Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Le JDD de demain dimanche 10/09 | Accueil | S'en passe des choses à Tours... »

Commentaires

aucune importance

Bonjour Jean-Michel

J'"e-lis" régulièrement votre blog passionnant toujours instructif mais je me pose une question :

Chercheur en informatique, je suis relativement immergé dans une "strate" où les gens à défaut d'être technophiles sont néanmoins plutôt familiarisés avec les e-technologies.

Et bien même dans cette strate, je ne vois pas grand monde concerné par les nouveautés et évolutions que vous décrivez comme formidables (et qui plus est, irréversibles). Ne parlons même pas du cercle familial et des amis.

Question : quelle est la frange de population réellement concernée par toutes ces merveilles... ? N'êtes vous pas cantonné (voire même prisonnier) du bon côté de la fracture numérique ? (gouffre ou abysse serait plus approprié)...

billaut

Salut "aucune importance"...
vous soulevez un probleme de type "écume des jours", que j'ai toujours rencontré dans ce pays... malheureusement (ou heureusement ?) ce n'est pas comme cela que cela marche dans les sociétés humaines, et notamment dans la société gauloise... ce n'est pas parce que 98% d'une population à un instant donné n'est pas intéressé par une technologie donnée -voir meême l'excrete, que celle-ci, quelques temps plus tard, n'utilisera pas de nouveaux services organisés autour de cette population... c'est ce qui c'est passé en France avec l'Internet, le téléphone en son temps etc..
Donc faut suivre...

olivier2

Heureusement que c'est dimanche, car c'est un peu long. Le mode "dialogue" sans doute. Avec un bon montage on doit pouvoir tout mettre en 10'.
Rodrigo évoque longuement "LE" sujet majeur : celui de la tarification publicitaire, c'est à dire celui de la clé de voute. Aujourd'hui c'est le far west, les CPM ( tarif ) étant historiquement établis au pif, sans lien prouvé avec l'impact ou évaluation sérieuse de ROI.
ça ne saurait trop durer pour la bonne santé de tous les acteurs. Si l'IAB travaille sur cet immense sujet ( j'espère que les annonceurs sont associés d'une façon ou d'une autre - UDA en France...), il va falloir résoudre un point fondamental, celui de la diversité des pratiques commerciales pays par pays. D'un pays à l'autre, les CPM peuvent varier du simple au quintuple, les latins ne pouvant pas s'empêcher de négocier comme des malades, alors que les nordiques ne discutent pas ( peu ) le barème commercial.
Vaste, très complexe et fondamental sujet.C'est peut-être l'occasion de créer un "nouvel ordre tarifaire universel" ( au moins européen ), et la monnaie unique pourrait jouer ici un role fédérateur d'inétrêt.

olivier2

@aucune importance : je suis spectateur assidu du Billautshow depuis le début de l'année et au début je pensais exactement la même chose que vous : "tout il est beau, tout il est génial !"
Quand je regarde la télé ou lit un journal, je fais le tri dans ce que je vois ou lis. Le Billautshow, c'est pareil. Sa vocation est de soulever tous les couvercles, de pousser toutes les portes. Le Billaushow pose des questions et ni ne juge ni n'évalue. e glandu d'origine ( pas trop quand même par necessité professionnelle ), j'y trouve régulièrement des choses passionnantes ayant des répercussions dans mes activités. En gros, je suis devenu un peu moins con sur tous ses sujets, je peux dialoguer utilement avec mes fils, dont un qui vit et travaille aux US depuis de nombreuse années, et je peux tenir des propos prospectifs à mes clients.
Personne ne peut nier que la communication est l'une des grandes affaires du troisieme millénaire au même titre que l'écologie ( la vraie...) ou la recherche médicale. 99% de l'humanité sait ça mais s'en tape. Heureusement qu'il y a 1% d'agités et de curieux pour s'occuper de ça.
Nobel à mis au point la dynamite par hasard et Fleming découvert la péniciline de la même façon.
Longue vie au Billautshow, et je persiste à penser qu'un annonceur devrait sérieusement s'y interesser.

