Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Capital IT 2006 : Gilles Karolkowski | Accueil | Capital IT : 2006 - Les Trophées »

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451bebc69e200d83429d55653ef

Voici les sites qui parlent de Connaissez-vous Mesguich ? :

» Jean Michel Billaut: Connaissez-vous Mesguich ? de blogmemes.net/fr
Interview/podcast de l'auteur de "Net Recherche" - Le guide pratique pour mieux trouver l'information utile... [Lire la suite]

» L'avenir des documentalistes passe par les blogs de les z'ed
Parfois je me demande qui réellement réalise et/ou lit les blogs... Pas quelle type de personnes, au sens identitaire du terme (c'est à dire l'âge, le sexe, etc), non, je cherche à identifier quel type de métiers possèdent le peuple de la blogosphère,... [Lire la suite]

Commentaires

jean pierre le bourhis

Pratiquer une vertu aussi utile que la serendipité sans même en connaître le mot qui permet de la la nommer est un plaisir que vous m'apportez aujourd'hui et qui me réjouis particulièrement. Une vertu pratiquée quotidiennement depuis des années, et qu'on croyait, dans une pratique solitaire , nommer curiosité, découverte, furetage, butinage, glanage, récolte,que sais-je...et découvrir en même temps son exact contraire la Zemblanité...quelle journée grâce au Billautshow.

Cyril Demaria

Merci pour cet entretien passionnant.

La sérendipité est sans doute un art qu'il est impossible à pratiquer à la Bibliothèque Nationale de France (site François-Mitterrand) - que l'on soit simple visiteur ou chercheur privilégié. L'antithèse d'une vision borgésienne de la bibliothèque, en somme.

De là à imaginer que l'initiative franco-allemande Quaero (http://www.gtfa-2006.com/), visant à créer un outil concurrent à Google, adopte le même principe, il n'y a qu'un pas. Le descriptif de la mission de Quaero ne laisse hélas guère de doute : le terme "interactivité" n'est mentionné qu'une fois, accolé au terme de "télévision".

L'ensemble du descriptif lui-même fait penser à une vision datée du média de flux "descendant", ante-web 1.0. On n'est pas loin de feu Vizzavi, portail mort-né de Vivendi.

La liste des "innovations majeures" de Quaero fait doucement sourire, quand on voit que l'on promet des choses que Google fait déjà, ou mieux. Ainsi, Google ne permet pas "de naviguer dans des très grandes quantités d'informations à un faible coût" - il le permet gratuitement depuis près de dix ans !

La seule vraie innovation est "la prise en compte des contraintes des créateurs et propriétaires de contenus [visant] notamment [à] l'interopérabomoté des équipements"... Si seulement elle était réalisable. Le combat permanent entre partisans du DRM (Sony, Apple, Microsoft) et des formats open source fait rage et on voit mal comment Quaero résoudra la question. En boycottant les producteurs de contenus récalcitrants ?

Le fait que l'on accuse Google de "privatisatiser le savoir" tout en opposant une solution financée sur des fonds publics dont le chef de file est... Thomson laisse songeur.

Paradoxalement, l'ouverture des archives de l'INA démontre que plus qu'un Quaero, c'est la mise en ligne des contenus qui fait défaut pour contrebalancer l'hégémonie américaine. Le jour où nous aurons adopté une forme de transparence systématique - que décrivent bien J.M. Billaut et V. Mesguich - à commencer dans les affaires publiques, nous aurons commencé à peser dans la balance de l'information mondiale.

Ce n'est plus en tentant de créer un concurrent pour CNN ou pour Google que l'on peut alimenter ce processus, mais en pesant en faveur de standards de communication ouvert et efficaces qui seront systématiquement utilisés.

A cet égard, le web sémantique devrait être la priorité européenne plus qu'un moteur de recherche. Et 90 millions pour numériser des contenus et introduire de la pluralité culturelle sur le web n'auraient pas été superflus...

billaut

Merci à tous les 2..
Trés intéressant comment de Cyril... Et tout a fait d'accord avec lui. Notamment sur la mise en ligne de contenus... L'Ina par exemple qui vient enfin d'ouvrir une partie de son contenu... Et le CNC (centre national de la cinamatographie ) quand va t il mettre en ligne ses trésors qui pourrissent à Bois d'Arcy ? Il faudrait faire une pétition... défiler sur les Champs Elysées avec des pancartes...
Plus nous mettrons nos contenus on line et plus notre culture s'affirmera...
Mais nous avons une élite qui est encore au Moyen Age... La preuve ? La mauvaise dimension des serveurs à l'ouverture que cela soit pour déclarer ses impôts, ou pour l'Ina... Le brave peuple en veut à fond la caisse...

