« janvier 2007 | Accueil | mars 2007 »

Nos agriculteurs n'ont pas besoin de fibre, ni nos gîtes ruraux...

Ca chauffe pas mal en ce moment sur ce blog à propos de la fibre, du TRES haut débit, etc...
En lisant ce qu'écrivent les uns et les autres, il m'est revenu quelques souvenirs de mes cours d'économie politique de mon jeune temps...
1929 : grande crise économique... Les USA sont exsangues... En 1933, Franklin Delano Roosevelt, alors Président, lance l'idée d'un New Deal... En appliquant les conseils du grand John Maynard Keynes. Investissement public massif... avec notamment le Tennesse Valley Authority... 10 mds de $/an  (si j'ai bonne mémoire) pendant plusieurs années... Objectif : apporter la fée électricité chez les bouseux du Middle West...
Donc fabriquer de l'électricité hydraulique (avec la Tennesse River) et mettre en place une infrastructure de distibution sur tout le pays (les grandes villes étant déjà plus ou moins équipées).
Et bien, figurez-vous que des esprits bien intentionnés ultra-libéraux, se sont répandus partout en disant que les agriculteurs n'avaient nul besoin de fibre... pardon de fil électrique à la maison... Mais pour quoi faire Grands Dieux de l'électricité  ? On avait besoin d'électricité dans les usines (donc prés des villes)... mais pour faire pousser le maïs, en a-t-on besoin ?
Roosevelt a réussi son New Deal... Certes, cela n'a pas redressé complétement  l'économie US (c'est la 2ème guerre mondiale qui le fera....). Mais en tout cas, cela a enrayé la montée vertigineuse du chômage...  Pourquoi ? Et bien les bouseux, une fois l'électricité installée, se sont mis à acheter, non pas des matériels "productifs'", mais des réfrigérateurs, congélateurs, de l'électro-ménagers divers, etc... (choses que n'avaient pas vu les libéraux qui pensaient électricité "productive"...).
Cela a renforcé un secteur industriel en émergence, qui a embauché : le secteur de l'électro-ménager (dans les petits appartements de Chicago on ne met pas un coffre de congélation comme dans une ferme où il y généralement davantage de place). Par la suite, les agriculteurs ont acheté du matériels électriques pour leur renforcer leurs activités (moteurs divers, etc..).

Il en est de même aujourd'hui avec une infrastructure à TRES haut débit...
Nos bouseux -qui sont loin de tout - ont besoin de TRES haut débit, plus que les gens des grandes villes peut-être... Pourquoi faire ? Pour disposer de services nouveaux que permettront ces réseaux (santé, éducation, loisirs...)... Certains existent déjà de par le monde... (centre de soin à distance par exemple que j'ai vu au Japon...). Il faut imaginer les autres : agences visiophoniques de tout poil, avec co-browsing, programmes éducatifs en 3D interactifs, etc... Et l'on dit dans le vaste Monde que le Gaulois est imaginatif...
De même, nos Gîtes Ruraux (53.000 dans la France d'en bas), ce qui permettraient certainement d'accroître la demande de nuitées dans ces établissements (ce que soutient un dirigeant de cette honorable institution que j'ai rencontré : les couples étrangers qui découvrent notre pays par ce moyen resteraient plus longtemps si le mari pouvait télé-travailler facilement...).

Et n'oublions pas que la fin des énergies fossiles est programmée. Et que si nous n'arrivons pas à faire la soudure avec des énergies renouvelables au même côut... On est plutôt mal barré... On sera bien content de disposer d'une infrastructure à TRES haut débit... Simple devoir de précaution, dont notre élite nous bassine les oreilles...

Doit-on investir de l'argent public comme Roosevelt, alors que notre Etat est en fâcheuse posture financière ? Il me semble qu'avec nos éminents énarques et nos non moins zélés polytechniciens (bon vous allez me dire qu'ils ne s'entendent pas très bien..) on pourrait trouver une solution financière de panachage privé+public du meilleur aloi, qui satisfasse tout le monde...

