« juillet 2005 | Accueil | septembre 2005 »

Vers la fin de l'ADSL... au Japon

Pour la première fois au premier trimestre 2005 au Japon, les abonnements fibre à la maison (FTTH : Fiber to the Home) ont été plus importants que ceux à l'ADSL sur le traditionnel fibre de cuivre... 420.000 abonnements FTTH contre 350.000 pour l'ADSL.
Ce pays (un peu moins de 130 millions d'habitants) compte 13,7 millions d'abonnés ADSL et 2,9 millions FTTH. Les abonnés FTTH, il y a 3 ans, étaient de l'ordre de 50.000. Progression importante donc... (chiffres venant d'ici - merci Modesto..).
Du 1er trimestre 2004 au 1er trimestre 2005, la progression FTTH a été de 17% contre 2,6% seulement pour l'ADSL...
Les prix sont à peu près au même niveau (l'équivalent de 30 €/mois). Mais d'un côté on dispose de 50 megas au maximum (ADSL). De l'autre : 100 megas, voire 1 giga (FTTH). Il semble donc naturel que la fibre perce...D'autant plus que le gouvernemetn japonais a mis en oeuvre une stratégie volontariste d'aménagement numérique de son territoire, et que la concurrence entre les telcos privés y est féroce...
En extrapolant simplement les courbes, en 2006 il y aura autant d'abonnés fibre que cuivre... Et dans 5 à 10 ans selon certains experts il n'y aura plus de cuivre dans ce pays...
Dans ce contexte naturellement, des sociétés japonaises mettent en place de nouveaux services nécessitant du très haut débit... (si vous avez des infos là-dessus : je suis preneur)...

On croit rêver...  Comment se fait-il que le Japon et quelques autres pays d'Asie en sont là et nous, encore au e-22 à Asnières ? Comment se fait-il que notre élite politique et autres, nos z'hauts fonctionnaires ne soient pas intéressés par ce problème qui conditionne l'avenir de ce pays et donc de nos enfants ? Pourquoi sont-ils aveugles ?

On a démonopolisé France Télécom... Bien... Il y a de la concurrence, mais pas où il faut... On se fait concurrence sur le cuivre, mais rien sur la fibre..
Tout un tas d'institutions ont fait leur université d'été : les politiques, comme le Medef, et autres... Je me suis renseigné sur leur programme : la France en TRES haut débit : tout le monde s'en fout... On fait de la haute philosophie au Medef, les socialo se tapent dessus, les UDF commencent à se regarder en chien de faïence, les...
Et on apprend que Paris, la ville Lumière a un parc d'immeubles insalubres qui flambent...

Bon, je vais m'arrêter là : je vais encore me faire une poussée de fièvre... et avoir des boutons
Il fait beau... Je vais aller arroser mes tomates... J'ai pas mal réussi cette année. Madame Billaut est contente...


Convention VOIP 18-19 octobre 2005 Paris Expo

Beau programme pour ces 2 jours de Convention (entrée gratuite semble-t-il aux conférences), organisés par Cnet Networks et Eric Montagne de SmartMedia (fondateur du WifiCLub qui se réunit à intervalle régulier dans la bibliothèque du dernier étage de l'hôtel Raphaël avenue Kleber... Bon, la participation est un peu chère, mais le cadre est agréable, on y rencontre les gens qu'il faut dans ce domaine, etc...)
Au cours des 2 jours de conférence pas moins de 18 tables rondes... Qu'on en juge :

- La nouvelle donne du marché de la VoIP
- Impact et mesures de la VoIP pour l’entreprise

- Témoignages du front et retours d’expérience

- Mythes et réalités sur la sécurité de la VoIP

- La VoIP face à l’épreuve de la qualité de service

-  « La vérité si je mens » : toutes vos questions sur la VoIP

-  Start-ups et nouveaux entrants sur la voix 100% IP

- Convergence de la Voix sur le fixe et le mobile. L’effet MVNO
 
- La VoIP, fer de lance des offres triple play

- La migration vers SIP
- WLAN et cellulaire : un mariage de raison sur la voix ?
 
- Retour vers le futur de la VoIP

- Wi-Fi et WLAN : tendances et challenges
- Le WiMax, une option forte des technologies alternatives d’accès sans fil au haut débit

- Meshnetworking et réseaux adhoc : la France y vient à son tour
- Convergence Wi-Fi/GPRS/EDGE/3G : l’omni-connexion en marche
- Voix sur Wi-Fi et Voix sur IP : la déferlante

- Les nouveaux terminaux de la mobilité : accéder à tout, de partout, tout le temps
....

