« août 2005 | Accueil | octobre 2005 »

Glasgow n° 3

Voir Glasgow n° 2

Bien rentré à Paris Lundi soir dans la soirée... Cela m'a presque pris autant de temps de faire Glasgow-Paris par Londres que Taipei-Paris...
Sinon la matinée de Lundi à la conférence KMI a été intéressante...
On y a appris que les capacités fibres installées non utilisées (dans les backbones notamment) étaient encore pléthoriques dans le monde...  Et que les perspectives de croissance du marché de la fibre, de ce fait, étaient un peu réduites... En tout cas nettement moins élevées que pendant la bulle...
Selon Ellacoya Networks, le P2P a le vent en poupe... 24% des utilisateurs consomment en effet en P2P 92% de la bande passante disponible ! 85% des utilisateurs consomment en Http 7% de la bande passante, et 58 % des utilisateurs 1% de la bande passante en Instant Messaging (l'addition des % concernant les utilisateurs est supérieure à 100 car un utilisateur peut utiliser plusieurs services).
En fait, plus la bande passante augmente, plus on favorise le P2P entre les gens. Donc plus on favorise d'une certaine façon, ce que d'aucun appelle le "piratage"... Et plus on favorise aussi le fait que les gens fabriquent eux-mêmes du contenu... Tout cela ne doit pas plaire aux "empires"...
Excellent exposé de Gerlas van den Hoven, CEO de Genexis (société hollandaise). Pour lui, l'ADSL va être victime de son succés... Et il sera de plus en plus difficile de fournir les augmentations de bande passante que les utilisateurs vont réclamer pour disposer de nouvelles applications. On passera de l'adsl 1 à l'adsl 2, puis 3... etc... ce qui fait, mis bout a bout, des investissements comparables à celui nécessaire pour mettre de la fibre tout de suite (de l'ordre de 1600 €/abonné tout compris : 50% en installation, 50% en matériel électronique).
Gerlas remarque que les opérateurs historiques ne sont pas prêts de se lancer dans le FTTH : ils veulent d'abord traire la vache le plus longtemps possible avec le DSL installé. Par contre, les organisations qui sont au plus prêt des utilisateurs finaux (housing corporation, utilities companies, local authorities)... s'y mettent et proposent un accés optique... Les raisons ? Leur futur est lié au bien-être de leur communauté : elles ont une vision à long terme... Bref, un plaidoyer pour une stratégie de politique publique... Monde curieux dans lequel nous sommes... Privé contre public...
Et conclut Gerlas : le TRES haut débit c'est comme la cocaïne... quand on y a goûté, "we're becoming addicted..."
On a aussi parlé des Chinois...(peut-on faire autrement ?) avec Huawei... Qui commence à concurrencer sérieusement nos fabricants de technos comme Alcatel, Cisco et les autres... Et leurs piquent des marché en Europe de l'Est, en Afrique, en attendant de les voir arriver dans notre belle France... Et quand ils le peuvent, ces braves gens fabriquent leurs propres standards pour éviter de payer des royalties à l'Occident...

Pour conclure...
Ce qui est assez frappant dans ce congrès, c'est que l'on a l'impression qu'il y a 2 mondes... Le monde ancien (le triple play me paraît en être une émanation - voir mon post précédent), et un monde nouveau trés créatif, bourgeonnant de partout, multiforme, avec ce que l'on pourrait appeler d'une expression générique "le social networking" ("for the rest of us" pour paraphraser une pub d'Apple)... On a très peu évoqué ce monde nouveau.. il est vrai encore underground... et donc pas forcément perceptible par les Empires...
Par ailleurs, on a trés peu évoqué aussi les nouvelles applications (sauf un seul orateur - mais qui est resté assez évasif) qui seront trés consommatrices de bande passante (donc favorables à l'industrie de la fibre optique)... Par exemple, il n'y a eu aucune allusion aux plate-formes de visiophonie avec travail colloboratif (type Dialcom). Peu de choses sur les applications de 3D interactif, etc... qui sont en train d'émerger...

Voilà... Merci à tout ceux qui m'ont encouragé au cours de ce périple sino-anglais si je puis dire dans mes compte-rendus, qui m'ont remercié... J'en suis trés flatté... (faudra que je pense à mettre un bouton Paypal "donate":  Madame Billaut commence à évoquer avec notre fille les soldes d'hiver Aïe, Aïe...)
Pour terminer ... je viens de recevoir un mail d'un de mes amis qui est dans un hôtel sur Union Square à San Fransisco. Il m'a envoyé ce mail par le wifi secure de Google... Wifi gratuit naturellement... En attendant le lancement sur les principales villes US... Et en Europe ?...
Timeo danaos et dona ferentes...


Mais au fait quel est l'intérêt du triple play ?

Dans mon dernier compte rendu de Glasgow - journée de dimanche dernier (faut que je pense à faire le compte-rendu de lundi matin, mais mille pardons, j'ai été occupé ce mardi matin et je dois dire que je suis un peu dans le jet lag ce soir), je disais que Fastweb nous avait présenté son affaire... Cette société de type Canal+ a mis en oeuvre une mécanique fermée de diffusion de chaines de télé plus ou moins traditionnelles sur SON réseau IP... la vidéo étant le 3ème pied du triple play (téléphone, et accés Internet étant les 2 premiers...). Mécanique qui a dû coûter bonbon...
En y réfléchissant, je me demande vraiment à quoi cela sert-il ? Car les abonnés de Fastweb peuvent trés bien utliser Skype et ses différents services... Donc, évasion par rapport à l'offre téléphone intégrée de FastWeb. Par ailleurs quand on suit ce qui se passe en ce moment sur la vidéo en P2P y'a de quoi être impressionné...
Allez donc voir Sopcast (des chinois... je vous demande un peu... mais où va-t-on...?), PPlive (asiatique aussi), CoolStreaming (asiatique), Veoh (américain), et j'en passe... En attendant le grand méchant loup de Google... Et même mon ami Rodrigo Sepulveda (trés bon blog) qui ne va pas tarder à nous annoncer un truc de derrière ses fagots... Bref, nous allons disposer d'une pléthore de canaux vidéo, facilement streamables/téléchargeables en bittorent ou autres (pas besoin de la grosse mécanique de Fastweb et consoeurs), avec en plus, du RSS permettant de se faire sa propre télé...
Question : le triple play cela sert à quoi ? Cette affaire m'a un peu chiffonnée au congrés de Glasgow... Tout le monde parle de triple play... J'ai pas trop osé donner mon avis... Vous me connaissez, respectueux de l'etablishment que je suis...
Mais il me semble que les utilisateurs sont tout a fait capables de le faire tout seul leur triple play... De plus, d'ici à ce que l'on trouve sur un site de stream chinois les matchs de foot de notre league de foot... (connaissant les droits payés par Canal...)...
J'ai l'impression que c'est un truc de la vieille économie, ce triple play... pour accaparer le client...
Et y'a encore pas mal d'empires qui vont souffrir...

Bon là dessus je vous laisse... Madame Billaut me prépare ce soir un wok de courgettes et autres bidules... (un régal...)... et ensuite dodo...