blog-trotter

Ces quelques éclaircissements ne sont pas superflus effectivement. Je me suis glissé subrepticement chez vous alerté par la sérendipité et les réponses aussi nettes que limpides de l'interviewée qui connait bien, semble-t-il, la musique numérique. Que dire, sinon merci et encore Mr Billaut et des orchidées pour Miss Mesguish. (sourire en passant)

billaut

Blog-trotter... merci pour votre appréciation... et "pas d'orchidées pour miss Blandish : elle est bonne...

Bruno

Pas terrible hors la pub pour la "Fac Pasqua" !… Le Web 2.0 est aussi bien que Wikipedia et dans cette perspective, Wikipedia va maintenant diffuser une version certifiée donc de type Web 1.0 Le Web 2.0, c'est bien, mais ce n'est jamais que rester au café du commerce où, effectivement, par sérendipité on pourra peut-être entendre une "brève de comptoire" intéressante. Ces deux derniers concepts fort à la mode vont dans le sens de ce qu'à toujours prôné l'ADBS : une admiration sans borne pour tout ce qui vient des USA au point que certains de ses anciens présidents ne pouvaient formuler une phrase sans la truffer d'anglais ou d'anglicisme. Pourtant, cette attitude va à l'encontre de ce qui est le fondement moderne de la recherche : un travail d'équipe, même si quelques rares découvreurs sont des solitaires… mais en façade (Hawkins et son équipe !…) seulement. Donc la découverte "par hasard" est une bonne chose, mais elle relève plus du concours Lépine que de la véritable recherche. Enfin, pour ce qui est de l'avenir du métier de documentaliste… on peut être quelque peu perplexe : comme il m'arrive de le dire à mes étudiants, lorsqu'une entreprise "dégraisse" ses effectifs, elle commence toujours par éliminer le pool documentaire et JAMAIS personne n'est descendu dans la rue pour cela !… et c'est bien pour cela qu'une bonne partie du bulletin de l'ADBS (justement) est composé de petites annonces de documentalistes cherchant péniblement un CDI ou même quelques heures de recherche, justement parce que, grâce au Web, tout le monde peut être au moins un documentaliste médiocre (et ils sont très nombreux dans la profession y compris avec la certification ISO !) et c'est bien pour cela qu'un moteur (que Mme Mesguish doit connaître) propose de faire faire la recherche désirée par des professionnels, contre quelques euros, en cas d'échec de la recherche individuelle. Enfin, quant aux grandes découvertes de Joël De Ronay !… Ce n'est jamais qu'une catégorie d'individus qu'Alvin Toffler appelait les "technoploucs" voici 15 ans. Ainsi, par Jacques Brel interposé, "Comme le disait le Duc d'Elbœuf : c'est avec du vieux qu'on fait du neuf". Mais c'est là une des grandes spécialités de M. De Ronay. Que l'on ait des extases pour une pseudo modernité venue des USA, oui, pourquoi pas, mais pas à n'importe quel prix.

Benoît Granger

Cher monsieur Billaut, je ne trouve pas votre mail, et je voudrais vous inviter à faire une conférence en Juillet : pouvez vous me mettre un mail pour que je vous explique en retour ? merci d'avance !

coco

desolé de repondre à votre place

Sections "About" juste sous la photo, en haut a droite
"email : jmbillaut at yahoo.fr"

billaut

Coco : vous avze bien fait.

Sébastien Billard

"L'ouverture des archives de l'INA démontre que plus qu'un Quaero, c'est la mise en ligne des contenus qui fait défaut pour contrebalancer l'hégémonie américaine"

Très bonne reflexion ! Les moteurs sont neutres (en tout cas aujourd'hui). Gavons les donc de contenus francophones en rendant accessibles les bases de données européennes.

billaut

Sebastien : on devrait ouvrir aussi le CNC il y a 65.000 bobines de films qui pourrissent a Bois d'Arcy

fraizas

Atao, centre de formation informatique et formation multimedia, vous propose un large catalogue de formations: formation cao-pao (autocad, photoshop, indesign, Xpress..), formation webmaster (flash, dreamweaver), formation programmeur (Java, J2EE, php/mysql, C...), formation bureautique (word, excel, access..) et bien d'autres formations

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Pub

Googlez-moi:


Stats