« mars 2005 | Accueil | mai 2005 »

Après Jeanneney, Marc Tessier ? Lelay ?

La semaine dernière, petit pince fesse sympathique à l'hôtel du Louvre à Paris. L'Idate Foundation y présentait son 5ème rapport Digiworld. Très bien fait au demeurant. Je vous le conseille... (mais le prix d'achat n'est pas clair : 39 € TTC chez Dunod, et 44,25 € à l'Idate...je pensais qu'il y avait dans ce secteur un prix unique du livre ?)
Tout le saint frusquin de l'élite communiquante gauloise y était.. Et l'Idate avait invité, comme il se doit en pareille circonstance, "une belle huile" en la personne de Marc Tessier, patron de France Télévision, notre télévision publique... (et non pas d'Etat comme quelqu'un m'a dit)...
Sympa tout cela... Arrive la séance des questions/réponses... et votre humble serviteur se permet de poser la question suivante à M'sieur Tessier (qui comme l'a rappelé le Président de séance est Enarque ET Polytechnicien)...
"Mr Jeanneney, patron de la Très Grande Bibliothèque de France, râle contre Google parce que ces derniers vont numériser des millions de livres... (voir mes précédents posts là-dessus - l'on dit dans les milieux zautorisés, que Mr Jeannenay publierait un livre sous peu sur ce thème, livre qui sera très probablement numérisé par Google ? mais revenons à ma question)... Larry Page fondateur de Google a annoncé il y a 2 ou 3 semaines "we want your video". Google va probablement devenir une énorme vidéothèque... Qu'en pensez-vous ? Allez-vous vous aussi râler et vous plaindre au Président de la République  ?"
Marc Tessier m'a répondu :
"Excellente question" (c'est toujours cela - I appreciate). Je résume la réponse : "Effectivement on (la télévision publique et les autres) est mal barré à terme...".
Bon. Là-dessus on ouvre le coquetaille... Et cela discute... "On devrait s'associer avec les Américains"... "Vous n'y pensez pas !" ... "Alors faut faire quelques chose au niveau de l'Europe !"... "Vous n'y pensez pas, on va voter non à la Constitution, on est donc reparti pour 10 ans au bas mot..."

Bon. Là dessus je reçois ce week-end dans mon e-courrier, l'excellente newsletter de mon ami Kaplan (la Fing) qui publie avec le CNRS/inist justement une étude sur la démocratisation de la vidéo... et l'avenir des télés de grand-papa... Je vous laisse lire la newsletter de la Fing (un seul point ou je ne suis pas tout a fait  d'accord : je ne pense pas que Google va devenir un producteur d'émission vidéo - il va simplement héberger la production de tout un chacun, et publier un espèce de e-télérama interactif).
En fait Google n'est pas seul à se lancer là-dedans...

1/ Un zigoto de Stanford qui n'a même pas encore fini son MBA, lance Prodigem en flux BitTorrent. C'est une place de marché. Vous y téléchargez votre vidéo, et vous la mettez en vente le prix que vous voulez. L'acheteur télécharge. Prodigem vient ainsi de proposer un premier docudrama (On Our Way Up) tournée en HD, soit 2 à 3 gigas à télécharger (l'auteur en demande 5,99 $, Prodigem en garde 10%). Pas de DRM, peu de bande passante utilisée avec BitTorrent. On ne peut plus légal.

2/Jeremy Allaire (ex Cold Fusion, Macromedia,...) lance Brightcove (le site web n'a pas l'air d'être ouvert). Un truc un peu différent que Prodigem. BrightCore est basé sur le Media Center de Microsoft. Avec cela vous pouvez stocker automatiquement les programmes vidéo qui vous intéressent. Dans le même ordre d'idée voir Akimbo Systems, Dave Networks Inc...

En France, je connais une ou deux sociétés qui vont je pense se lancer dans ce créneau...

Plus il y a de bande passante, et plus des services de ce type vont fleurir... mettant ainsi la pression sur les "empereurs des vielles technologies audiovisuelles". Monsieur Bolloré, vient d'ouvrir sa chaîne TNT Direct8. A ce que l'on m'a dit, ce Monsieur va investir 25 millions d'€/an, et son business plan ne prévoit qu'un point mort que dans 12 ans... Dans 12 ans, il est probable que le gaulois de base aura quelques mégas de bande passante à domicile... et on peut se demander ce que sera devenu notre TNT... (et Direct8 ?)...
Il serait temps que nos politiques/élus/élites et autres ouvrent les yeux...
Il est vrai que nous autres Français allons voter non à la Constitution européenne... (je ne l'espère naturellement pas)...  Si tel est le cas pourquoi se casser la tête ? Nous boufferons de la culture américaine sur nos réseaux trés large bande que l'on voudra bien nous accorder un jour... En attendant que les Chinois nous remettent au boulot ?
A moins naturellement que par un sursaut national, nous remettions en état la ligne Maginot (à compléter jusqu'à Dunkerque - ne refaisons pas les mêmes bêtises que nos élites des générations précédentes)... Tant que nous y sommes, on pourrait aussi remettre en état le Mur de l'Atlantique, couper tous les fils qui dépassent, et utiliser nos dernières bombinettes pour abattre les satellites qui nous survolent...
On a des Enarques, du pinard... On vivra bien... Mais question : pourrons-nous encore payer des golden parachutes aux éminents membres de Grande Elite ?
Décidément....