Et puis, nos Présidentiables quand même, ne devraient-ils pas se prononcer là-dessus ? Au lieu de se préoccuper de l'appartement de l'un, et des billevesées de l'autre... Enfin...

Le Monde change, La France doit faire son New Deal...


Connaissez-vous Geneviève Petit ?

Je connais Geneviève depuis plusieurs années... Elle s'occupe désormais de ad-tech... Une conférence qui aura lieu pour la 1ère fois en France, la semaine prochaine, à Paris (6 et 7 mars au Palais des Congrès). Conférence sur le marketing interactif... avec 3 lignes de conférences en parrallèle (vision stratégique, retour d'expérience, expériences... et Geneviève, Messieurs les conférenciers français attend toujours vos slides... elle m'a dit de vous le dire...).
Du beau monde... On dit même que Joost, ex Venice Project (la vidéo en P2P que les fondateurs de Kazaa et de Skype ont mis en oeuvre) y sera présenté pour la première fois au monde... (par l'un des descendants de Clémenceau, c'est dire..).
Geneviève nous explique tout cela dans le détail. Et la conférence sera probablement retransmise en vidéo IP... En "on demand" par Vpod...
Si vous voulez participer à cette conférence vous pouvez bénéficier d'une réduction de 30%... suffit d'envoyer un mail à Geneviève, en faisant référence au billautshow.

Pour contacter Geneviève Petit ici
Le site de la conférence ici
Le fichier vidéo ici
Le fichier mp3 ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


Guillaume trouve que j'en fais trop...

Suite à différents posts sur le TRES haut débit que j'ai publié récemment un lecteur (Guillaume) m'a fait quelques remontrances (ainsi d'ailleurs à tous cux qui préconisent le FTTH, la fibre etc...)
Nous avons eu quelques échanges de mails... Et il m'a donné le feu vert pour publier le dernier mail qu'il m'a envoyé... Qu'en pensez-vous ?
____________________________________________________________________________________

Bonsoir,

Je n'ai effectivement pas signé mes précédents e-mails, veuillez m'en excuser. Je corrige ça immédiatement, et j'en profite pour me présenter.

Je m'appelle Guillaume, je suis ingénieur en informatique, j'ai 30 ans, et je m'intéresse   énormément au monde des télécoms d'aujourd'hui, et surtout de demain, même si  je ne travaille pas directement dans ce secteur.

Oui, je pense que vous contribuez, peut-être sans  forcément bien en avoir conscience, à diffuser des Buzz. Vous reprenez assez facilement les annonces des différents acteurs. Vous êtes parfois même le  point d'entrée de rumeurs. Mais toutes ces informations ne sont pas forcément   analysées, et amènent à des conclusions que j'estime trop rapides. Désolé pour  ce reproche, j'avoue que ce n'est pas facile d'analyser l'information. Je comprends aussi que vous souhaitiez avant tout faire de la "pub gratuite" pour  le très haut débit, puisque c'est quelque chose auquel je crois également,   comme vous.  

 
Des exemples de buzz:
1) la fibre optique serait selon vous le seul   moyen de faire du très haut débit. Idée émise par de nombreux   professionnels "intéressés", et repris en coeur par la "blogosphère".   Pourtant, la fibre est loin d'être évidente comme UNIQUE moyen d'amener le   très haut débit à tout le monde. Aujourd'hui, grâce à tout ce Buzz, dans la   blogosphère THD rime avec FTTH. Or, ce sont deux concepts totalement  différents.
1.1) Le câble est décrié par tout le monde.   Pourtant, avec les bonnes technologies, un réseau câblé peut permettre   d'amener du très haut débit chez les particuliers: 100Mb/s aujourd'hui et plus   de 200Mb/s avec le matériel qui sortira dans un peu plus d'un an. Cela est   bien sur permis par le rapprochement de la fibre vers l'usager (FTTLA ou   FTTN). Le support physique qu'est le câble coaxial, desservant quelques   dizaines de foyers, sur quelques centaines de mètres, peut en théorie  transporter de 3 à 5Gb/s d'informations numériques... On a de la marge!