Maher

C'était encore une analyse du marché très intéressante.
J'aurais aimé que Rodrigo, que vous m'avez fait connaître et dont je suis le blog depuis l'année dernière aussi, malgrès un anglais approximatif, j'aurais aimé des détails sur le fonctionnement de sa plateforme.
Il aurait été intéressant qu'il décrive les fonctionnalités de son application. Je me suis inscrit pour obtenir un compte de beta-testeur il y a quelques jours, car je suis impatient de voir le fonctionnement de vpod. Je sais qu'il y des fonctionnalités de montage vidéo mais rien de plus.

Je voudrais aussi savoir si pour une entreprise il serait envisageable, notamment pour une petite structure, de vivre, en tout ou partie, des reversements de vpod (partage des recettes publicitaires) ? Je sais qu'il n'y pas de recule pour répondre précisément, mais peut-être avez-vous des exemples que je ne connais pas dans ce domaine.

Rodrigo A. SEPULVEDA SCHULZ

maher> difficile à mon avis de basser le business model d'une entreprise uniquement sur le revenu publicitaire video. Peu y sont arrivés avec les blogs, je doute que cela soit différent avec les videos.

En effet, pour vivre d'une manne publicitaire, il faut être un média très ciblé, et idéalement de fort volume. On voit bien les titres de presse qui ferment ou les chaines de TV qui ont dû faire de même. Certes, les coûts sont très inférieurs, néanmoins pour cela il faut en faire une activité à part entière.

Si je fais des calculs avec vous très simples:

production de 5 videos par jour, 20 jours par mois.
chaque video est vue 10.000 (ce qui est difficile sur la durée...)
cela vous donne
5*20*10.000 / 1000 (car l'unité pub se compte en millier) = 1.000 CPM videos / mois.
Vous pouvez évidemment jouer avec n'importe quel paramètre ci-dessus.

si vous supposez (plutôt dans la fourchette basse-moyenne) un CPM à 10 euros, cela vous donne un CA de 10.000€/mois.

Et vous n'avez pas encore payé votre infrastructure (serveurs, bande passante, stockage, supervision), ni vos "journalistes".

Si on imagine que vous metiez vos videos non pas sur vpod.tv, mais sur Revver (qui vont garder 50% du CA pour couvrir les frais d'infrastructure), cela donne plus que 5.000 euros pour payer vos équipes et amortir votre matériel.

C'est en cela que je dis que c'est difficile:
- soit vous avez réussi à créer un très très fort traffic: et les chiffres augmentent en conséquence
- soit vous crééz bcp de contenu, mais attention à la lassitude des gens, et surtout à la qualité (mais on peut créer des thèmes connexes sur une entreprise, càd différents "titres"
- soit vous qualifiez très bien votre audience (et vous augmentez le CPM)
- soit vous montez votre propre infrastructure (et vous diminuez votre partage de revenus, mais je doute que vous ayiez des économies d'échelle comme les grands acteurs)
- soit vous trouvez un modèle où ce n'est plus vous qui produisez votre contenu...

En synthèse, tout à fait possible, mais pour un petit nombre d'entreprises.

Rodrigo A. SEPULVEDA SCHULZ

maher> pour une partie de nos fonctionnalités, passez nous voir sur notre stand à l'Apple Expo... sinon patientez jusqu'à l'ouverture officielle du service. En attendant il y a plusieurs services similaires que vous pouvez utiliser sur Internet.

Bastien

Ne pensez vous pas que des services comme vpod (VOD) et imagiin.com (marketing de la permission - interviewé dans le billaut show) sont complementaires, tout cela dans un but de confort pour le consommateur qui n'aurait plus de publicités dans les vidéos ?

Maher

Merci beaucoup, Rodrigo, d'avoir pris le temps d'éclaircir ces quelques points concernant la possibilité de rentabiliser une affaire par la publicité. Ca me donne une bonne indication sur les volumes qu'il faut générer et qu'il faille trouver le moyen de multiplier les sources de revenues.

Je ne pense pas pouvoir passer à l'Apple Expo. Ce serait intéressant pour moi qui connaît mal l'univers du Mac, d'autant qu'on peut presque tout voir en une seule fois à cette expo. S'il vous reste du temps, je serais intéressais à ce que vous bloguiez (et surtout viéobloguiez) ce qu'il y a à voir dans cette évènement.

Merci encore pour votre aide et je vous souhaite pleine réussite pour votre projet.