Sont fous ces zhongkongais !

Décidément le monde est fou...
On le savait déjà pour les peuplades du Nord de l'Europe (la célébre pub d'Ikéa : sont fous ces suédois...), pour les zollandais qui ouvrent une coopérative de télécommunications (voir ici), les Japonais qui auront du 1 giga en 2.010 (voir ), les cow-boys américains où de grandes batailles font rage à OK Corr@l, entre opérateurs de télécoms traditionnels et municipalités (à voir bientôt sur ce blog)...
Ce sont maintenant les zhonhkongais qui ouvrent pour Madame Michu du 1 giga. Pas en 2.010. Maintenant.
C'est ce que vient d'annoncer HKBN (Hong Kong Broadband Network) qui ouvre son service bb1000 (broadband 1000 megas), qui plus est en symétrique. 800.000 foyers vont avoir la joie ineffable de surfer à ces débits, soit un tiers des foyers de Hong Kong. Le prix ? 215 $ US/mois (coût de l'installation : de l'ordre de 1.000 $). Le tout sur un backbone d'un débit de 2.000 gigas !
Hong Kong est le premier pays au monde à offrir cela.
Les bons esprits gaulois, qui sont loin d'être fous, m'ont dejà fait remarqué : "Mais que va bien donc faire M'ame Michu avec cela ?". Manifestement ils ne savent pas.
Les Zhongkongais eux ont l'air de savoir...


Les blogueurs baladeurs

Un Français, Jean Claude Arnouil, participe en ce moment au NAB à La Vegas et raconte ses journées sur son blog.
Le NAB est la grande réunion américaine/mondiale sur la vidéo, le broadcast, etc..
Donc si cela vous intéresse : cliquez ici.
Sinon, nous devons êtres quelques-uns à nous balader dans des conférences en France ou ailleurs dans le vaste monde, faire des voyages d'études, etc...
Certains bloguent sur ce qu'ils voient/entendent...comme Jean Claude ou ma pomme...
On devrait constituer un "réseau" de "blogueurs baladeurs"... sur tous les thèmes...
Comment faire ? je ne sais pas trop...

Il serait utile de constituer un calendrier des événements à venir (sur un wiki calendrier ? chacun enregistrant les événements à venir qu'il connaît, s'il compte y participer , etc...).
On pourrait même faire chaque année un prix du meilleur reportage de blogueur baladeur...

Z'avez des idées ? Z'êtes partant ?


 


Nuenen n° 2

Les Français parlent aux Français - Retour au bercail...

Sont fous ces zollandais !

La Hollande "d'en bas" prend son destin télécom en main grâce à une coopérative à Nuenen... 7.500 membres, 15.000 en fin d'année. Fibre à domicile : 100 mégas symétriques. Gestion de la coopérative par "Closethegap" une société privée. Abonnement gratuit pendant la première année, et "moins cher que moins cher" les années suivantes. Mise en place du L2L.
Création envisagée d'une association européenne de coopératives de télécommunications (avec la NTCA américaine ?), et peut-être aussi d'une banque coopérative spécialisée (comme pour la NTCA).
Philips (et Rabobank ?) vont utiliser Nuenen pour test de terminaux de loisirs, de e-santé, d'agence visiophonique, de "chaînes de vidéoIP corporate, etc...
Après la Hollande, la Finlande, la Suéde, la Pologne, bientôt une coopé en France ? Cela serait bien... Je propose le canton de Montfort l'Amaury , et pourquoi pas toutes les Yvelines... A moins que vous ayez d'autres idées ?
Au fait, Emtelle et CloseTheGap vont proposer à notre Président de la République de fibrer gratuitement l'Elysée... (mais notre Président a probablement des choses plus urgentes en tête...)

De retour chez les Gaulois... Et mille excuses pour ne pas avoir poster le compte-rendu de mon escapade à Nuenen rapidement (voir post précédent).