Mais aujourd'hui, qui a un intérêt à réssusciter le câble, à part Noos-Numéricable? Tous les acteurs ADSL et FTTH n'hésitent   pas à critiquer ouvertement le câble, en se basant sur des pseudos arguments   techniques (partage de bande passante) qui n'ont plus de raison d'être avec   les nouvelles technos.  

Malheureusement, Noos-Numéricâble a lancé une offre qui n'a de "très haut débit" que le nom, tout le monde s'est rendu   compte de la supercherie: forte asymétrie, limitation à 50Go/mois. Mais si le   câble réssuscite en France, ça peut faire très mal, surtout si un câblo   s'allie avec un opérateur d'envergure qui puisse apporter plein de services et   de la bande passante Internet à très bon prix. Je vois bien un   "9-Cegetel-Noos"... Ils pourraient ainsi lancer en très peu de temps une vraie offre très haut débit, avec un ou plusieurs million de foyers directement raccordables! Ca serait énorme!

D'ailleurs, on pourrait presque lancer une rumeur à ce sujet... Ca vous tente?  

1.2) Le VDSL. Le VDSL (et ses dérivés)   reste une bonne technologie pour apporter le très haut débit. Erenis a su   profiter de cette techno, et se ventait, à ses début, de   l'utiliser.

Mais un jour, deux acteurs de renom se sont mis à  cracher sur le VDSL: Free puis France Telecom. Toute la Blogosphère a repris   en coeur le refrain: "VDSL Poubelle!". Vous avez vous aussi repris ce   discours. Erenis a donc chuté dans "l'opinion internaute". Erenis a été   victime de ce Buzz (c'était le but) et a du immédiatement changer sa stratégie   de communication. D'un seul coup, le sigle VDSL a disparu de leur site, de   leurs communications, pourtant sans qu'ils aient changé de technologie. Dans   leurs interviews, ils ont essayé de faire croire qu'ils faisaient "de la   fibre". Je trouve dommage de vouloir tuer si vite un beau projet, qui permet à   de nombreux foyers d'avoir un début de très haut débit.  

1.3) Les technologies hertziennes. Oui,  les technologies hertziennes ont de l'avenir. Dans les zones peu denses,   l'investissement à réaliser pour apporter du FTTH à tout le monde serait   énorme, même en réutilisant les poteaux électriques et autres fourreaux   existants. Les technos hertziennes (WiMax) sont une réelle alternative, tant   dans la partie accès que dans la partie collecte, pour les zones peu denses.    
2) Les opérateurs privés demandent des  actions, des investissements de la part des acteurs   publics.

Ce message est repris par beaucoup, vous y compris. C'est vrai que pour déployer massivement le THD, il faudra un gros coup de main des pouvoirs publics.  

Mais dans beaucoup de cas, les les acteurs public n'ont pas besoin d'être intrusifs, n'ont pas besoin de créer de réseau. Les   acteurs privés s'en débrouilleraient très bien tous seuls, en trouvant la   rentabilité. Paris l'a bien compris, et a juste simplifié énormément le travail des opérateurs de boucle locale.

D'autres comme le 92, n'ont pas aussi bien analysés la situation, à mon avis, le Buzz a fonctionné. D'ailleurs, vous qui   connaissez le "dossier" du 92, je pense que vous avez constaté qu'il était   plutôt maigre sur de nombreux aspects: intentions des opérateurs privés,   besoins des opérateurs privés, différentes possibilités d'action de la part du   département.  

3) Justification du très haut débit. Oui,   le très haut débit sera utile dans le futur. J'en suis convaincu. Mais il ne   faudrait pas se tromper d'arguments. FT et les autres amènent des arguments   simplistes et pas toujours fondés. Ils tentent ainsi de justifier la nécessité   du THD aujourd'hui, pour vendre leurs futurs produits, alors que certains des   usages qu'ils annoncent ne sont pas si gourmands que ça en bande   passante.  
3.1) Visio. Vous argumentez que les   visio de qualité nécessitent des débits très importants de plus de 20Mb/s pour   la HD. Mais avez vous vraiment des chiffres? Une visio de très bonne qualité   en SD nécessite entre 1 et 3Mb/s, et en HD, on arrive à 5 ou 6Mb/s, toujours   pour une très bonne qualité. Ces chiffres sont partagés par tous les acteurs   sérieux du métier.
 
