s'il n'y a pas un panneau du genre "interdit de stationner le mercredi de 2:00 du matin à 7:00 du matin pour cause de nettoyage du caniveau".. Vous pouvez certes vous y garer, mais à 2:00, faut retirer la voiture... Sinon fourrière... Ici on ne badine pas avec ces choses...
Ne pas oublier aussi, comme les rues sont en pente, de tourner les roues avant dans le bon sens une fois garer... Et ne pas se tromper de sens, s'il vous plaît ! Sinon : prune.
Et les bougres sont trés actifs, équipés qu'ils sont d'Interceptors : des voiturettes électriques (voir photo),Dsc08043_2 qui se faufilent partout, et qui sont trés équipés pour traquer le gaulois contrevenant... Sans s'arrêter en effet, le préposé à la gestion du traffic, marque le pneu de toute voiture stationnée dans les "purple parks" (parking gratuit pendant 2 heures généralement). Et cela à l'aide d'une craie emmanchée au bout d'une petite perche. 2 heures plus tard, il repasse et verbalise (par ordinateur) la voiture toujours garée avec sa marque sur le pneu... Donc, il vaut mieux utiliser un parking payant (compter 30 dollars pour une journée)... Et il y en a beaucoup.
Bon, ne dites rien à Sarkozy sur les interceptors... Cela pourrait lui donner l'idée d'en mettre à Paris et ailleurs...
Dernier point sur ce thème... Ne faites pas comme dans notre beau pays : ne jetez rien par la fenêtre de votre voiture... Si un policier vous surprend à faire cet acte de malveillance : 1.000 $ d'amende (un feu rouge brûlé : seulement 218 $...)..

Sinon journée d'hier excellente... (et toujours beau temps).

Un meeting avec Jean Louis Gassée le matin chez Allegis Capital... Toujours bon pied bon oeil, le bougre... Le neurone alerte, la disgression fine et toujours instructive (il nous a ainsi rappelé la mécanique commerciale d'IBM pour vendre quelque chose à un grand compte - j'eusse dû filmer)..Il vous démonte un business plan avec beaucoup de charité ("je ne suis pas là vous enfoncer, mais pour vous aider.."). Donc, ami startuppeur, vous le sel de la Nation, voilà quelques recommandations, si vous devez "pitcher" devant quelques capitaux risqueurs du crû... (comme le capital risque gaulois est un peu frileux, ils sont nombreux, les Français à venir ici..).

1/ 3 slides, pas plus, pour démarrer... Premier slide : qui sont les fondateurs (leurs track-records comme on dit ici). Deuxième : quel est le problème que votre affaire veut résoudre ? Troisième : comment pensez-vous gagner vous de l'argent ?
Puis attendez.
S'il a des questions, c'est qu'il y a de l'intéret. Et là vous pourrez sortir vos 250 slides... Si pas de questions : vous allez boire une bière au bistro du coin pour revoir votre copie... (et si vous avez la chance de tomber sur un Gassée, il vous donnera son avis).

2/ Recherchez des businesses où il ne faut aller quémander, c'est à dire éviter un business où il faut vendre quelque chose à une entreprise 1.0. C'est usant, et trés coûteux en force commerciale. Regardez Google, Facebook, et autres..  ils n'ont rien chercher à vendre aux entreprises. Leur service à attirer au début des tas de gens.. Du coup les entreprises 1.0 viennent les voir...

Matinée bien remplie donc.
Déjeuner ensuite à Mountain View avec Jean Pommier d'Ilog (on a un peu cherché le resto...). Discussion des plus intéressantes... Jean nous a ainsi présenté "Near by now". Allez voir : c'est bien vu... Nos centres commerciaux européens devraient s'intéresser à la chose..