Glasgow n°2

Voir Glasgow n°1

Glasgow - 6:00 du matin - Lundi 26 septembre 2005

Dimanche studieux au congrés Broadband de KMI Research. Remarquez, le temps n'engageait pas à aller folâtrer dans les rues de Glasgow...
Personnellement je n'ai pas appris grand chose à ce congrès... L'Europe est toujours bloquée sur le plan du TRES haut débit et de de la fibre optique (s'ouvre aujourd'hui à Glasgow ECOC : le big show européen de l'industrie de la fibre - voilà pourquoi KMI a choisi cette ville pour sa conférence)... Hartwig Tauber Président de l'European FTTH Council a fait un playdoyer pour se bouger le popotin... Nous avons en Europe 0,5 million d'abonnés fibre, et 2,6 millions "d'homes passed"  (c'est à dire de foyers raccordables). 90% des abonnés ne sont que dans 5 pays. Et il y aurait aujourd'hui 176 projets sur le vieux continent...  Bref, nous n'avons pas de "real" broadband... On manque de vision. L'européen qui sort de la période "modem à 56 kilos" est très content avec son ADSLx. Et le régulateur de Bruxelles n'a pas défini clairement les régles (par exemple en tant qu'opérateur vous investissez 10 milliards € pour mettre en oeuvre un réseau optique... Si cela marche, on va vous taxer de monopoleur et on va vous obliger d'ouvrir votre réseau à la concurrence (ce qui risque d'arriver à Fastweb en Italie). Par ailleurs, Bruxelles "is strictly technology neutral : no FTTH decision".  Pour ce qui existe aujourd'hui :  il y a 2 grands types de modèles : le modèle type Canal+ (modèle fermé comme Fastweb en Italie) et le modèle ouvert (Pau, pays nordiques). Au milieu le modèle coopératif de Nuenen en Hollande...
Bref on tourne en rond. Tauber pense cependant que la HDTV et la coupe du monde de foot de 2006 en Allemagne pourrait dégeler la chose...
Bon exposé de Laura Castagna de FastWeb et son triple play sur fibre et ADSL. Réseau fermé. Le plus gros ARPU de la profession (900€/an). 598.000 abonnés sur plusieurs villes. 39% en fibre et le reste en DSL. 85% sont des familles et 15% des entreprises. Laura nous a expliqué qu'il n'y avait pas de killer application. C'est un ensemble de services (le triple play) qui est la killer application, le tout accessible sous une interface unique. Le backbone de Fastweb fait 9.000 kms, les réseaux des villes autant. Fastweb contruit 1000 km de réseaux/an.
Les Suédois de Bredbandbolaget ont 233 000 abonnés en FTTx (fibre au building, au coin de la rue...). Croissance de 23% en 2.004. Je rappelle que l'organisation du marché immobilier en Suéde est très différente de chez nous. Les buildings avec appartements appartiennent à des sociétés. B2B passe des accords avec les propriétaires et non avec le locataire... Cela facilite les choses..
Kees Rovers a fait un bon exposé expliquant où en est la coopérative de télécoms de Nuenen. La coopéative marche bien et s'étend à Eindhoven et aux alentours. Les habitants qui possèdent donc le réseau créent de nouveaux services en "local 2 local". Kees a acheté une dizaine de caméra qui sont prêtées aux habitants qui font leur Nuenen News (le 20 heures local en quelques sorte)... etc...  Par ailleurs l'organisation mondiale des télécoms (ITU) lui a demandé pour son congrés l'année prochaine à Hong Kong de mettre en oeuvre une ville digitale (budget de 2 millions €)...
Quant à moi, j'ai fait mon topo (a new deal for Europe) qui je pense a été apprécié par la centaine de participants... En insistant sur les phénomènes de "social networking" (blogs, podcast, vidéoblogging) qui sont complétement absents des réflexions des "opérateurs"... De même d'ailleurs que les plateformes de visiophonie de type Dialcom (concepts d'agences vistuelles, etc...)
Et je suis parti ensuite faire une petite sieste, because j'étais un peu dans le décalage horaire... J'ai donc loupé quelques topos (topos techniques l'aprés-midi)...
Le soir, dîner officiel au Winter Gardens de Glasgow. Sympa. J'étais à côté d'un allemand, d'un danois et d'un hollandais... Et devinez quoi ? Ils ont chacun une maison en France... "Même sans fibre, votre pays est trés bien... Mais si vous aviez de la fibre peut-être pourrais-je y vivre toute l'année - sous-entendu y dépenser davantage d'argent..."
Aujourd'hui la conférence continue jusqu'à midi. Je rentre ensuite chez les Gaulois...


Homo Sapiens Sapiens 2.0

Comme vous en avez pu vous en apercevoir... je suis passionné par le TRES haut débit et ce que l'on peut en faire dans les sociétés humaines... Mais j'ai un autre dada (à part scrogneugneuser contre les gaulois, ce qui est effectivement un passe temps intéressant...). Un autre dada donc : c'est l'histoire des Homo Sapiens Sapiens, l'histoire de notre espèce. D'où venons-nous, où allons-nous (dans le futur immédiat)...
Non pas l'histoire que nous avons appris à l'école de Jules Ferry, non pas l'Histoire telle que nous la raconte la Bible et la Genèse, mais la Vraie Histoire...  Celle que patiemment les quelques scientifiques de l'espèce essayent de mettre au jour... tels des Sherlock Holmes...
Comment sommes-nous apparus sur cette Terre ? Comment notre espèce l'a conquise (ce n'était pas gagné d'avance) ? Que se passe-t-il dans les temps présents ? Que va-t-il nous arriver dans le futur proche ?
Je pense que l'Homo sapiens sapiens va être fortement impacté par les technologies qu'il a lui-même inventé. Et qu'il va passer à une version 2.0, comme on dit dans le domaine du logiciel..
Et cela dans le courant de ce siècle... Il nous a fallu 150.000 ans environ pour peauffiner la V 1.0 après quelques versions betâ qui n'ont pas été des réussites (Neandertal par exemple qui a disparu il y  a environ 30.000 ans)...
C'est très impressionnant ce qui risque de se passer avec la V 2.0... Pour la première fois dans sa Vraie Histoire, l'espèce va être devant un dilemne... Où elle refuse les changements qui s'amorcent, et dans ce cas elle disparaîtra probablement comme 99% des espèces qui ont vu le jour sur cette Terre, où elle prendra en main son destin "non biologique" avec naturellement le même risque de disparaître et peut-être de se transcender...
Voilà le problème... dont on parle naturellement peu en Gauloisie... Nous en sommes, toute proportion gardée, dans la même situation que Galilée qui a démontré avec son pote Copernic que la Terre, notre vaisseau cosmique, n'était pas le centre du mondre (l'homo sapiens sapiens, trés orgueilleux a une facheuse tendance à se croire le centre du monde)... Dans la même situation aussi que Darwin qui a démontré que nous étions le produit d'une évolution biologique amorcée il y 3,5 milliards d'années. Là aussi nous avons dû revoir nos conceptions... Dans la même situation enfin  qu'Enstein qui a démontré que nos perceptions du temps et de l'espace, n'étaient pas ce que nous croyions... etc...