Pourquoi des débits si faibles? Parce qu'on ne   transmet pas un film d'action, avec des mouvements de caméra violents, des   explosions partout, mais plutôt une visio qui ressemble à un JT, une émission   débat (discussions entre adultes) ou un sitcom (les petits enfants gesticulant   et se chamaillant devant la caméra). Dans ces conditions, la compression vidéo   moderne (H.264) fait des miracles. Avez vous essayé récemment une visio   avec un débit de 1 à 3Mb/s? Une Visio HD à 5Mb/s? Quelque chose à   reprocher?

3.2) le "rich media". Même argument pour  le "rich media". Très souvent, la diffusion de contenu en parallèle de vidéo   ou de visio ne nécessite que peu de débit supplémentaire. Le rich média   animé d'aujourd'hui prend souvent moins de 500kb/s, pour un contenu pourtant   très riche.

 

Voilà, j'espère que tout ça vous aidera à réfléchir.  

Je pense que pour convaincre les lecteurs et surtout les principaux acteurs publics de la nécessité du  THD, il faut une vraie justification   derrière. Il faut montrer les vrais enjeux, les différents moyens d'action   possibles.
 
Votre Blog est un bon vecteur d'information pour les "start-up" et pour le THD, je vous en félicite. Mais être plus objectif dans les analyse, dans les arguments ne   peut qu'apporter plus de crédibilité à mon avis.

Je suis bien évidemment preneur pour continuer le débat.
Dans l'attente de vous lire... je vous souhaite une bonne soirée à vous ainsi qu'à Mme Billaut!

PS

Petit commentaire sur le cas du Japon et de la Corée, que je connais assez mal malheureusement (c'est loin). Les statistiques d'utilisation des 100Mb/s des asiatiques privilégiés sont assez décevantes apparemment: ils ne remplissent pas beaucoup les tuyaux. Ils ont développé le réseau mais pas trop les services. En France, l'un n'ira pas sans l'autre, vu les acteurs du marché, et c'est tant mieux!
Le très haut débit, pour moi, ça n'est pas forcément avoir plein de gigas. Aujourd'hui, on vend trop de "megas, de gigas", que ce soit pour les appareils photos, télévisions, téléphones portables, connexions internet. Les asiatiques fonctionnent encore plus que nous sur ce genre d'argumentaire de vente, sans regarder trop ce qui se cache derrière.
Pour moi, le Très Haut Débit, c'est surtout avoir accès à une quantité de services utiles, de qualité, impossibles à offrir avec moins de débit. En France, je verrai bien les FAI THD fournir en option dans leur abonnement un (ou des) terminal internet & multimédia simple d'utilisation, et totalement fonctionnel. Les grandes entreprises connaissent bien les avantages de telles machines, et le débit nécessaire. Et ce n'est qu'un exemple. Les sauvegardes, la dématérialisation des données, l'accès à ses applications depuis partout dans le monde, c'est tout ça qui nous attend, en plus de la TVHD et des autres services multimedia. C'est beaucoup plus important que les "gigas" qui impressionnent tant, à mon avis. Et bien malin est celui qui pourrait dire aujourd'hui de quel débit nous aurons besoin dans 10 ans, pour faire tout ça et plus: entre l'évolution des services, l'amélioration de la compression video, l'optimisation des échanges machine-machine par la répartition des applications entre client et serveur...
 

Connaissez-vous Guillaume Champeau et Ignazio Lo Faro ?