Puis, pour finir la journée aprés un autre rendez-vous au Sheraton de Palo Alto en début d'aprés-midi, un "atelier" à l'Atelier de BNP Paribas, ici à San Francisco. Endroit sympa. Un quartier en pleine rénovation. Imaginez un grand immeuble de briques - style usine textile Boussac magnifiquement retapée -, avec un Dominique Piotet (le responsable) alerte, recevant avec son équipe une soixantaine de frenchies. Dsc00975 Dont une dizaine venant de France (ceux que j'avais rencontré à l'aéroport en arrivant dimanche dernier). Une réunion organisée par la Mission Economique de SF. Démarrage vers les 17:30... Petit buffet : on networke à mort... ""Et toi, que deviens-tu... ? Que fais-tu ? T'as levé combien ? etc... J'y ai revu des gens que je n'avais pas vu depuis une vingtaine d'année... Et j'ai enfin vu le Kindle d'Amazon Dsc00968 que le père Françis Pisani, célébre blogeur ici, m'a sorti de son sac... Le matos fait un peu "houston", si je puis dire au premier abord. Il a des boutons, un clavier, une roulette clickable, des poussoirs sur le côté... Mais texte lisible... J'ai demandé à Françis ce qu'il en pensait.. "Trés, trés bien, j'attendais cela depuis longtemps, mais encore trop cher..."
Et puis 5 start-ups françaises (une luxembourgeoise dans le tas) ont présenté leur affaire. Une minute chacune. Avec ensuite la possibilité pour tout un chacun de discuter et de se faire présenter plus en détail l'application:  moncv.com, mypronostic, doneo.org, jamando, Ulike ... J'ai vu en détail moncv.com que m'a présenté Guillaume Limare... Du trés beau boulot. Malheureusement n'a pas intéressé jusqu'à présent le capital risque français...

Soirée trés sympa, donc . Cela m'a rappelé mon jeune temps...

Et pour finir...
La presse américaine annonce ce matin l'arrivée de Google dans le secteur... des énergies renouvelables. Il fallait s'y attendre... D'ici à ce que Google produise une électricité propre (même pas atomique), et vous la vende... Trés bon article aussi dans le Wall Strret Journal sur le "person2person" crédit. Lending club fait du crédit entre amis sur Facebook, et un nouveau va ouvrir ici : GlobeFunder.com...

Et la semain prochaine aurra lieu à Bressuire (c'est en France) Campagnes 2.0. Je viens d'apprendre (ce n'était pas dans le Wall Street Journal) que les élus des Deux Sevres y présenteront leur projet Wimax. Et Cisco devrait y faire un keynote intéressant.

Et si Monsieur Barjawel peut me renvoyer son mail que j'ai par erreur détruit... Merci à lui.

Allez ! A demain (peut-être).


Les Français parlent aux Français : San Francisco n°2

Mardi 27 novembre 2007 - Orchard Garden Hotel San Francisco, vers les 5:00 du matin...

Toujours dans le décalage horaire... Donc réveil de bonne heure... (en photo une vue de notre hôtel à l'entrée du quartier chinois).Dsc08018
Trés beau temps hier... On a pu déambuler dans Palo Alto et sur le campus de Stanford en bras de chemise.. Mais dés que le soir tombe, un anorak est le bienvenu..
Pas beaucoup de monde dans les rues, les restaurants, les magasins : les Américains se remettent du long week-end de Thanksgiving.

Toujours pas beaucoup de débit ici... Ce qui est vraiment incroyable ! La patrie du Web 2.0 et autres bidules, est sous-développé, et ce qui est assez curieux, c'est que les gens prennent leur mal en patience... Presqu'en rigolant... Jeff Clavier nous disait que le San José Mercury dans son édition du 22/11 avait publié une étude donnant par pays le débit disponible et le prix... La France arrive dans les premiers (merci l'Arcep), et les US arrivent dans les derniers. Je n'ai retrouvé l'article. Et Jeff de conclure que son fils est content d'aller chez ses grand-parents en France : il a du débit...
J'ai demandé à diverses personnes: " Mais pourquoi pas par exemple, si les opérateurs bloquent le marché (on est revenu au monopole de fait ici - bien la peine que Reagan et consorts aient cassé en 1984 le France Telecom local, à savoir ATT), pourquoi donc, vous ne créez pas une coopérative à l'instar de Nuenen en Hollande ?
Une poule ayant trouvé un couteau, devrait avoir le même regard que celui de mes interlocuteurs... Et aprés avoir mûrement réfléchi, un lawyer m'a dit : "Si vous lancez cela, vous allez avoir pas mal de problèmes avec les opérateurs... et votre avocat va se frotter les mains, car il va avoir du travail jusqu'à sa retraite, qui aux USA, n'est pas à 50 ou 60 ans comme dans certaines contrées... Même Google semble-t-il a dû faire machine arrière pour le Wifi à San Francisco...". J'ai eu le même son de cloche au congrés IPCities à Viladecans en Espagne la seaamine dernière (voir posts précédents). Utopia (le réseau FTTH en Utah) a eu des tonnes de problémes avec les opérateurs. Mais l'Utah : c'est les Mormons... Et à ce que l'on dit, ils font ce qu'ils disent, contre vent et marée, opérateurs ou pas opérateurs...
Cela étant, on a du Wifi gratuit un peu partout dans la Valley... Cà rame, mais en sirotant une Anchor Steam (la bière locale), on prend son mal en patience...