Je ne sais pas trop naturellement si cela est bien ou non... Mais la chose est passionnante... Je ne sais pas trop si Dieu le père, que le père Moïse a inventé ou révélé (à vous de choisir le verbe qui vous convient), me permettra de vivre cette période, mais en tout cas je vais jouer sur ce blog, si vous le voulez bien, le rôle de Tintin reporter au pays des Homo Sapiens Sapiens... Passer de la V 1 à la V 2 : voilà qui est excitant... Aussi excitant que de passer pour les employés de Microsoft de Windows 98 à XP...
Je vous annonce donc que l'un de mes amis - pour l'instant il ne tient pas trop à ce que l'on en cause - va sortir un documentaire sur la V 2.0 - aprés celui de Coppens sur l'origine de la V 1.0... que vous avez certainement vu et apprécié à la télé...

Stay tune...


Glasgow n°1

Voir Taiwan n°6

Glasgow - 6:00 du matin - Dimanche 25 septembre 2005

Voià ... me v'la à Glasgow pour la conférence de KMI Research qui commence aujourd'hui... (9th european conference on optical networking markets).
Je suis arrivé de Taipei venant de Paris par Londres... J'aurais pu me débrouiller autrement (par exemple Tapei-Londres).. mais que voulez-vous on ne peut pas être bon tout le temps...
Sinon notre dernière journée à Taiwan a été un feu d'artifice, si je puis dire... Mr Sheng notre chauffeur est venu nous prendre avec nos bagages à l'hotel... et nous avons filé sur Hsinshu dans notre Cadillac... Nous allions y rencontrer le maire : Mr Jund-Tzer Lin (prénom occidental : Sam). Pour vous donner une idée, c'est comme si nous rencontrions de maire de Lyon (c'est pas demain la veille que cela risque de m'arriver)... Donc, pour la circonstance Mr Sheng avait envelé les fourreaux des hampes de drapeaux à l'avant du carosse...
Et nous voilà partis, drapeaux au vent... girophare allumé... Faut pas mégoter...
Intéressante réunion à la mairie où le maire flanqué de ses adjoints (le directeur des services, une jolie traductrice, quelques autres membres éminents...) nous a invité à prendre place dans la salle du conseil... Mes slides avaient été traduits en chinois... Et il m'a invité à présenter mon affaire sur le thème du trés haut débit, de la coopération entre collectivités locales ayant du broadband, sur  le concept d'intelligent town (gestion de la ville en IP + protocole de Kyoto), etc... A la fin Sam m'a remercié et m'a dit la chose suivante, avant de nous remettre quelques menus cadeaux.. "Je suis dans une période de réélection. Vos concepts sont trés intéressants. Je vais les utiliser dans mes discours électoraux. Et si je suis réélu en novembre prochain - ce dont je ne doute pas - je voudrais vous revoir..." J'en suis resté comme 2 ronds de flan... C'est comme si Chirac m'aurait dit la même chose... (mais là aussi, je doute que cela m'arrive...).
Dîner officiel (Monsieur le Maire n'a pû y participer - sont toujours très occupé ces braves gens, sous toutes les latitudes d'ailleurs...). Admirable repas chinois. Le meilleur de notre voyage... Et nous avons bu force bière... Car un Chinois à table ne boit jamais seul. Quand il a soif, il choisit un convive et lui porte un toast. Le convive doit boire en même temps que lui (les autres convives ne boivent pas...). Mon ami Favreau qui n'était insensible au charme de notre traductrice, en a profité pour lui proposer force toast (probablement sans avoir soif d'ailleurs)... Heureusement que la bière taiwanaise n'est pas trop alcoolisé... Mr Sheng, notre chauffeur, a participé aux agapes. Et nous avons appris qu'il était en fait employé par le Ministère des Affaires Etrangeres, et que non seulement il était chauffeur, mais aussi garde du corps... Sheng 007 : notre garde du corps. Effectivement : bel athlète le Sheng avec sa coiffure de marine américain...
Retour ensuite à Taipei avec sieste obligatoire dans notre carosse... Visite de l'exposition de la conférence sur les nanos. Une bonne centaine de stands... Favreau a trouvé cela des plus intéressants (quant à moi je suis bien incapable de tout comprendre... mais cela vient...). Aucun Français à l'horizon. Par contre, un beau stand hollandais, allemand... Je pense que nous devrions avoir en France un organisme privé/public qui assiste à toutes les conférences mondiales intéressantes, fassent un rapport et le diffuse... Il nous faut organiser notre veille dans tous les domaines.. Aujourd'hui cela se fait un peu chacun dans son coin... Avec force déperdition...
Puis, dernière ballade dans le quartier, avant de partir pour l'aéroport... Favreau est allé voir la grande tour... et moi je me suis balladé dans les rues de l'ancien Tapei... Où j'ai assité par hasard à une bagarre entre 2 chinoises... Et bé... On ne mollit sous les tropiques... Je vois mal Madame Billaut se friter avec la voisine de cette façon... Mais sait-on jamais ? Si la dite voisine me faisait les yeux doux ?...
Voyage de retour sans histoire... Mais des histoires à Roissy (je ne vais pas les raconter, car on va encore me taxer de scrogneugneuseries... mais quand même, amis gaulois, on pourrait mieux recevoir les gens qui viennent dépenser leur argent dans notre pays... enfin...).
Et devinez qui nous attendait à la sortie ? Hein ?
Je vous le donne en mille... Monsieur Martin Chen himself du poste de développement économique de Taiwan à paris.. Et oui... Un samedi matin à 8:00 : faut le faire  (en fait il venait chercher un personnage important... mais cela fait toujours plaisir..). On l'a vivement remercié..  Favreau lui a dit qu'il... mais je préfére ne pas en parler pour l'instant...
Arrivé à Glasgow vers les 16:00 heures... Je dois dire que cela fait un drôle de changement. Il fait froid. Heureusement que j'avais pris la précaution de prendre une petite laine, sous les recommandations de Madame Billaut.. Ville sympa, mais rugueuse. Une jeunesse attifée de bric et de broc, des immeubles léprosées en pierre rouge... des détritus qui traînent dans les rues, des mouettes qui piaillent au-dessus de vous.. un vent froid... Passé 18:00 heures, les magasins ferment, on rentre chez soi... les mouettes aussi...
On est loin du brilliant Orient...

En rentrant à l'hôtel je tombe sur mon ami Kees Rovers... vous savez la coopérative de télécommunications de Nuenen en Hollande ? Il va vers ses 15.000 abonnés. Et pense en avoir 300.000 d'ici 2 ans. La chose fait en effet tâche d'huile autour de Nueunen... Tout le monde veut sa fibre à la maison...

Le congrès commence dans 2 heures... On écoutera FastWeb (Italie), BredBandDolaget (Suede), CloseTheGap (Kess Rovers...), Malarenergi (Norvege), quelques américains, Cisco, Nortel, etc...
Compte-rendu demain si tout va bien... sinon si LE problème du broadband vous intéresse avec la grande bagarre service public versus privé, allez donc voir ce site (merci Modesto).

PS Au fait ici à l'hôtel Hilton de Glasgow on a aussi du 100 mégas Ethernet. Mais à la différence de notre hôtel à Taipei... c'est pas gratuit : 15 livres (elle aurait pu se mettre à l'euro la perfide Albion) par 24 heures...