D'abord, un mot sur "celui par qui tout arrive" : Kees Rovers (Kees : diminutif de Cornelius, se prononce : caisse).Kees_rovers_1 La soixantaine alerte, ancien cadre de banque, importateur du Minitel dans son pays, instigateur d'une association de "smart communities", Kees a créé une société privée : "Close the gap'' qui a proposé aux habitants de Nuenen, là où il habite, de créer une coopérative de télécommunications. Nuenen est une petite ville charmante à l'est d'Eindhoven. Des retraités alertes, une population bien éduquée et "computer litterated", bons revenus... Les habitants ont dits OK surtout qu'ils n'ont rien a eu à débourser. Comment cela se fait-il, quand l'entrée dans la coopé est de 800 € ? Simple...
Le gouvernement hollandais a mis sur pied une opération pilote dénommée Kenniswijk (qui veut dire "collectivités intelligentes". Mais ôtez-moi d'un doute, y aurait-il des communautés idiotes ?). Beaucoup d'argent sur Eindhoven et sa région pour créer une "smart community". A ce que j'ai compris, l'opération a un peu raté, et Kees a récupéré une partie de la somme allouée au départ pour sa coopé. Soit 6 millions d' €. Ce qui couvre l'entrée dans la coopé des 7.500 foyers de Nuenen qui se sont inscrits donc gratuitement.
A partir de là, Kees a recherché une société pour mettre en oeuvre le réseau optique. Il n'a pas eu loin à aller, car son ami Paul Napstaad, responsable européen de Emtelle habite à Maastricht à côté (sur la photo, Paul nous fait une démonstration live de son système de soufflage de fibre "fiberflow" dans une rue de la ville où il faut raccorder l'agence de la Rabobank à un node optique).
Paul Emtelle est une société anglaise appartenant à une riche famille de l'Inde, qui a mis au point un systéme trés astucieux de fabrication de fibres optiques de seulement 3 mm de diamétre, fibre que l'on souffle ensuite dans des gaines pré-installées (voir le site de Emtelle : c'est bien expliqué). Ce qui permet trés facilement de raccorder plus tard l'habitation devant laquelle passe le backbone locale, que cela soit en souterrain ou en aérien. Tout est en souterrain à Nuenen, avec une petite centaine de nodes optiques de dérivation enterrés sous les trottoirs, nodes raccordés au point d'accés local (le POP), constitué d'un gros routeur Cisco et de "DSLAM optiques" de PacketFront. Ce point d'accés relie l'intranet de la ville au Gix de l'Université d'Eindhoven (1 giga de débit). "Cela suffit pour l'instant, remarque Kees". La photo suivante : Kees devant l'entrée du point d'accés de la coopé... (comme on le voit , il reste de la place dans les racks :  la coopérative peut  engranger de nouveaux membres...Keespop

Budget total de l'opération : 14 millions d'€.
Ce qui comprend : réseau, matériels actifs, marketing, et une année gratuite pour ceux qui prennent l'abonnement dés le démarrage. Hors marketing et année gratuite, l'investissement en matériel actif est largement dimensionné pour gérer quelques dizaines de milliers d'abonnés avec les 15 salariés de Close The Gap, qui outre la gestion du réseau pour le compte de la coopé, s'occupe aussi activement d'acheter de nouveaux services en gros pour les proposer ensuite aux membres. A noter, si vous ne le saviez pas, qu'une coopérative est une organisation non profitable. A noter aussi, que si la coopé n'est pas contente des services de Close the Gap elle peut changer d'opérateur...
14 - 6 millions. Reste 8 millions. ABN Amro a accordé un prêt sur 5 ans de ce montant. La moitié de ce prêt est, à ce que j'ai compris, garanti par des personnes privés (Kees a été peu dissert sur ce point).
Les abonnés sont libres de résilier leur contrats quand ils le veulent. Il n'y a pas d'obligation de durée. Mais on imagine mal qu'un abonné, utilisant un accès 100 mégas symétriques à des prix défiants toute concurrence, puisse prendre un autre abonnement ailleurs (en revenant au cuivre ?), ou encore de résilier son contrat parce qu'il ne veut plus utiliser le réseau des réseau et les services qu'il offre. Il y a cependant un risque que Kees considère comme minime.

Moins cher que moins cher
L'accès Internet est disponible. Les autres composants du triple play ( téléphone, TV/vidéo) vont être disponibles sous peu. Je me suis connecté chez Kees et j'ai regardé la vidéo HD de présentation de la ville de Pau (vidéo stockée sur le serveur de Pau - en qualité ADSL...). Et bé... On voit la différence avec de l'Adsl ou du réseau câblé (à noter qu'UPC en Hollande n'est pas très bien vu par la population..). Bizarrerie à noter : la coopé qui comprend à Nuenen quasiment tous les foyers qui constitutent donc la collectivité locale, paye un droit d'utilisation du sous-sol à la dite collectivité pour le passage du réseau. Soit un montant de l'ordre de 200.000 €.
A partir de la 2ème année, l'abonnement sera égal à celui constaté sur le marché hollandais pour l'abonnement au téléphone + celui de l'accés Internet + celui au réseau câblé de télévision MOINS 20%.