Ignazio Lofaro - artiste musicien - et Guillaume Champeau toujours en liberté ( il s'occupe de Ratiatum par ailleurs ) ont mis sur pied bnflower... Un site, ma foi plein d'idée pour faire la promotion des musiciens ...
C'est plutôt astucieux... Comment utilier en effet les blogueurs pour faire la promotion d'artistes inconnus ? Grâce à bnflower et à son widget... 

Bnflower Nos deux compères nous expliquent tout cela par le menu avec démo... Côté artistes et côté blogueurs...
Aujourd'hui bnflower héberge environ 600 musiciens qui voudraient se faire connaître... Et un millier de blogs affichent le widget de sélection, tel que montré ci-dessus...
La mécanique de bnflower est en fait un nouvel outil de promotion, qui ne semble pas avoir de concurrent aujourd'hui dans le monde.
Discussion ensuite sur l'avenir du domaine musical, l'avenir des majors, du DRM, de la licence globale (retoquée en France...).
Quel est enfin le business model de bnflower ?

2 remarques personnelles : je me perds un peu dans les tags que les musiciens utilisent pour catégoriser leurs oeuvres ... Par exemple la musique "abstract", je ne vois pas trop ce que c'est... En plus, faudrait peut-être un flux RSS pour être informé des nouvelles oeuvres, des nouveaux musiciens...  Et dernier point : j'ai oublié de demander à nos amis ce que voulait dire "bnflower"... les artistes doivent être les "flowers" et les blogeurs qui butinent (?) les "bee" ce qui ferait "b and flower"...

Pour contacter Guillaume Champeau ici
Pour contacter Ignazio Lefaro ici

Le site de bnflower ici
Le fichier vidéo ici
Le fichier mp3 ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


L'appel de Biarritz du 22/02/07

Aprés l'appel des chefs d'entreprises de la Réunion du 17/02/07 (j'ai eu des nouvelles en direct : pas triste le cyclone...), voilà maintenant les chefs d'entreprises de Biarritz qui reprennent le flambeau. Téléchargement appel_de_biarritz1.pdf sur le thème "Lettre ouverte à nos élus et aux candidats à la Présidence de la République"...

Une vingtaine de chefs d'entreprises locaux ont signé cet appel. Vous verrez leurs noms et coordonnées dans le fichier .pdf à télécharger (ils ont mentionné cela à la main...).. Ci-dessous quelques signataires de l'apple de Biarritz... Listebiarritz

Cette lettre sera je pense envoyée aux médias locaux...

Si dans votre région il y a d'autres lettres ouvertes merci de m'en envoyer copie...


Stratégies des 4 grands de l'Internet

J'organise avec l'un de mes amis un voyage d'études aux USA (Silicon Valley et Seattle) du 9 au 16 juin prochains. Nous visiterons les 4 grands (eBay, Yahoo, Google, Microsoft). Une journée complète chez chacun.. Un programme à mon avis exceptionnel pour décrypter et comparer ce qu'ils nous préparent avec le TRES haut débit et les outils du Web 2.0...Silicon
Nous rencontrerons aussi quelques start-ups locales (en négociation avec Second Life... mais pas sûr pour l'instant).
Prix aux alentours de 3.600 € (vols, transferts, hébergement, déjeuners...). Nous avons pris comme opérateur Carlson Wagons-Lits.
Attention nombre de place limitée. Si vous êtes intéressés : merci de me dire rapidement...
Et à noter, une réunion préparatoire à ce voyage aura lieu le 9 mars à 9h30 au siège de l'Union des Annonceurs 53 ave Victor Hugo à Paris (merci de dire si vous comptez y participer).

D'autres voyages (en Asie notamment) sont à l'étude (là aussi si vous êtes intéressé..)


Voila une idée qu'elle est bonne, non ?

André Renaut a fait un commentaire intéressant sur le post "Mais c'est quoi le problème" ?
Comme peut-être vous n'avez pas vu ce commentaire, je me permets de le reprendre en post... Les opérateurs et autres FAI devraient faire comme les banques...
Qu'en pensez-vous ?

