Connaissez-vous Portnoff ?
Connaissez-vous Crouzet ?

Connaissez-vous Haruko ?


Connaissez-vous Haruko Tsujita de Tebaldo ?
Non ? Vous avez tort. Haruko est une jeune japonaise qui non seulement parle un français excellent, mais en plus, connaît beaucoup de choses technologiques qui émergent dans son pays. Et les Japonais sont plutôt en avance dans le domaine du e-paper...
Vendredi dernier 17 mars 2006, Tebaldo a organisé chez UbiFrance sa 2ème conférence sur le e-paper. Plusieurs conférenciers, invités par Bruno Rives le patron de Tebaldo, se sont succédés à la tribune devant environ 200 personnes. Dans la mesure du possible, je vais essayer de vous videoposter les diverses conférences. Ici celle d'Haruko. Haruko nous explique le e-paper, et ce à quoi les Japonais le destinent (livres, journaux, affiches, écran de montres, étiquettes de prix dans les magasins, etc...).Dsc04608 La photo ci contre présente un prototype de livre e-paper de Nemoptic (voir leur site ici ). Plastic Logic Limited présentait aussi un prototype (voir leur site ici et quelques exemples ici)
J'ai fait mon possible pour essayer de mettre en boîte l'exposé d'Haruko - mais pas toujours facile... Enfin en 24 minutes, vous serez je pense à peu prés au point sur ce sujet, très neuf dans notre pays. A part pour Les Echos où notre ami Jannet - responsables des éditions électroniques de ce quotidien - a présenté une maquette de son Journal en papier électronique. Grande première. Mais je n'ai pas pu l'interviewer, because plus de batterie sur ma caméra... Mais ce n'est que partie remise...
Par ailleurs, Tebaldo a aussi annoncé la création de Ganaxa, la première e-paper agency française (et peut-être européenne). Le site de Ganaxa ouvrira le 30 mars sur ganaxa.com. Mais vous pouvez déjà prendre contact par email ici.
Personnellement, je suis aussi intervenu dans la conférence à la demande de Bruno. Rapidement, car nous étions à la bourre pour le déjeuner. J'ai simplement évoqué le "e-paper affiche" et le Wifi. Car on peut mettre à jour ces affiches en Wifi, et d'ailleurs, celles-ci peuvent aussi interagir avec le passant équipé du hardware ad hoc. On comprend dans ces conditions pourquoi Google envisagerait de mettre du wifi gratuit un peu partout... Google versus Decaux ?
Les 3èmes rencontres du e-paper auront lieu en juin prochain (voir le blog du e-paper...)

Le blog du e-paper : ici
Le Site de Tebaldo : ici

© A Billautshow production - the video for the rest of us -

Commentaires

Aurélien

>Mais je n'ai pas pu l'interviewer, because plus de batterie sur ma caméra... Mais ce n'est que partie remise...

Le papier électronique aura ce désavantage par rapport au papier: le besoin d'électricité.

billaut

effectivement... mais pour fabriquer le papier, et le mettre à disposition dans les magasins... il en faut aussi beaucoup...

olivier2

ce post m'avait échappé....très interessant comme d'habitude...
les slides et le topo de ( melle ) Haruko serait-il disponibles quelquepart ????
Douro-ari-gatou

Bayart Y.

Bonjour,

En Distribution (Multichanel Retailing)il est nécessaire d'avoir un relais entre le site web et les clients-internautes. Aujourd'hui c'est souvent le "papier" qui joue ce rôle : catalogues, encarts publicitaires dans les gratuits... etc... représentent des investissements considérables d'édition et de diffusion.
On notera au passage que de plus en plus de Pure-Players reconnaissent avoir besoin de présence physique pour exister ! Voir les exemples de Pixmania, de GrosBill, et très récemment de Cdiscount...
Au delà de la querelle autour du e-paper, le plus important pour moi est que le support électronique soit capable de reproduire la dimension ludique véhiculée par n'importe quelle offre commerciale. C'est ce que l'on appelle aussi la séduction par l'écriture ! De cde point de vue la couleur est quelquechose d'absolument indispensable !
J.Michel, cela me rappelle nos interminables discusions sur le sens du mot multimedia !

billaut

SAlut Yves... et oui ca discute toujours autant autour de ce sujets... sinon comment était la version 2006 de la braderie de Lille ?

Bayart Yves

Salut JMB,

Je ne suis pas allé à la Braderie de Lille cette année, télétravail avant la Chine oblige (!). Heureusement le Resto de 3 suisses servait même des moules-frites hier midi !
M'est avis que la Braderie s'essoufle un peu. Il va falloir retravailler le concept. On commence à voir des désaccords sur le niveau de participation du public !
A+
yb

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)