Taiwan n° 6

Voir Taiwan n° 5

Taipei - 6:00 heures du matin - Vendredi 23 septembre 2.005

Dernier jour de notre virée taiwanaise. Nous reprenons l'avion ce soir vers les 23 heures...
Quand il pleut dans ce pays, il pleut... Cela n'a pas arrêté depuis hier matin...  Nuages bas gris sombres entourant les buildings, tonnerres roulant entre les collines (Taipei est dans une cuvette), bref cela explique pourquoi la nature est si verte. Nous avons décidé avec Favreau de sécher le congrés des nanotechnologies cet aprés midi (merci de ne rien dire...) pour visiter le nord de l'ile qui paraît-il est très beau avec notre Cadillac... mais s'il fait ce temps là....
Sinon hier, journée au "2.005 Taiwan Business Alliance Forum", le congrés local consacré aux nanotechnologies. Environ 500 personnes y ont participé (moins me semble-t-il que celui de février dernier à Tokyo - voir mon compte-rendu ici ). Un ministre a commencé par remettre quelques décorations méritées semble-t-il à 3 personnages (organisation trés pointilleuse - on ne laisse rien au hasard..les pochette des vestes des speakers sont "équipées" d'un bouquet de fleurs plutôt imposant). Puis, ces personnages se sont exprimées l'un derrière l'autre.. Plutôt intéressant.
Je retiens plusieurs choses.
1/ Les nanotechnologies sont le futur (?) de l'Humanité... Il y en a partout dés maintenant...
2/ Ce sont les Gouvernements qui investissent massivement (je me dis que si ces gouvernements investissent massivement dans ce genre de choses, pourquoi n'investissent-ils pas aussi massivement dans les infrastructures à TRES haut débit ? qui d'une certaine façon sont aussi l'avenir des Human Beings ?...). Les USA en premier, suivi par l'Asie et l'Europe.
3/ Les grandes entreprises mondiales investissent elles aussi. A peu prés le même montant global que les Gouvernements. Par contre, ce qui est très curieux, le capital risque est presque absent. En tout cas pour l'instant.
4/ L'Asie est bien placée dans ce contexte. On raisonne ici en continent d'abord, en pays ensuite. L'Asie fait plus de 50% de la population mondiale, le coût du travail y est le plus faible, elle fabrique 30% du PIB mondial, et c'est là où les taux de croissance sont les plus élevés. Naturellement au sein du "continent asiatique", Taiwan en est le pivot : au milieu de la région, avec des capacités d'innovation importantes (Taiwan se situe dans ce domaine au 4ème rang mondial). On y investit dans le domaine des nanotechnologies 9,40 $ US/tête par an. Contre 2,62 en France (et 5,42 aux USA).
5/ Chose qui m'a frappé: l'éducation des foules et notamment des jeunes. Taiwan fait un gros effort pour inciter les jeunes à faire des études scientifiques plutôt qu'autre chose (effectivement ce n'est pas des études littéraires qui font faire les emplois de demain...). On y édite des livres par exemple pour les enfants des écoles qui expliquent les nanotechnologies, à quoi cela peut servir, il y a des bandes dessinées, des dessins animés à la télé ("nana et nano"), etc...

Voilà en gros... Des choses trés intéressantes ont aussi été dites sur la structures des start-ups dans le monde. Il y en aurait 1.200 environ dans ce domaine, la moitié aux USA. L'un des intervenant a analysé leur capacité bénéficiaire (pas terrible pour l'instant...)... Le dernier (un américain, de Lux Research - le cabinet des nanotechnologies au US)... a fait une analyse intéressante qui revient à une comparaison avec l'industrie traditionnelle (produits primaires, biens intermédiaires, intégration dans les produits finis...). Les nanotechnologies sont partout...
Aprés le déjeuner, 4 workshops étaient organisés en paralléle. Nous avons assisté à celui sur l'énergie (solaire principalement). J'ai pu récupérer les slides des intervenants des 4 ateliers (industries traditionnelles, biomédical, électronique)... Faut maintenant les éplucher... Par ailleurs les slides des intervenants du matin devraient être disponibles sur le site de l'Itri.

En fin d'aprés-midi réunion à la mairie de Taipei. J'ai été un peu déçu. Mauvais anglais de nos intervenants.. une tendance forte de la responsable (Jessica - curieux cette manie qu'ils ont de s'affubler de prénoms occidentaux) à piquer du nez (ils travaillent trop nos amis taiwanais, nous pourrions leur suggérer de se mettre aux 35 heures ?...ils travaillent 8 heures/jour, week end de 2 jours, une semaine de vacances + 1 jour par année de travail, limité à 30 jours).
On a quand même appris que Taipei serait complétement wifisé en mesh d'ici 2 ans avec l'installation de 10.000 hotspots sur environ 200 km2. L'étude d'implantation est faite par HP. Le matériel est celui de Nortel (nos amis ne connaissent pas Firetide et les autres). Puisqu'ils ont choisi Nortel, cela voudrait dire que l'industrie taiwanaise ne fabrique pas encore ce type de matériels...  Le Wimax va être étudié comme backbone entre certains hotspots.
Qui paye le réseau - 100 millions de $ US ? L'opérateur Q-ware (les finances publiques des collectivités locales n'ont pas l'air d'être au beau fixe...). Le prix demandé aux utilisateurs devraient être de l'ordre de 15 US $/mois. Plusieurs types de services seront proposés (paiement de parking en wifi par la société Intelligent Car Corp), accés pour la police, les médecins, etc..
J'ai l'impression - mais je n'en suis pas sûr - qu'ils ont recensé tous les services que l'on pourrait faire. En gros c'est le début de la dématérialisation de l'économie... On devrait peut-être fait cela dans la commission que Monsieur F Loos a mis sur pied ?
Naturellement on pourra téléphoner par le réseau wifi gratuitement ...
J'ai demandé pourquoi ils n'utilisaient pas leur réseau GSM/3G pour cette dématérialisation ? Réponse : pas assez de bande passante, et cela coûte trop cher...
Question : Mais alors que vont devenir les opérateurs de téléphonie sans fil traditionnel ? Réponse de Jessica qui était bien réveillée : ils vont devoir s'adapter ou périr... Qu'on se le dise... Cela étant Madame Jessica ne sait pas semble-t-il que l'Itri a mis au point un matériel hybride genre PDA ayant des capacités wifi et 3G.. Une photo de ce matériel est montrée sur la home page du web de l'Itri..
Question : mais si tous les habitants se connectent en même temps le wifi aura-t-il assez de bande passante ? Réponse : c'est effectivement un problème... les temps de réponse s'allongeront (ce qui n'est pas conseillé pour la gestion de la téléphonie Voip...)
Pourquoi ne pas avoir commencé par une infrastructure à base fibre optique FTTH ? Réponse : cela coûte trop cher...et nous avons l'ADSL...