A mon avis, cet état de fait serait une chance pour l'Europe. Et pour notre pays. Sans revirement des Autorités ici, on ne voit pas comment les Américains pourraient se sortir de cette situation. Donc, si en France on met en place un New Deal (expression de plus en plus utilisée par notre Président de la République semble-t-il) basée sur une réseau à TRES haut débit pour tout le monde, cela devrait favoriser la création de services nouveaux que l'on pourrait venir vendre ici, quand ils auront du bon débit... Cela étant, on est loin d'avoir en France l'écosystem adhoc comme l'on a ici... Ce qui incite toujours des Français à venir tenter l'aventure californienne, même sans débit... Mais faut connaître les us et coutumes du capital risque local... (photo : au détour d'une rue dans Palo Alto...  Socialtext est probablement un leader dans le wiki)...Dsc08024

Et en ce moment, on a l'impression que si vous ne présentez pas un "business plan" de type Facebook, à savoir l'ouverture d'un service utilisé par 10 millions de personnes quelques heures plus tard, vous pouvez aller vous rhabiller... Je suis quant à moi, débordé par les demandes de friends dans Facebook, pour beaucoup de gens que je ne connais pas de prime abord...

Sinon, quelques news..
Un article intéressant dans le Wall Street Journal d'hier : des entreprises commencent à utiliser youTube pour présenter leurs affaires souvent sur un ton de type "vidéo-gag".
Thanksgiving avec son black Friday et son CyberMonday a entraîné une augmentation semble-t-il forte des achats. Mais les spécialistes ont du mal à s'accorder sur les taux de croissance.
Google devrait selon certaines rumeurs, proposer un service de storage on line. En fait, vous gardez vos fichiers (texte, musique, vidéo...) sur le disque dur de votre PC... Vous laissez votre PC allumer, et de n'importe où, où vous êtes dans le monde, vous y avez accès... Ainsi que vos amis si vous le désirez...
En fait, pour Google tous les moyens sont bons pour mettre en oeuvre des services online utilisables par un maximum de monde, pour ensuite vendre de la publicité contextuelle... Inutile de dire que si un tel système se met en palce je vois mal comment les Autorités Françaises, suite au rapport Olivennes, vont interdire le transfert de fichiers piratés ou non.. A moins de déconnecter du réseau tous les gens qui utilisent Google ? La publicité en ligne aura-t-elle la peau du droit d'auteur ?

Allez pour terminer une p'tite photo de notre resto favori... Dsc08013 Le Café de la Presse où se retrouve de temps à autres, quelques gaulois du crû... Et à demain (peut-être...).


Les Français parlent aux Français : San Francisco n°1

Lundi 26 novembre 2007 - Orchard Garden Hotel San Francisco, vers les 5:00 du matin...

Les voyages, c'est bien connu, forment la jeunesse (et aussi le début du 3ème âge). Aprés Viladecans (Catalogne - voir précédents posts), me voilà maintenant à San Francisco et la Silicon Valley (et la semaine prochaine, Bressuire pour Campagnes 2.0)...
Bien arrivé donc hier, Dimanche, où j'accompagne le patron d'une start-up française qui vient humer l'air de la Valley... D'ailleurs, nous ne sommes pas les seuls à venir humer. En arrivant à l'aéroport, grosse surprise de m'entendre appeler par mon nom et de voir le père Olivier Ezratti venir à ma rencontre... Il venait d'arriver de son côté avec une volée de gaulois (une vingtaine), tous startuppeurs émérites ,venant respirer les effluves du 2.0...
Et le soir, dîner au Café Français en face de notre hôtel avec 3 autres Français dont Stéphane Delbecque (un gars d'chnord) qui travaille chez Six Apart (Typepad..)..
Entre les 2 : ballades, lecture de quelques revues papier...

Il fait bon ici, à San Francisco, et la ville après Thanksgiving (le 22/11) prépare activement Noël... Un trés beau sapin sur Union Square, Dsc00950 magasins magnifiquement décorés (ici, ils sont ouverts le Dimanche, tous les Dimanche), beaucoup de monde dans les rues... les bras chargés de paquets multicolores...