Donc à noter dans vos tablettes... (je n'ai pas trouvé de site Web pour cette conférence - mais je n'ai pas cherché beaucoup...)



Pour tout renseignement concernant le contenu des conférences et les intervenants :
Eric MONTAGNE
SMARTWiFiCLUB
ericmontagne@smartmedia.fr
Tél. : 01 47 43 06 02 / Mob : 06 63 56 39 75

Pour tout renseignement concernant le salon et les possibilités offertes aux exposants :
Denis REMY
CNET NETWORKS FRANCE
denis.remy@cnet.com
Tél. : 01 46 39 56 94 / Mob : 06 18 79 10 24


Dieu le père en pétard ? (bis..)

Certains de mes posts sont repris sur Agoravox... et sont de temps à autre commentés sur ce blog des blogs...
Ci-après, le commentaire de "Bergamotte" sur mon précédent post sur la "biologie synthétique"... J'ai trouvé ce commentaire intéressant. A vous de voir...
Effectivement, si Homo Sapiens Sapiens avec ses 80 millions de neurones (à la louche...), ses 100 milliards d'interconnexions entre neurones, le tout dans un volume de 1400 cm3... n'était qu'une étape dans l'évolution ?
Question incidente : à votre avis que se passerait-il si nous avions le double de neurones et d'interconnexions ? Serions-nous 2 fois plus intelligents ? (doté de cette capacité j'aurais probablement pu faire l'ENA, l'X dans la foulée, avec quelques MBA américains, ...)
En tout cas, ces idées vont avoir du mal à passer dans le "corps social" je pense... Galilée en son temps, avec son copain Copernic, a démontré que la Terre n'était pas le centre du monde, mais un grain de boue perdu dans l'immensité cosmique (Galilée, pour cela, a failli être trucidé). Darwin, plus proche de nous, a jeté les bases de l'évolutionnisme, démontrant que la Genèse n'était pas forcément à prendre au pied de la lettre..
Décidément notre ego d'Homo Sapiens Sapiens en prend un coup...
Bonne lecture du comment de Bergamotte...
______________________________________________________________________________


 

                

J’ai entendu il y a quelques temps Daniel Mange directeur du laboratoire des systèmes logiques à l’EPFL (CH) et auteur de "Informatique et biologie. Une nouvelle épopée", aux Ed. Favre.

Ses recherches vont dans une autre direction. Il parlait lui d’une biologisation de la technologie qui consiste à faire "pousser" des produits artificiels comme la vie procède, des produits capables d’apprendre, de s’auto-réparer, de s’auto-reproduire, d’évoluer. Il parlait de formes de vie commençant à apparaître dans le minéral.

Et il demandait : que se passera-t-il lorsque, dans 10-30 ans, prendra forme un réseau de neurones artificiels aux mêmes dimensions et capacités que le cerveau : 100 milliards de neurones capables de 10 000 connexions avec ses voisins immédiats ? Doté de censeurs et d’actuateurs capables de sentir le monde et d’y réagir ? L’émergence d’une conscience artificielle ? La grande difficulté consistera alors à couper le courant de son ordinateur implorant la vie !

Remarques perso :

Homo sapiens sapiens est-il le but, l’aboutissement, l’accomplissement de l’évolution ? Prétentieux de le croire ! Ce que nous observons c’est une formidable poussée de l’intelligence et de la conscience, poussée qui va s’accélérant de manière vertigineuse. Sapiens sapiens n’est peut-être qu’une étape vers quelque chose qui nous dépasse et que nous ne pouvons imaginer.

Sapiens sapiens va-t-il se bricoler lui-même... ou bricoler son successeur ? Le travail a commencé avant lui et sans lui, il se pourrait bien qu’il ne soit qu’un instrument, artisan sans le savoir d’une oeuvre qui le dépasse et qu’il ne peut concevoir.

C’est là que Dieu le Père - pourquoi pas le nommer ainsi - retrouve toute sa place ;-)


Dieu le père en pétard ?