Voilà... Nous avons terminé la soiré au restaurant Din Tai Fung. Je vous le conseille. Cela ne paye pas de mine...mais un monde fou pour goûter la cuisine vapeur de Shanghai. Heureusement qu'une brave taiwanaise parlant un trés bon français a eu pitié de nous pour nous expliquer le processus qui est un peu "sécurité sociale". Il faut prendre un numéro (on ne peut rentrer qu'à l'appel du numéro) On vous remet une fiche sur laquelle il faut cocher ce que l'on veut manger.. (c'est écrit en chinois...)... Nous n'avons pas attendu très longtemps.. Une nuée de jeunes filles nous a servi. Service impeccable. Ce qui nous a permis au père Favreau et à ma pomme de discuter philosophie...
Personnellement je pense que les nanos et robots vont changer la nature de l'Homo Sapiens Sapiens.. Nous allons faire notre propre évolution... Ce qui choque le père Favreau qui considère que l'Homo Sapiens Sapiens actuel est le summum de la Création et qui ne peut rien avoir de mieux...
Nous sommes rentrés à pied à l'hôtel en se repérant sur la Tower 101... mais au milieu de parcours, la pluie reprenant de plus bel, nous avons préféré le taxi... (n'oubliez pas de vous munir de la carte de visite de l'hotel en chinois pour la montrer au chauffeur, sinon vous ne rentrez pas dans le bon hôtel...).
Bon, vous allez m'excuser, mais faut que je boucle ma valise... Et je ne sais pas trop si le cadeau pour Madame Billaut va rentrer...

A bientôt pour de nouvelles aventures...

 


Taiwan n° 5

Voir Taiwan n°4

Taipei - 6:00 du matin - Jeudi 22 septembre 2005...

Il pleut ce matin.... Et ce n'est pas un petit crachin breton... On ne fait pas dans la dentelles ici. C'est plutôt style chutes du Niaguara... Et je n'ai pris qu'une paire de godasses ! En plus c'est celle qui prennent l'eau... Bon...
C'est bien de temps à autres de se sentir "a very important person"... Figurez-vous que cela nous est arrivé hier... Mr Sheng, notre chauffeur, est donc venu nous chercher de bon matin à l'hôtel avec "notre" Cadillac, car nous partions visiter "The Far Eastern Group" à Taoyaun. Cette ville est située sur  le Sun Yat Sen Highway entre Taipei et Hsinshu (la One-O-one du coin...)... Taipei /Hsinshu : 70 kms. Taoyaun se trouve à mi-distance...
Des embouteillages monstres... Mr Sheng, toujours flegmatique, a mis en route le girophare de la Cadillac et s'est engagé sans autre forme de procès sur la voie de dégagement de droite...Dsc04147 Et a roulé à vive allure, pendant que le vulgum pecus faisait du sur place. Personne n'a mouffeté... Et même un policier à une bretelle de sortie, avec force coups de sifflet, nous a ouvert la voie... Je comprends avec ces petits riens que des gens tiennent à garder le pouvoir... (sur la photo : notre chauffeur au volant avec le girophare rouge allumé)...

Bon. Passons aux choses sérieuses...
2 réunions importantes pour Inanov hier. La première donc avec ce conglomérat (The Far Eastern Group - c'est pas rien : transport maritime, banque, opérateurs de téléphone sans fil, fabrication de textiles que Casino revend en France, de plastiques polymères, traitement de surfaces,... - l'écran souple d'Inanov utilise des polymères... ). Nous avions rendez-vous avec le département de R et D...Dsc04151 Sur la photo de droite à gauche : ma pomme, Madame Wen Chun Hu (Ph.D), Favreau, le patron : Dct Roy Wu, Richard Chang (Ph.d), et le dernier dont je me souviens du nom)...
La deuxième réunion a eu lieue avec l'Itri ( Industrial Technology Research Institute) à Hsinshu...
Beaucoup de participants à chaque réunion (une dizaine). Deux remarques intéressantes... A chaque fois, le chef était là... Et la jeunesse des participants...  Cela c'est trés très bien passé pour iNanov. Nous avons même été invité à déjeuner par le Far Eastern, alors que cela n'était pas prévu (sont très cools les Chinois de Taiwans, de geais lurons même - doivent pas prendre beaucoup de Prozac...)...
Je laisserais naturellement Jean Chrétien Favereau vous raconter tout cela en temps et en heure....  Mais je dois dire que j'ai été bluffé par la rapiditié de réactions de nos interlocuteurs... On est loin de nos pesanteurs administrativo-énarchiques... Je pense que vous devinerez facilement la probable suite des événements. Et j'ai conseillé à Jean Chrétien de se mettre à l'anglais, et de revoir sa communication en fonction des questions posées par les participants...

Une question me turlupinait depuis quelques jours... Comment se fait-il qu'un pays qui était encore au Moyen-Age jusqu'à la fin des années 60, ait réussi son décollage économique en aussi peu de temps ?  J'ai compris pourquoi hier... C'est grâce à l'ITRI et à son fondateur le Docteur Lean (je ne suis pas sûr de l'écriture - on en parle pas sur le web de l'Itri que je vous suggère de visiter ici). Ce Monsieur à convaincu le gouvernement de l'époque de créer en 1973 cet Institut pour faire de la recherche appliquée (c'est un énorme parc technologique trés bien fichu - il doit faire bon y travailler). Pour qu'ensuite des entreprises se créent pour mettre sur le marché mondial les produits taiwanais (avec fabrication sur le continent chinois - voir mon précédent post)... En fait, les Tawainais ont créé de toute pièce une Silicon Valley entre Tapei et Hsinshu (avec 2 universités à Hsinshu - on notera que The Far Esatern Group a aussi son Université privée à Taoyuan..).
On nous a montré les réalisations de ITRI... C'est vraiment trés impressionant dans tous les domaines et notamment dans le RFID, les nanotechnologies, les travaux pour réunir le 3G et le Wifi...
En plus, à cette réunion Itri, il y avait non seulement des spécialistes pointus (Jean Chrétien a eu fort à faire avec ses "points de colle atomique"...), mais ausssi le patron Europe de L'Itri... Hé oui, ces braves gens ont quelques ramifications chez nous, et semblent très informés. Je vous rappelle que Jean Chrétien est invité - tous frais payés - par le Gouvernement Taiwanais. Question... : comment se fait -il que nos amis Taiwanais ait repéré Inanov qui par ailleurs n'intéresse nullement notre belle Agence de l'Innovation ? Vous avez une idée ?

Mon mail ce matin est rempli de messages d'encouragements, et de remerciements pour ces petits reportages... Et de "comments" sur mes précédents posts... Je vous en remercie vivement. Je ne vais pas pouvoir répondre à tout le monde ce matin, car nous allons au Taiwan Business Alliance Forum - Nanotechnology and its business application... Et cet aprés-midi : la mairie de Taipei (qui met du mesh partout... comme Gordes...
L'un d'entre vous m'a demandé quid du développement durable dans ce pays .. Effectivement c'est le Gros problème. Pollution, circulation automobile démente, sans parler des scooters... J'ai eu quelques éléments de réponse lors de notre visite de Lundi dernier au Triple I. Je pense qu'ils vont faire comme d'habitude... Prendre conscience du problème, trouver des solutions et les mettre en oeuvre sans états d'âme... On nous a ainsi parlé de la mise en route d'une espèce de ville nouvelle pas loin de Taipei, qui servirait de modéle de développement durable urbain (utilisation d'énergies renouvelables, recyclage des déchets)... Bref, l'utilisation du protocole IP (pour la gestion de la ville) et du protocole de Kyoto pour le développement durable... Une chose que j'avais proposé à mes amis de Pau...
2 news intéressantes (merci à ceux qui me les ont signalées) : Skype va peut etre cannibaliser les téléphone sans fil grâce à Ipdrum... Et Kawada vient d'annoncer un robot ouvier... Restera-t-il des ouvriers sapiens sapiens dans le temps futurs ? (z'ont pas de pot les syndicats...)... Ah ! ma p'ôve dame, les temps changent...