Etienne

Je ne travaille des modèles que depuis quelques année, et ma version d'excel est sans doute moins adaptée que cette que vous utilisez : je vous félicite de trouver des modèles auxquels des investisseurs croient !!

... un point que vous évoquez cependant a attiré mon attention : la problématique de la distribution. Je suis étonné que le paramètre "distribution necessairement limité" ne vous semble pas problématique. Parmis toutes les habitudes que vous avez brillament analysé, l'efficacité du media n'est-elle pas la première préoccupation de l'annonceur, et de son serviteur les régies. Or voila un modèle 100% variable, et donc très en dessous des taux d'éfficacité habituels (rapport entre investissement, et retour potentiel), non ?

Encore un question : ou avez-vous trouvé vos chiffre sur le nombre de minute consacré en moyenne aux sites video (vos 7mn) ? quelle est la base de ces chiffres (ceux qui vont sur les site y passent 7mn ? mais quelle est l'assiette : tous les gens qui potentiellement peuvent accéder ??) ? En fait ces chiffres me rappellent ceux du "pseudo eldorado" de la VOD, qui lorsqu'on ré-établis les assiettes et modèles d'usages réels fait un peu moins rêver que les informaticiens l'avaient escompté...

Last but not least : vous semblez considerer un potentiel "d'audience" : mais ce terme dans le monde internet a-t-il réelement quelque chose à voir avec "l'audience" dont on parle dans le monde des "flux synchrones" ??? Il me semble que le mot est ici entendu avec au moins 2 significations différentes, non ?

Rodrigo A. SEPULVEDA SCHULZ

Etienne> j'acquiesce en ce qui concerne la qualité du message livré, donc sur l'efficacité du canal. Peut-être n'ai-je pas été clair dans mon dialogue avec JM.

Pour la durée, 7 min est un chiffre interne sur une démographie particulière. Sur youtube, c'est 17 min par session, c'est public: http://youtube.com/t/fact_sheet

Je ne comprends pas bien votre question sur l'audience. A titre de comparaison, youtube indique bien plus de 100m de videos vues/ jour. Cela correspond à une audience. Il reste à présent à la qualifier évidemment...

Etienne

En fait je comprend la notion d'audience comme une part d'attention confiée par les consomateur SUR UNE BASE RECURRENTE. En l'espèce, ce qui aurait de la valeur serait que les acteurs tels que ceux dont vous parlez soient dépositaire d'une audience au sens ou je la comprends. Or il me semble (mais peut-être me trompe-je) que la base, l'assiette, etant très large on ne peut considérer une "récurence". Ainsi c'est non l'audience au sens TV (être dépositaire d'une attention MOYENNE, QUOTIDIENNE), mais plutôt un cumul de visites, que vous appelez "audience" dont il serait interressant de connaitre la valeur réelle, dont le degré de récurence est un paramètre fondamental.

En la matière il ne s'agit pas de porter préjudice à la réflexion, mais plutôt de l'enrichir : c'est l'opposition "top/down" vs "bottom-up" qui me semble insuffisement considérée ici.

pour essayer d'illuster mon propos, je peux obtenir 1 million de "vues" de 2 façons au moins :
- si 1% de 10 millions de personnes se connectent sur une base récurente j'ai un média dans ma compréhension (une personne revenant plusieurs fois).
- Si 1 million de vues sont générés sur une base de 100 millions et que ma récurence est faible, voire nulle dans le cas des sites dont il est question ici, ma valeur média est beaucoup plus disctutable, non ?

Ainsi dans une approche "bottom-up" il se peut qu'une plateforme technique rassemble des fréquentations significatives, mais elle n'en est pas necessairement un média, si elle n'agrège en fait que des actes et des vues parcélaires et éclatées. Par ailleur la démarche "bottom-up" fait que la capacité de suggestion n'est ici que de second ordre... ...je ne suis pas sur d'être clair (?).

en gros, pour faire clair je crois par exemple que JMB a plus de valeur que Vpod en matière de média : est-ce que votre plan d'affaire a pris en compte ce léger "biais??"