Y'a de quoi... Figurez-vous que les Homo Sapiens Sapiens commencent à fabriquer de la matière vivante "from scratch"... Et oui, vous avez bien lu !... C'est de la "biologie synthétique"... Un nouveau domaine d'activité promis probablement à un brillant avenir... (Gates s'y intéresse...).
On comprend que Dieu le père voit cela d'un très mauvais oeil, lui qui est le seul habilité à créer de la matière vivante dans notre civilisation judéo-chrétienne...
Cela étant, la chose nous a quand même pris quelques dizaines de milliers d'années pour en arriver à ce point... Le moins que l'on puisse dire, c'est que nous ne sommes pas des rapides... Alors que si l'on en croit la Génèse, il aurait suffit de quelques heures à Dieu le Père pour le faire... (il a du faire Polytechnique, c'est pas possible autrement...)
La semaine dernière a eu lieu à San Fransisco la 1ere conférence dans ce domaine : The Life Engineering Symposium.  Rien n'a filtré sur le web à aujourd'hui, à part le programme...
Sa lecture en dit long. Notamment le "injecting life with computers" laisse perplexe.

En quoi consiste la biologie synthétique ? Et bien, c'est très simple.. On joue au Lego avec des bouts d'ADN... Vous savez ? le truc qui stocke les informations nécessaires à la matière vivante pour se reproduire (un machin, que dans un instant d'égarement, Dieu le père a fabriqué sur son établi...)
Pourquoi faire ce lego ? Des tas de choses : des ordinateurs biologiques (déjà presque au point en Israël), des nouveaux types de médicaments (ou de virus), et d'autres bricoles beaucoup plus complexes que la matière vivante d'aujourd'hui... En ce sens, c'est très différent du clônage où l'on ne fait que copier un modèle existant en reproduisant artificiellement le processus de création... L'idée de base ici, est de décomposer une ou plusieurs cellules en ses composants unitaires, et de les recombiner autrement...
Craig Venter, qui a participé à la définition du génome humain, a ainsi l'intention de créer un nouvel organisme vivant qui fabriquerait de l'énergie à base d'hydrogène ou d'éthanol... (si en plus ce nouvel organisme prenait la forme d'un chien : cela serait super on pourrait l'emmener en voiture et le raccorder directement au réservoir...)
Les chercheurs de l'Université de Berkeley en Californie viennent d'obtenir, quant à eux, 43 millions de $ de la fondation Bill et Melinda Gates pour fabriquer un médicament contre la malaria, en tripotant le matériel génétique du E. coli bacterium et en le recombinant avec des bouts d'ADN d'un vers que l'on trouve dans les arbres, le tout saupoudré d'une pincée de levure ! (mais où vont-ils chercher tout cela ?)
"We are building parts, that can be assembled into devices, that can be turned into systems". Qu'on se le dise !
On peut être chercheur américain, on n'en est pas moins entrepreneur...Et quelques start-ups se sont créées avec pas mal de sous en capital risque...
Ainsi Codon Devices (13 millions de $ : pour fabriquer de nouveaux types de microbes qui eux-mêmes fabriqueront de nouveaux médicaments). Synthetic Genomics, etc...
Cela laisse perplexe, n'est-ce pas ?

L'Homo Sapiens Sapiens qui se croit aujourd'hui le nec plus ultra de la Création (surtout s'il a fait l'ENA), ne l'est peut-être pas...De quoi nous rabattre le caquet...
Darwin (un pote à Dieu le Père ?) avait perçu les mécanismes de l'évolution de la matière vivante qui a dû s'adapter dans le temps en fonction d'accidents climatologiques, cosmiques, telluriques, etc... La famille des Hominidés ne date que de 7 millions d'années sur cette Terre... L'Homo Erectus (grand'père) que de 2,5 millions d'années... Et son petit-fil, à savoir nous (Homo Sapiens Sapiens) que de 100.000 ans environ... La Nature nous a bricolé. Maintenant c'est l'Homo Sapiens Sapiens qui va se bricoler lui-même...
Cela risque de ne pas être triste. Je pense que Dieu le Père va regarder tout cela sur son Home Cinéma avec un certain intérêt... Du grand spectacle...


Des infos sur...

Comment créer une société aux USA ou en Angleterre ?
L'une de mes amies cherche des informations dans ce domaine, car elle va créer une société qu'elle désire baser dans l'un ou l'autre de ses pays... Si vous avez déjà créer ce type de société, ou savez comment faire au mieux... merci de me dire... par un comment sur ce post, ou par mail.

PS. Concernant mon dernier post dans la catégorie "Je cherche" (en l'occurence il s'agissait de trouver du love money pour une start-up) et bien, cela marche plutôt bien, et même très bien... ce qui m'a donné quelques idées... je vous en recause...