Bonne fin de nuit, et à demain peut-être (va falloir boucler la valise demain matin ... car on reprend l'avion vendredi soir... avec encore deux intéressantes réunions de pévues demain)...


Taiwan n° 4

Voir Taiwan n° 3

Taipei - 6:00 du matin - Mercredi 21 septembre 2005

Je n'ai pas beaucoup de temps ce matin... car nous partons tôt pour la ville de Chung-Li dans le Taoyuan County...
Deux réunions importantes hier pour Inanov. L'une le matin au Ministère de l'Industrie, et l'autre l'après-midi au Taiwan Venture Capital Association...
Le matin des industriels, l'aprés-midi des capitaux risqueurs. Où Jean Chrétien a présenté son affaire (je l'ai un peu aidé...). Bon les industriels cela a été plutôt froid. Par contre l'aprés-midi, le capital risque a été plutôt chaud... Mais wait and see...
En fin d'aprés-midi j'ai visité la Tower 101 (il y a 101 étages), l'une des plus grandes tours du monde (voir photo)Dsc04139... Je dois dire que c'est impressionant. La vue de là-haut sur la ville, et le centre commercial gigantesque dans le bas de la tour ont de quoi surprendre l'occidental européen.Taipei est une ville pas plus grande que Paris, entourée de collines. Les constructions, telle l'eau à marée montante, envahissent chaque interstices entre les collines moutonnantes... Le tout couvert d'un léger  nuage de pollution....
Quand au centre commercial : grand luxe. Beaucoup d'espace, des magasins de grandes marques, une immense librairies avec autant de livres en anglais qu'en chinois, et un supermarché, je ne vous dis que cela ... on ne trouve pas mieux dans les beaux quartiers aux USA...
Taiwan est un pays qui est devenu riche... 15 à 16 fois plus riche que la Chine continentale si l'on en juge par la statistiques du PIB/tête. En 1952 le PIB/tête y était inférieur à 200 $ US. Il est aujourd'hui de 15.000 $...
Le soir nous avons dîné avec l'un de mes amis qui gère ici la filiale d'une entreprise française...  On a beaucoup parlé de tout cela... Et il pense que Taiwan et la République Populaire de Chine, d'une façon ou d'une autre, vont se réunir. Les prochains jeux Olympiques de Pékin devraient y contribuer...
Je pense qu'en France nous n'avons pas une bonne idée de ce qui se passe ici. Dans les années 70 Taiwan fabriquait des ventilateurs électriques, des lampes de chevet, etc... Dans les années 80 : des bicyclettes, des machines à coudre... Dans la décennie suivante des périphériques informatiques (scanners), des cartes-mères. Et aujourd'hui des notebooks, de la fibre optique, des hubs, etc... Bref tout ce qui est nécessaire pour mettre en place l'infrastructure de la soicété de l'information et de la connaissance...
En attendant, il me semble que Taiwan est un peu le pivot de la globalisation actuelle (auquel notre Président de la République ne semble pas croire...). C'est ici que cela se passe... Car, d'une certaine façon les Taiwanais fabriquent pour l'industrie américaine et européenne, non pas à Taiwan, mais en Chine continentale. Prenez le cas de Asustek par exemple. Son Président est inconnu en France (Jonney Shih vous connaissez ?) et pourtant c'est un Monsieur qui fait travailler 50.000 personnes en Chine continentale..  Et bien, Asustek fabrique les iPod d'Apple en Chine continentale...
Taiwan est le grand ordonateur de la mondialisation... Vous voulez un ipod. Pas de problemes... On va vous le fabriquer pour pas cher chez nos copains d'en face, qui eux ne savent pas encore trés bien comment faire... Le Taiwanais a la compétence, et l'argent. C'est contre Taiwan que José Bové devrait râler...
Et ces grandes entreprises taiwanaises, pas très connues chez nous (Compal, TSMC, Hon Hai, Quanta, BenQ..) ont leur One-O-One (la fameuse autoroute de la Silicon Valley qui relie San José à San Fransisco)... Ici, cela s'appelle le Sun Yat-Sen Highway qui relie Taipei à Hsinhu sur la côté ouest de l'île (70 kms).
Une centaine de familles contrôle l'économie taiwanaise... Qui a investi quelque 100 milliards de $ US en Chine continentale (il n'y a rien dans le sens contraire).
Taiwan produit, et mais maintenant crée. Plus de 6.000 brevets ont été déposés en 2.003 (Chine continentale : 366).
Bref, cette analyse, couplée avec ce que prépare le pays dans le domaine de la société de l'information (voir un précédent post), montre que l'élite taiwainaise sait trés bien où elle va...  Elle fabrique son futur... Ce qui n'est pas le cas chez nous à mon avis... mais je ne vais pas "srogneugner" ce matin n'ayant pas encore pris mon café (l'un d'entre vous emploie ce verbe à mon égard quand je me lâche un peu à râler contre le gauloisisme...)...

Allez stay tune ! et à demain peut-être pour de nouvelles aventures... Et ci-contreDsc04141 la photo du cadeau que nous avons reçu lundi au Triple I (comme quelqu'un me l'a demandé...)