Bref, il reste des sous à nos amis Américains, malfré la crise des subprimes... Dsc00954 Car il y a déjà eu le Black Friday (le vendredi qui suit Thanksgiving, les magasins font des soldes) et aujour'hui c'est CyberMonday : les e-commerçants font leurs soldes... Idée à proposer à la Fevad en France ? (un cybermonday gaulois ne serait pas pour déplaire à Madame Billaut je pense)...

Gros ramdam semble-t-il ici, avec le Kindle (le Kindle, pour ceux qui ne sauraient pas, est le reader d'Amazon)... Business Week du 26 novembre en fait le panégérique , et compare Bezos, le fondateur d'Amazon, à ... Gutenberg. La structure marketing adoptée par Amazon rappelle le couple iPod+iTunes dans la musique. Bezos fait en gros la même chose que Steve Jobs dans le domaine de la chose imprimée (livres : 88.000 livres disponibles en téléchargement, journaux - dont Le Monde je crois, histoire de rendre la pareille aux Echos, etc..). J'espére voir le matos cette semaine...
Bezos imposera-t-il le prix unique du bouquin téléchargé (9,99 $)Comment vont réagir les Apple/Google ? (étonnant que le couple infernal n'ait pas sorti un truc comparable avec tous les bouquins que numérisent Google)... Comment vont réagir les éditeurs français et européens ?
En tout cas, à lire les descriptifs du Kindle : un truc fabuleux m'a intéressé. Vous pouvez revendre votre bouquin téléchargé... Cela coupera peut-être court au piratage ? Si cela vous intéresse : excellente vidéo de présentation sur le site d'Amazon (à partir de la home page)...

Voilà... On descend tout à l'heure du côté de Palo Alto... Histoire d'humer quelques effluves 2.0... Et dans la mesure du possible je vais essayer de vous en faire profiter... maintenant que nos gréves sont terminées, pardon suspendues; que Sarko est en Chine dans les odeurs 1.0 de Pékin (qu'est-ce qu'il ne faut pas faire quand on est Président de la République..), pour essayer de vendre des tas de trucs aux Chinois..

On va enfin pouvoir respirer...
A demain peut-être


Do you know Jonas Birgersson ? Towards "broadband 2.0"...


Jonas is a "zen" swedish guy... But be carefull, swedish people are very "dangerous"... Not for you and me, but for the "emperors of the old age"... Remember Niklas Zennstrom and his kazaa (big problems for majors), skype (big problems for the historical telcos...), and remember the previous company of Jonas : Bredbandbolaget (probably the first company to offer FTTH in the world)...
So, at the Ipcities conference in Viladecans (Spain) in November 2007 (please see my previous posts in french), Jonas explain us his new business...
FTTB (fiber optic to the building) + Cat6 ethernet wire for apartment... Capex : 300 €, Opex (3€/month). And you pay 20€/month for 100 megabits/s symetric...
It's an open access model. And you can change  ISP in .... 5 seconds..  Yes, 5 seconds...  That's a good idea, isn't ?
But, but... What's about his "superfast mobile broadband" ?  Wouah !
I hope Jonas launches its business in France very quickly... And I hope that's our european politicians understand what's are the economic benefits of an "open access network" for all Europe.
It's sure : we have nice guys in Europe...

To contact Jonas Birgersson here
The web site of Labs2 here

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


Les Français parlent aux Français : Viladecans n°2

Vendredi 23 novembre 2007 - Le Cubic, Viladecans, dans la matinée

Dernier jour de cet IPCities au Cubic (nom du complexe où a lieu la conférence...Dsc00945 voir photo)
Peu de monde (150 personnes), presque tous des locaux, mais excellents speakers hier, venant d'un peu partout. Aujourd'hui nos amis catalans sont en train de discuter de l'intérêt de la fibre, de savoir qui va faire quoi, etc...
Plus on monte vers le Nord de l'Europe, plus il ya de citoyens connectés avec du bon débit... Plus on descend vers le sud, moins...

Et la Catalogne est au Sud...
Certes, la ville de Valdecans va se fibrer (les fourreaux sont prêts), mais on se demande encore ici si le FTTH est une bonne chose... Bref, on est dans la situation de la France il y a quelques années (en Espagne 40% environ des foyers sont connectés, contre plus de 50% en France). De plus, en France, les bons esprits commencent à accepter le concept de fibre. Ici, ce n'est pas encore complétement le cas, semble-t-il... De plus, des bisbilles locales (mais je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas) entre gauche, droite, nationaliste, enveniment peut-être le débat. Enfin, sur ce point  Philippe Le Grand de Manche Numérique me dit que chez lui c'est pas forcément mieux... (il m'a raconté quelques histoires croquinolesques..)