"Confiture.tv"

Je suis un fan des Grosses Têtes (que voulez-vous j'ai beau râler contre les gaulois, j'en suis un aussi - enfin pas à 100%...). Mais je n'ai pas souvent l'occasion de les écouter ces Grosses Têtes...
Et bien, c'est fini... RTL vient d'annoncer son offre de podcasting. RTL appelle cela de la baladodiffusion (bon, je veux mieux... je trouve cela un peu grotesque, mais qu'en pense donc la Commission de Terminologie ?).
Donc avec le RSS2.0, cela va être trés facile d'enregister tout cela sur son PC, son Ipod, etc... Peut-être pourrait-on suggérer à nos amis de cette grande chaîne de radio de "taguer" les invités du père Bouvard ? Ce qui me permettrait de réécouter les bouvardises en fonction des invités ? Pourrait-on aussi suggérer à RTL de podcaster les anciennes émissions ? On pourrait ainsi réécouter l'Amiral, Jean Yann, faire des compils, etc... (et il y aura bien un petit malin qui mettra au point un bout de code pour supprimer les pubs du podcast ...).
Il aurait été quand même étonnant que les stations de radio "broadcasts" traditionnelles ne s'y mettent pas... Aprés RTL, les autres vont suivre à mon avis... En reprenant leurs émissions phares (toujours la théorie du "long tail" de Wired), ou en créant des nouveautés uniquement disponibles en podcast...

Et même, certaines radios vont faire mieux... On dit ainsi qu'une autre grande radio gauloise ouvrirait d'ici 2 ou 3 mois sa ... "chaîne de télé IP"... (mais chut, on ne doit rien dire pour l'instant - de toute façon je ne sais rien...). Et oui, on n'arrête pas le progrés.. Avec les Français de la France d'en bas qui s'y mettent, l'augmentation moyenne de la bande passante qui se poursuit, cela va devenir un joyeux meli-melo... un processus évolutif à la Darwin... On peut se demander ce que va faire le CSA... Par contre, je sais trés bien ce que Google va faire... Il va devenir votre Télérama... (j'en connais qui vont encore aller se plaindre au Président de la République...). En fait, tout cela prépare le terrain pour les gars de Google... et c'est eux qui probablement récupéreront une grande part des marchés publicitaires à terme... On dirait que la numérisation des médias, c'est fait pour que les marchés publicitaires changent de mains, et se concentrent...

Sinon, je pense qu'à terme les audiences massives du broadcast vont s'effriter, au profit des podcasts des traditionnels et surtout des podcasts des nouveaux arrivants ... L'audience globale dans un territoire donné va se fragmenter ... le marché publicitaire de même probablement..
Même chose pour la vidéo dans les 2 ou 3 ans...  D'ailleurs le vidéoblogging commence...

Tiens une idée... Je propose que l'équipe de joyeux drilles gaulois a qui a fait la blogosphère française (Loïc, Rodrigo, Pascal, et les autres - mille excuses, je ne peux pas citer tout le monde...) lance une chaîne de téléIP (sponsorisée par Six APart ?)... tous ensemble... je suis sûr que cela marcherait bien (en tout cas - j'espère qu'ils me mettront dedans - on rigolerait bien...).
Et puis, ensuite c'est le brave peuple qui va s'y mettre... D'ici à ce que Me Billaut crée "confiture.tv" y a pas loin... Et lance à cette occasion une ligne de produits confiturés sous la marque "les confitures de Mamy Billaut"... (demain je suis de corvée pour les confitures de tomates vertes... si, si c'est trés bon...)

Ceux qui ont mis beaucoup de sous dans la TNT vont peut-être le regretter (on dit que Direct8 de Bolloré arriverait au point mort dans une dizaine d'années...).


Au fait...

Pour ceux que cela intéresse : mon nouveau n° de tel : 33 (0)6 64 01 76 01 (à pratiquer avec grande modération)...
Je vais l'utiliser avec un magnifique Qtek 2020i... (j'espere qu'il marche aussi bien que le S100 que j'ai pommé - et j'ai dit adieu aux PDA de HP : nombreux problèmes - voir un post ancien là-dessus)... J'ai trouvé le Qtek hier, moins cher que moins cher, chez Grosbill.
C'est quand même pas mal Kelkoo :  il y a des différences de prix incroyables entre distributeurs (presque 150 € hier)... Il y aurait des études statistiques fabuleuses à faire avec Kelkoo sur les évolutions comparées de prix entre distributeurs...
On était quand même un peu le dindon de la farce, nous les consommateurs, dans le vieille économie...
Remarquez, on l'est toujours un peu... Madame Billaut qui songe à changer son lave-vaisselle (je vais peut-être lui payer une magnifique cuisine, mais chut !) voudrait "une grande marque"... Or, on vient de me dire que la tripaille de la grande marque envisagée, était exactement la même qu'une marque beaucoup moins connue (et naturellement moins coûteuse à l'achat).
Le "Chappaz de la tripaille" est à inventer... Pierre : tu t'y recolles ?
Et pour ceux qui s'intéressent à la description et à la théorie économique de l'asymétrie de l'information entre vendeurs et acheteurs voir ici (bon point de départ : il y a déjà plusieurs prix Nobel dans ce domaine).