Taiwan n°3

Voir Taiwan n°2

Taipei - 6:00 du matin - Mardi 20 septembre 2005

Excellente journée hier Lundi ... moitié travail, moitié tourisme...
Avant notre réunion de la matinée à l'Institute for Information Industry, petite mise en jambes aprés le petit-déjeuner autour de l'hôtel pour découvrir le quartier à pied (on se lasse à la fin des Cadillacs et autres chauffeurs... il faut rencontrer le peuple en vrai...)... Et ben, c'est pas facile... Because la chaleur et l'humidité vous tombent dessus commme du plomb fondu dés 8 heures du matin... On a été bien content de revoir Mr Sheng notre chauffeur et sa Cadillac climatisée...
Donc rendez-vous au Triple I (l'Institut en question) sur Heping East Road Section 2 (j'ai pas encore bien compris l'histoire des sections...). Nous sommes arrivés 20 minutes en avance... On s'est quand même fait annoncé avec la crainte d'être impolis (au Japon arriver avant l'heure est aussi mal vu  qu'arriver en retard)...  Et bien cela s'est bien passé... Bel immeuble, beau bureau..  4 jeunes dames nous ont reçu dés la sortie de l'ascenceur... Parlant un anglais coquet... Et ces dames ne sont pas des secrétaires mais des cadres ayant des fonctions précises... En attendant le docteur Huang (Executive Vice President), on nous a servi un café dans un salon organisé à la chinoise (des fauteuils rangés autour d'un pièce). Un brin de causette... Et Mr Huang est arrivé avec 2 de ses assistants : Arthur Huang, et Chiahsu Yang. Nous avons changé de salle en passant par une salle de présentation de technologies...
Les locaux respirent une certaine joie de vivre, et comment dire "la non crainte du futur"...
Effectivement... Ce qu'on nous a expliqué en 2 heures c'est qu'ici on ne craint pas le futur, et même on le fabrique... Ce qui n'est pas le cas partout sur cette p'ôve Terre...
Ce que j'en retire encore à chaud (je n'ai pas encore exploité les slides divers que l'on nous a remis, et l'on doit encore m'envoyer des documents en anglais) :
1/ Le gouvernement taiwanais a mis en place une stratégie très volontariste de passage de la société industrielle à la société de la connaissance.  En laissant le moins de gens possibles sur le carreau.
2/ Il est aidé dans la définition de cette stratégie par le triple I (2.000 personnes !), qui est un organisme non gouvernemental, une "non-profitable" association composée de membres du gouvernement/administration, d'universitaires, et de représentants d'entreprises privées. Ce triple I est d'abord le think tank du gouvernement. Il définit la stratégie et sa mise en oeuvre. Le gouvernement, après acceptation, la fait passer devant l'Assemblée... Et roule ma poule comme dirait François Druel...
3/ Ce qui est frappant : c'est qu'il s'agit d'une stratégie globale... Infrastructures certes, mais aussi stratégies de contenus avec des objectifs précis. Certains d'entre vous me reprochent de temps à autre de vouloir mettre de la fibre pour de la fibre... Mettre de la fibre pour de la fibre c'est bien, mais ce n'est pas tout, loin de là. Mais je n'en parle guère du "c'est pas tout". La raison est simple : la France ne veut pas changer...  (cf le bouquin de Jeambar qui m'a empêché de dormir dans l'avion). Par exemple nos amis mettent sur pied une plateforme de e-education on line... En France le gouvernement annonce cela, et on a une grève de l'Education Nationale sur le dos.. Ici, à Taiwan on va de l'avant...
4/ La stratgégie taiwanaise est donc double : infrastructures et contenus (pour faire rapide). Infrastructures : vers le TRES haut débit pour tout le monde... Filaire ET sans fil. Les 2 choses sont complémentaires et non pas exclusives comme on le pense encore trop souvent en France...
Filaire: en gros on va vers le FTTx (fibre optique jusqu'à l'abonné ou au coin de la rue avec terminaison en ASLx...). Le grouvernement finance le backbone de l'ile sur lequel sera relié les "intranets" des villes et villages (à terme la structure en étoile du réseau téléphonique "à la France Telecom" disparaîtra, et il n'y a pas de gabegies où de multiples opérateurs privés créent leur propres backbones). Les 3 ou 4 opérateurs privés de l'île loueront le backbone et apporteront la fibre ou l'ADSL à l'abonné... (en gros c'est comme à Pau)
Pour le sans fil : Wifi/mesh dans les grandes villes dans les 2 ans. On verra plus tard avec le Wimax pour le reste. On passe de e-Taiwan (le réseau filaire) à m-Taiwan le réseau sans fil (m pour mobile), à u-Taiwan (u pour ubiquitous)...
5/ Stratégie de contenus...  On définit ensemble cette stratégie dans tous les domaines et dans tous les secteurs d'activité. Par exemple le tourisme (pas trés développé). Le e-tourisme doit aider à doubler le nombre de touristes sur l'ile. Même chose pour la e-education, le e-gouvernement... etc... etc...
6/ Stratégie d'initiation des foules avec la création de l'équivalent de nos cyberbases un peu partout... Y compris, à l'étranger dans les pays émergerants... "Ce qui prépare ces pays a achetés nos ordinateurs, etc...".

Bref : 7,05 millions de foyers. 73% ont un PC, 64% une connection Internet. 99% de la population dispose d'un téléphone sans fil... En 2.008 6 millions de foyers devraient avoir du 8 mégas minimum en ADSLx... Au total, c'est toute la gestion de l'île qui devrait être boostée par l'IP...

J'ai posé la question : comment vont se positionner le 3G (en phase de lancement) et le wifi ? Réponse on sait pas... que le meilleur gagne...
"Nptre feuille de route est simple... Avec notre industrialisation nous avons accumulé du capital. Ce qui nous permet d'avoir un secteur de Venture Capital qui finance notre recherche avec nos ingénieurs (d'où l'importance de l'éducation), et nos start-ups (une trentaine sont incubées par triple I)... Cela, pour nous faire parvenir à la "knowledge society" que nous allons exporter. D'abord dans les pays émergeants.. Mais aussi pourquoi pas ailleurs' (cela c'est une opinion personnelle : une mission taiwanaise devrait venir à Paris en novembre...).

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur u-taiwan... J'ai naturellement bu du petit lait en écoutant ces Messieurs, car c'est ce que je prêche depuis quelques années... J'ai proposé aussi quelques collaborations (avec Pau, implantation de filiales de start-ups françaises ici, et vice versa...). Pourquoi pas ? m'a-t-on dit...

Voilà... Cette réunion c'est terminée par une remise de cadeauDsc04076 (j'ai fait une faute professionnelle je n'ai pas pensé à en apporter  - que voulez-vous on ne peut pas être bon tout le temps...)... Sur la photo de doite à gauche : Favreau, ma pomme et le Dct  Huang).
D'une façon générale, on devrait prendre exemple en France et en Europe sur ce qui se passe ici... Définir un plan d'ensemble de notre e-society et ne plus travailler à la petite semaine, sans trop savoir où va le monde...  Notre élite sera-t-elle capable de le faire ???

Sinon aprés-midi relax. Visite du mausolée de Chiang Kai Shek (le de Gaulle du coin) , du handycraft center, et du Rainbow 3C Information Plaza (le coin  de l'informatique). Où j'y ai acheté un "portable" disque dur de 60 gigas en USB 2.0, et une memory stick de 1 gigas (pour la vidéo que Rodrigo m'a proposé de streamer... )... Le tout pour l'équivalent de 150 €...
Le soir dîner dans le basement du grand magasin d'à côté (je n'ai jamais vu un tel magasin aussi clean)... Une bonne dizaine de restaurants. On a choisi une bouillon de viande à la chinoise, qui cuit devant vous. Délicieux. Et Favreau en a profité pour me faire un cours sur la physique quantique et la théorie des formes...  Relation entre la mathématique et la morphogénèse...

Felix Miaou, le portier de notre hôtel,  va bien (l'un d'entre vous m'a demandé de ces nouvelles). Il doit nous trouver un masseur de pied (il paraît que c'est le grand truc ici de ce faire masser les pieds...)...
Aujourd'hui grande journée Inanov. 2 grandes réunions. On va voir ce que font nos amis en matière de nanotechnologies.

Ad' tchao bonsoir... Et à demain peut-être...


Taiwan n°2

Voir Taiwan n°1...

Taipei - 6:00 du matin (Minuit à Paris) - Lundi 19 septembre 2005...