Donc excellente journée hier...

Gros succés de Kees Roovers avec sa coopérative de télécommuncations de Nuenen. Il a démarré sa présentation en nous montrant comme le curé de Nuenen streamait sa messe pour qui veut à Nuenen, ou au fin fond du Nebraska (où vivent quelques hollandais..). Il m'a par ailleurs annoncé un truc intéressant qui sera officiel je pense d'ici une semaine... J'ai interviewé Kees là-dessus. Quand il me donnera le feu vert, je poste ce billautshow.

On a appris qu'aux US c'est un peu le bazar dans ce domaine. Mais le réseau Utopia dans l'Utah a passé le barrage des opérateurs historiques américains (sont trés méchants paraît-il)... Des chiffres d'impact économique sur l'emploi, le PIB, et ... le prix d'une maison fibrée (+ 5.500 $) ont été cité par Paul Larsen d'Utopia...

Martin Bruckener nous a présenté le réseau de 3 villages de cultivateurs autrichiens de Grosschönau dans le Nord Est de l'Autriche (200 foyers). Les fermiers se sont occupés eux-mêmes de leur futur en télécommunications... Et cela marche... (Pourquoi les fermiers français ne fera-t-il pas la même chose ?)

Alpo Kitinoja de Finlande nous a présenté son réseau de Valokaista (petits villages d'Ostrobothnie prés de la ville de Vaasa)... Il neige en Finlande en ce moment...

Philippe Le Grand de la Manche (c'est en France) a présenté le plan numérique de ce département (voir un billautshow là-dessus)...

Juan Banuelos a fait un point sur le réseau optique de l'Asturie qui vient d'ouvrir (à ma connaissance c'est le seul projet optique en Espagne qui ouvre à ce jour)...

Et enfin le clou de la journée... Jonas Birgersson nous a présenté ce que fait Labs2...Dsc00938 Les suédois sont des "dangerous people"... Aprés Zennstrom et son Skype (Jonas nous a rappelé que Skype est devenu le premier opérateur mondial de téléphonie - au préalable Zennstrom et son kazaa avait commencé à mettre à mal les majors..), voilà Jonas... Ou plutôt revoilà Jonas. Ce jeune, trés zen n'en est pas à son coup d'essai. Rappelez-vous : il avait créé Bredbandbolaget, société qui a commencé à fibrer la Suede (c'est un peu à cause de lui que les Suédois se sont mis au trés haut débit, gouvernement compris)... Il a trés bien revendu sa société à un opérateur historique local (600 millions d'€) et maintenant :il lance Labs2... Je ne vous en dis pas plus, sauf une chose : il ramène le prix de la prise "trés haut débit" à 300 € seulement...
Comme quoi il faut se méfier des Suédois.. (mais pas des Suédoises par contre... on en avait une dans notre assemblée : trés sympa et mignonne à croquer...).. Mais ne nous égarons pas : j'ai filmé la présentation de Jonas (pas la suédoise, désolé)... Je mets en ligne Samedi avant mon départ aux US...

Et nous avons terminé la journée par une déambulation sur la Rambla de Barcelone (un monde fou). Puis une paella au restaurant Los Caracoles dans la vieille ville, restaurant que je vous conseille (je vais aller mettre un avis sur easy-city quand ce service euroépen ouvriera (voir un précédent billautshow). Dîner très sympaDsc00941 avec Hector Milla (conseiller de Viladecans), Kees Rovers et Madame (charmante : elle m'a rappelé qu'en Hollande la retraite c'est à 65 ans...), Philippe Le Grand et ma pomme...

Donc, dans l'ensemble j'ai été ravi d'être invité à cette conférence comme président de séance (in english). Et j'en remercie vivement les organisateurs...

Quelques conclusions provisoires...

1/ il se passe des choses en Europe... L'Europe se fibre par endroit en tâche de léopard... D'aucuns de regretter qu'il n'y ait pas un plan européen pour cela... Bref de mettre en oeuvre un "new deal" à la Roosevelt... au même titre que le Président Américain l'avait fait sur son continent avec la mise en place du réseau électrique... nous pourrions le faire sur notre continent avec la fibre pour préparer notre développement économique futur.