__________________________________________________________________

Bien que n'étant pas un spécialiste de la fibre, j'adhère totalement à la démarche de ce site.
Pour le néophyte que je suis, la cacophonie ambiante et le combat des technologies (ftth, fttb, pon et autres ...) me font regretter un autre temps. :

Celui de Transpac. Eh oui une seule technologie, un maillage hors pair et malheureusement un techno franco francaise x25 qui n'a pas pu s'imposer fasse à ip.

A quand un "Transpac 2.0" en fibre optique ou tous les opérateurs s'entendent enfin sur une seule techno garantissant la transparence et la libre concurrence des opérateurs pour le consommateur final.
Consommateur final qui dit en passant ne voit pas se dessiner le ghetto technologique dans lequel il est en train de se faire enfermer en fonction de l'opérateur qui passera devant chez lui.
Ah! interoperabilité chérie ...
Intéressant de savoir ce que dirai une asso comme UFC-Que Choisir sur ce sujet ?

En fait mon experience professionnelle est plutot orientée banque. Les banques ont réussi à s'entendre entre elles pour faire de belles choses et mettre en commun des technos pour dialoguer ensemble (sit, swift etc ...) ca s'appelle l'interbancarité.
Alors au lieu d'avoir differents FAI qui investissent dans des technos disparates pour la fibre, l'interet NATIONAL (d'actualité non!) ne serait il pas de mettre tous leurs gros sous qu'ils vont investir pour la fibre dans une société commune avec une seule techno (la meilleure si possible pour nous qui payons au bout du compte).
un "Transpac 2.0" sous la forme d'un GIE de FAI? une bonne idée?


Connaissez-vous Julien Laz ?

Et si les guides touristiques devenaient numériques ? Mobiles pour mettre dans votre poche ? Personnalisables ? (si vous ne vous intéressez qu'aux eglises...) Avec des audio-guides ? Avec du calcul d'itinéraires ?

C'est ce que fait Cityzeum (un "m-tourism enabler"...) . Julien Laz, son fondateur, nous présente tout cela dans le détail avec différentes démonstrations : sur le Web, sur un PDA, sur un téléphone (le tamagocity...).
Quel est son business model ? Comment vont réagir les grands éditeurs de guides touristiques papier ? Comment Cityzeum se positionne par rapport aux sites d'avis de voyage ?

Pour contacter Julien Laz ici
Le site de Cityzeum ici
Le fichier vidéo ici
Le fichier audio ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


Connaissez-vous Gilles Granger ?

Monter une start-up à l'Ile Maurice, pourquoi pas ?
C'est ce qu'a fait Gilles Granger, que j'ai rencontré lors de mon voyage là bas (voir le post ici)
Gilles a créé Vinivi... un site d'avis de voyages...
De quoi s'agit-il ? Trouve-t-il les compétences nécessaires dans l'Ile ? Et le débit qui n'est pas trés élevé est-il un handicap ? (le 512 k est à 150 €/mois...). Quel est le business model de vinivi ? Combien d'avis déjà engrangés ? Combien d'hôtels, de chambre d'hôtes sont recensés ?
Est ce que cela vaut la peine d'installer sa start-up à Maurice ?

Pour contacter Gilles ici
Le site web de vinivi ici
Le fichier vidéo ici
Le fichier audio ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -


Carla Bruni sur H-c...

H-C... vous vous souvenez ? C'est la plateforme de "télévision interactive" que j'utilise pour le billautshow live... (le prochain je pense aura lieu en mars...)
Cette plate-forme commence à être utilisée dans différents domaines ... Madame Carla Bruni par exemple, invitée par Libération, sera aux Têtes Brulées (le bistro qui a installé un studio automatique... là où j'opère..) le jeudi 22 février à 17:00.
Mais pour voir la belle on line et discuter avec elle faut vous inscrire ici.

On dit aussi que cette plateforme sera utilisée dans la formation (grosses opérations en démarrage), et la politique (certains présidentiables devraient l'utiliser...)

Ah ! si on avait du TRES haut débit : qu'est ce que l'on ne pourrait pas faire !