Voila bien arrivé. Voyage long et sans histoire.. Enfin sans histoire, façon de parler. Un ami m'avait conseillé de lire le bouquin de Denis Jeambar "Accusé Chirac...". Je l'ai benoîtement acheté à Roissy...Et je l'ai lu... Cela m'a foutu le bourdon. Je n'en ai pas dormi. Et au-dessus de l'Himalya j'ai pris la décision de ne plus voter pour un gars qui a fait l'ENA (j'eusse mieux fait de continuer de lire le bouquin de Jospeh Reichholf sur les débuts de l'hominisation.. ). Quand on rapproche le livre de Jeambar de celui de Ghislaine Ottenheimer "les intouchables", on a l'impression que cette caste nous conduit tout droit dans les poubelles de l'Histoire... "Ena delanda est" comme dirait Cicéron...
Donc, aprés le Nord de l'Inde, l'avion est remonté sur Taiwan par Macau... Il semble que l'on ai pas survolé la Chine continentale...
Comme prévu, un chauffeur nous attendait à 6:30 du matin à l'aéroport... Avec une voiture officielle... Une Cadillac... Vous avez bien lu. Jm_cadillacAvec sur la calandre, de part et d'autre de la voiture, des hampes de drapeau... JC Favreau et moi, on s'est pris pour deux énarques gaulois en vadrouille dans le vaste monde, pour dire à ces peuplades ce qu'elles avaient à faire... Ah ! j'oubliais : vitres teintées la Cadillac. Girophares prêts à être actionnés, téléphone rouge relié à je ne sais qui... Et d'autres bricoles... Bref, dans ce genre de carosse, on n'est plus de la plèbe... Et on comprend pourquoi certains Homo Sapiens Sapiens s'accrochent au pouvoir...
Hôtel : trés bien aussi dans le quartier d'affaires à côté de la grande tour (Taiwan 101). Chacun son appartement. Kitchenette, salon avec grande télé, un lit genre terrain de foot, une salle de bain pour Cléopâtre, et un bureau avec... un câble Ethernet. Vous le branchez sur votre PC, puis vous allez dans connexions : vous enregistrez les adresses IP, DNS fournies par l'hôtel... Et, roule ma poule, comme dirait François Druel. 100 mégas sur le réseau local de l'hôtel Agora Garden... Et gratuit (à Roissy le Wifi est à 6 € les 30 minutes...)
Aprés petit déjeuner, une douche, répondre à ses mails... Et nous avons sonné Mr Sheng notre chauffeur... Et nous voilà parti en goguette dans notre beau carosse aux vitres teintées... vers les 10:00 du matin. Belle ville Taipei. Larges avenues, certaines bordées de haut palmiers, beaucoup d'espaces verts, buildings plutôt bien, quelques restes de la ville chinoise d'antan... La circulation a commencé à s'animer vers midi... Le Taiwanais est moins banzaî que son frère du continent. Mais faut quand même faire attention aux scooters. Il y en a beaucoup (on estime qu'une famille en possède 2 en moyenne). Ils s'agglutinent au feu rouge... et quand le feu devient vert, vaut mieux ne pas traverser... On voit une mère de famillle balader sa nichée de 3 ou 4 gosses dessus sur un scooter... Papy et Mamy faire un tour...  Trés peu de motos.
Mr Sheng, qui ne cause pas l'anglais et encore moins le gaulois, nous a emmené au marché aux fleurs (magnifique...), au "jade market" (le taiwainais est fou de pierre de jade), au quartier de l'informatique (cela fait un peu province à côté d'Akihabara à Tokyo)... Puis le temple des Martyrs, commérant une chose pas trés catholique qui s'est passée en 1947 dans l'île (on a assisté à la relève de la garde : impressionnant. Les soldats dans un garde-à-vous impeccable sous un soleil de plomb, l'un des leurs étant obligé de venir leur éponger le visage de temps à autre...). Puis, visite du fameux musée de Taipei qui renferment des merveilles que les nationalistes ont sauvé de la révolution culturelle continentale... Mais je dois dire qu'on a pas vu grand chose... Motif... Le jet lag. Mr Sheng nous a ramené sommolant à l'hôtel dans notre carosse avec girophare... Petite sieste... Et on est reparti à l'aventure vers les 18 heures... Viste du mausolée de Chiang Kai shek (mais il faisait déjà noir - la nuite tombe vite sous les tropiques). Puis le marché de nuit de Sihlin au nord de la ville. Mr Sheng, en s'excusant platement, nous a dit que pour rentrer il nous faudrait prendre un taxi, car il avait des contraintes familiales à l'occasion de la Fête de la Pleine Lune (Ah, ma p'ôve dame, le petit personnel, ce n'est plus ce que c'était...). Là aussi, le marché fait un peu province à côté de celui d'Osaka (voir mon compte-rendu de mon voyage au Japon en mars dernier). Mais trés sympa. On a goûté à la cuisine des marchands ambulants : trés bon... JC s'est acheté 2 montres... La première durement marchandée (mais il s'est aperçu par la suite qu'il ne pouvait lire l'heure sans chausser ses lunettes), et la deuxième qu'il a eu pour 2 € avec des gros chiffes sur le cadran (il a essayé de me refiler la première, mais moi aussi je vois mal l'heure dessus même avec mes lunettes...)
Les gens ici sont cools... Souriants, et même vous disent boujour... Mais aucun ne parle anglais...
Taiwan (Ilha Formasa des Portuguais - ce qui veut dire : quelle belle île) semble pas très connu des Français... C'est une île qui a la forme d'un gros haricot, une sorte de Corse inversée qui se trouve à 160 kms seulement des côtes de la Chine... Entre la Corée et les Philippines dans la mer de Chine...  36.000 kilomètres carrés, 400 kilomètres de long sur 150. 23 millions d'habitants. Une population composée d'arborigènes (les premiers présents sur l'île - reste une bonne dizaine de tribus), de Chinois venant de la Province d'en face au XVIeme siècle, et naturellement les natonalistes de Chiang Kai shek. Tout cela semble faire bon ménage...
Climat subtropical... Vous sortez de votre Cadillac climatisée, en 30 minute vous perdez 1 litre d'eau... et vous pouvez changer de chemise...
On est devenu très pote avec le portier de l'hôtel (c'est lui qui nous appelle notre chauffeur).. Il s'appelle Félix Miaou. Cela ne s'invente pas... Hier soir en rentrant du marché de nuit... On se dit "tiens on va prendre une bière"... Félix nous dit que le bar est fermé rapport à la pleine lune... Par contre le night club est ouvert... Et comme nous sommes des personnages importants, l'entrée est gratuite... Bon on y va... Et bé... Une magnifique chinoise m'appelant "my dear" nous a reçu et fait quelques offres de services de bon aloi... Bon on s'est éclipsé (merci de ne rien dire à Madame Billaut sur cet épisode malencontreux). On a quand même pu prendre notre bière au restaurant de l'hôtel.
Aujourd'hui une première réunion de travail ce matin à "Institute for Infomation Industry"... Puis des visites "officielles" l'après-midi : le handycraft center, et le Rainbow 3C Information Plaza... Et oui, on ne fait pas toujours ce que l'on veut dans ce métier harrassant...
A demain peut-être...