En fait ma remarque est aussi motivé par le fait que je pense que vous êtes prêt de la solution. Plutôt que les pub, je pense que la vrai valeur c'est la "progammation" : ce que vous êtes capable de suggérer à la fin de la visualisation du programme. Mais non dans une otpique de changement de nature d'usage, mais plutôt dans un prolongement... dans cette réfelxion les pub sont des contenus éligibles, mais pas les seuls. En fait, pourquoi reproduire les formats TV standard : il n'y a aucunes raison : ni pour la durée, ni pour la nature du message... ce qui est efficace dans un monde n'a aucune raison de l'être dans un autre. Ne vaut-il pas mieux réfléchir à des formats plus adaptés à l'usage, et à la posture "bottom-up" ?????????

Rodrigo A. SEPULVEDA SCHULZ

Bastien> je ne connais pas imagiin. Je pourrai vous répondre après une éventuelle rencontre avec eux.

Etienne> OK. La récurrence est un des 3 paramètres de certaines approches marketing. Tout cela dépend du produit que vous vendez à un annonceur, et je ne suis pas sûr que vous ayiez raison de les opposer autant que cela. Lors de grandes campagnes de fusion d'entreprises par exemple, les parties font parfois apparaître une annonce seulement une ou deux fois, quel que soit son lectorat (régulier ou occasionel).

Billaut plutôt que vpod en tant que media ? Certainement. C'est tout à fait notre positionnement: nous permettons à des Billaut de devenir une mini chaine de TV, que nous n'aggrégons PAS chez nous sur un portail grand public (sauf s'il le souhaite); nous sommes une plateforme technique qui permet de faire cela. De la même manière que la nouvelle mouture de SVMMac.fr qui sort mardi matin avec beaucoup de video. Je disais en début de video "nous ne sommes pas un site de destination".

En ce qui concerne votre point sur la télé: certainement, des choses de la télé pourront adaptées à la video en ligne. D'autres approches seront à inventer.

Enfin, en ce qui concerne votre souci sur le "bottom-up", je dois souligner que la qualité du contenu est un point crucial. Certains amateurs ont un talent incroyable, d'autres - professionnels - auront appris une écriture pertinente et incisive. Tout n'est pas bon dans le "bottom-up", mais comme partout c'est le spectateur "le client" qui jugera.

Billaut

et bien je vois que les conversations sont animées et intéressantes... Pour Imagiin tu as un billautshow la dessus mon cher Rodrigo...

Francois

bonjour et merci pour la veille très intéressante...

Vpod n'aurait il pas un concurrent déjà en place avec Brightcove de Jeremy Allaire (http://blog.brightcove.com/blog/)?

Rodrigo A. SEPULVEDA SCHULZ

François> si si... je l'indique même dans le podcast. Ci-dessous un lien d'un entretien que j'ai moi-même fait ave Jeremy Allaire: http://rodrigo.typepad.com/english/2006/06/supernova_2006__1.html
Néanmoins, les interfaces de nos outils et leur intégration est bien différente.

Ignazio Lo faro

Bravo pour cet entretien,
Je rajouterai qu'il suffit de ragarder pour qui cela de la valeur et vous trouverez le modèle économique derrière.
l'attention est la valeur dans un monde numérique abondant. c'est meme un bien rival;
de nombreux models économiques peuvent etre construit sur cet attention;

Nicolas

Bonjour, super post sur un super blog ! Ma question est simple et s'adresse à Rodrigo suite à sa déclaration suivante :

"Billaut plutôt que vpod en tant que media ? Certainement. C'est tout à fait notre positionnement: nous permettons à des Billaut de devenir une mini chaine de TV, que nous n'aggrégons PAS chez nous sur un portail grand public (sauf s'il le souhaite); nous sommes une plateforme technique qui permet de faire cela."

Quelle est la véritable valeur ajoutée pour JMB, qu'elle soit technique ou économique par rapport à poster ses vidéos sur YouTube et en intégrer les liens sur son site/blog ?

Rodrigo A. SEPULVEDA SCHULZ

nicolas> et bien
1) ses vidéos sont privées par défaut alors que chez youtube c'est mélangé à tout le reste. C'est un argument important pour valoriser son CPM
2) facilité d'utilisation de l'outil

pour le reste, je vous laisserai découvrir notre plateforme quand elle sera publique.

Xavier Quilliet

Je n'arrive pas à faire passer le trackback. Alors je commente.

Voir mon billet Connaissez-vous Jean-Michel Billaut et Rodrigo Sepulveda Schulz ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub

Googlez-moi:


Stats