En parlant de cuisine, si vous avez des tuyaux : j'ai vu le reportage dans Capital à la télé dimanche dernier : pas triste...
Et ôtez-moi d'un doute... Qtek c'est pas Chinois ?


Taiwan...

Vous serez sûrement trés content d'apprendre que je vais à Taipei (capitale de Taïwan) mi-septembre prochain... (du 17 au 23 en principe)... Invité par le gouvernement taïwanais (je paye une partie des frais, le gouvernement m'organise des tas de réunions... investisseurs, industriels, opérateurs divers, etc...).
Ce voyage est en fait centré sur 2 choses : les nanotechnologies et le Haut débit (sutout sans fil)...

1/ les nanos. J'accompagne une société française qui va participer au Nano Forum 2005 de Taipei.
2/ du coup, et connaissant mon parcours (sont au courant de tous nos amis..), l'ambassade de Taiwan à Paris m'a proposé de rencontrer des élus du peuple local , et autres opérateurs qui sont en train de faire de Taipei et autres villes de l'île la "digital island" (wifi, wimax, mesh...etc...).

Donc je me dis que mon périple pourrait vous intéresser... Je peux vous faire articles, rapports,... Je peux vous représenter (dans le domaine nano, dans le domaine des services sur réseaux wireless ou autres, vous trouver des contacts (investisseurs, industriels, ...), blablabla...

Si cela vous intéresse, me contacter par mail ici
(certains râlent parce que je répond plus sur mon telephone portable... Non, je ne fais pas la gueule... J'ai simplement perdu le bitonnieau.. Cela va rentrer dans l'ordre ce jour je pense - mais avec un nouveau n°, que je ne vais manquer de vous communiquer...)


Petit scoop : le Kelbook sort le 15/10/05

Cela nous manquait... Un livre qui raconte l'épopée de Pierre Chappaz et de son équipe de Kelkoo...
J'ai lu en avant-première le livre : captivant... intéressant... style nerveux... on ne s'ennuie pas...
Cela se lit comme un roman : d'une traite... En tout cas si vous voulez créer votre start-up dans notre pays, et vous étendre le plus rapidement possible en Europe : c'est à lire... car trés peu de Français ont réussi à faire cela en aussi peu de temps : en moins de 5 ans... Faut pas avoir froid aux yeux...Créé juste avant l'éclatement de la bulle,  Kelkoo est utilisé par plus de 40 millions de personnes aujourd'hui dans une bonne dizaine de pays. Et de comparateur de prix, Kelkoo est devenu un moteur de recherche shopping... Même Madame Billaut l'utilise : c'est dire !
Personnellement, j'ai suivi de loin l'épopée... Chappaz était venu au tout début expliquer la chose à l'Atelier (il avait quitté son beau costume d'Ibmer...)... Pierre Gaudet était venu lui aussi par la suite nous expliquer où cela en était (lui aussi avait quitté Ibm)... Mais je ne me doutais pas à ce point que la chose ait été aussi hard... Motiver une équipe, manager les financiers, discuter avec les autres comparateurs qui se créaient un peu partout en Europe à l'époque...
Chappaz a fait la préface du Kelbook écrit par Julien Codorniou et Cyrille de Lasteyrie (belles plumes..)... Une phrase que je vous cite (j'espère ne pas avoir d'ennui avec l'éditeur..). "Kelkoo m'a apporté l'incroyable plaisir de réaliser mon rêve en moins de 5 ans à la tête d'une équipe d'entrepreneurs passionnés. Le grand mot est lâché : entrepreneur... " La suite dans le bouquin...
Il nous manque quelques Chappaz de derrière les fagots dans notre beau pays.. J'en ai sous le coude quelques uns - pas beaucoup, mais prometteurs... et peut être même un nouveau Chappaz ou un nouvel  Business Object qui part à l'assaut en ce moment des US...
A voir ces entrepreneurs, on se demande pourquoi notre pays ne va pas bien dans sa tête...