2/ On a l'impression qu'il y a foisonnement de "business models"...En fait il y a en 2 qui s'oppose...
Le modélè type Canal+... une société privée s'occupe de tout : construction et financement du réseau, activation, maintenance, et vente de l'accés et des services. Elle a la propriété de l'infrastructure, et essaye de bloquer le client à son profit... (difficulté pour le client de changer d'opérateur par exemple).
Le modèle type routes : une collectivité locale ou une coopérative construit et finance le réseau passif (on observe différentes façons de faire), loue ensuite son réseau à un opérateur neutre qui va l'activer, qui lui va ouvir à des opérateurs privés (réseaux dits en open access).

Sous réserve d'inventaire, je vote pour le politique qui mettra en oeuvre le 2ème type.


Les Français parlent aux Français : Viladecans n°1

Jeudi 22 novembre 2007 - Hotel Ibis Viladecans - 6:00 du matin.

Bien arrivé hier à Viladecans malgré les grèves gauloises (pas triste pour rejoindre l'aéroport)..
Viladecans est une ville au Sud de Barcelone en Catalogne. Cette ville a décidé de se fibrer.. La collectivité locale en effet, depuis une bonne dizaine d'années a posé des fourreaux, ici et là, à chaque fois qu'elle ouvrait les trottoirs, en prévision... Les élus de Viladecans voient loin...
Bref, la collectivité locale, aidée par le "localret", une organisation regroupant les élus de 800 collectivités locales catalanes, a décidé, pour marquer le coup, de tenir le premier IPcities . Une conférence de 2 jours visant à réunir les territoires TRES haut débit européens et autres. Non seulement pour s'échanger des bonne pratiques, faire du lobbying, mais aussi je pense "fabriquer" ensemble des applications nécessitant du TRES haut débit (j'ai entendu hier des choses concernant la santé dans le domaine de la maison médicalisée reliée en fibre à un centre de soins distants).
Donc je suis président de séance ce matin. Différents modèles économiques de mise en place de la fibre  y seront présentés (coopérative de télécommunications hollandaise, modèle finlandais, modèle de la Manche avec Philippe Le Grand, modèle de Pau, les Américains de l'Utah, etc...).

Dans la mesure du possible je vais essayer de vous en rendre compte. Car je pars ensuite pour San Fransisco Dimanche... J'accompagne une start-up française qui va humer l'air de là bas, histoire de voir si elle peut y faire quelques businesses... Notre agenda est déjà bien plein pour la semaine... Mais si vous pouvez me mettre en relation avec quelques business angels locaux, et autres VC...

PS.. On en apprend des choses à Viladecans... Il paraitrait qu'un opérateur historique de télécommunications exercant en Europe envisagerait... de vendre son réseau...  pour le relouer ensuite...


Connaissez-vous Romain Cherchi ? Easy-City sur toute l'Europe

L'Europe se fera-t-elle grâce aux jeunes et au Web 2.0 ? On pourrait le penser...
J'ai rencontré Romain à la Web Expo 2.0 à Berlin début novembre 2007.

Romain et sa petite équipe basée à Montbéliard, vont ouvrir easy-city... Un site de recherche et de partages d'informations sur toute l'Europe... Les restaurants que vous aimez (175.000 référencés - il suffit de dire sur votre carte personnelle si vous aimez ou non), les hôtels (75.000)... Puis viendront d'autres lieux (monuments, commerces locaux, écoles, universités, bibliothèques, crèches, etc..). Viendront aussi les classements par pertinence. Par exemple : quel est le restaurant typique de Berlin que tous les internautes européens qui l'ont fréquenté plébiscitent ? Une espèce de grand guide du Routard, les uns et les autres apportant leur petite pierre...
Peut-on récupérer le profil de ses amis dans Facebook ? Pourquoi faire ? Y aura-t-il un widget pour intégrer "sa" carte dans son blog ? Quid du business model de nos p'tits jeunes de Montbéliard ? Etc... Romain nous explique tout cela et nous fait une démo...
On imagine à terme une carte d'Europe multilingue (c'est prévu), avec toute cette masse d'information engrangée par les européens de base... (j'ai toujours pensé que l'Europe se ferait par la base...)

Pour contacter Romain Cherchi ici
Le site d'Easy-City ne semble pas encore ouvert (Romain vous nous dites quand ?)