L2L marketing pour "Ons-Net"
Aprés le B2B, le B2C, ... voilà le L2L. A savoir le local to local marketing... Comment inciter toute une population à s'impliquer dans ce projet hors du commun ? Certes c'est gratuit la 1ere année, mais ce n'est pas pour autant que la chose va de soi. Les méthodes utilisées sont simples et me rappellent celles du farming des agents immobiliers américains. FarmingCommunication uniquement locale, distribution aux abonnés d'une petite pancarte qu'ils mettent devant chez eux (le voisin s'il n' a pas cette pancarte se sent montré du doigt..). Bref, toute la population est fière de son réseau Ons-net (qui veut dire "notre réseau"). Le curé, Nuenen est catholique, va être fibré, et va retransmettre en vidéo son homélie dominicale sur le réseau. Le club de foot lui va retransmettre les matches des juniors pour commencer. Les grand-parents pourront ainsi voir leurs petits rejetons sur le terrain... Etc... L'imagination locale émerge... Quant aux professionnels ils sont eux aussi sur les dents. L'agence de la Rabobank locale a mis a disposition gratuitement une salle pour s'initier. Ceux qui savent, viennent former ceux qui ne savent pas. Kees m'a laissé entendre que l'agence visiophonique de la banque était "on the road", ainsi qu'une "chaîne" de TV/IP bancaire. Philips, qui a conservé à Eindhoven un laboratoire de recherche, n'est pas en reste. Il va installer dans la salle de la Rabobank un terminal pour 4ème âge, du home entertainment, etc... Le tout intégré. Pour test des réactions...
A noter que depuis l'ouverture du réseau il y quelques semaines, les 3 computershops du coin ont vendu 400 hotspots Wifi...

Les Turcs d'Eindhoven s'y mettent aussi.
Il y a une grosse communauté de Turcs à Eindhoven. Ces derniers n'avaient pas confiance dans la proposition de Ons-Net. Kees est allé les voir dans leur bistro habituel... Il leur a expliqué. Emballés, ces derniers lui ont demandé de venir à la mosquée locale pour expliquer à tout le monde (Kees a du enlever ses chaussures)... Comme quoi on peut aussi prêcher pour le TRES haut débit...

Une association européenne ?
Kees est allé voir la NTCA (the voice of rural télécommunications) à Washington aux USA. On le sait pas, mais il y aux USA 560 coopératives locales de télécommunications. Et cela, depuis quelques dizaines d'années. Collectivités locales qui n'intéressent guère les majors privés des téélcommunications...  Car pas de profit : marchés trop petits.
La NTCA apporte aide, lobby, financement par la banque RTFC (Rural Telephone Finance Cooperative) qui dispose d'un beau matelas pour ses interventions...  Kees envisage sérieusement de créer en Europe la même chose, AVEC l'aide des Américains (NTCA a déjà aidé des Polonais à créer leur coopérative de télécommunications... et la Pologne est en Europe à ce qu'il me semble). Il y a déjà quelques coopératives en Finlande (du côté de Vaasa dans le golfe de Botnie), en Suéde... Avec maintenant Nuenen : le mouvement prend une certaine ampleur et descend vers le Sud.

Quelques élucubrations personnelles...
Les Hollandais nous montrent que le TRES haut débit : c'est jouable. Nos politiques gaulois ne sont guère passionnés par cette affaire qui, à mon sens, est aussi importante que de voter oui à la constitution européenne. Je connais même un politique à Pau, qui se répand partout en disant que le TRES haut débit "cela ne marche pas..."... Il devrait aller Nuenen voir les gens, qui je le rappelle sont aussi des électeurs...
Nos hauts fonctionnaires sont emberlificotés dans des réglementations bizantines. Le problème me paraît simple. France Telecom a beaucoup de dettes (et emploie 150.000 fonctionnaires). FT ne peut se risquer seul à une stratégie FTTH. Donc il se répand partout en disant, comme l'élu de Pau, que la chose se sert à rien, et que l'ADSL est bien suffisant pour Me Michu. Par ailleurs le Gouvernement, qui tient à la paix sociale, ne va pas se risquer à entreprendre quoi que ce soit.
C'est ce que l'on appelle une situation bloquée. Alors que l'Asie met de la fibre partout, et que les USA démarrent. L'Europe est à la traîne (mon blabla habituel que je ne vais pas pour ressasser)...
C'est au peuple à s'y mettre... "Vox populi, vox Dei".
Je pense que les Français sont comme les Hollandais...
Si vous voulez monter une coopé dans votre coin...
Et pour finir la photo souvenir...  Kees devant la grande pancarte à l'entrée de la ville...Keespancarte


Nuenen n°1

Les Français parlent au Français - Ici Nuenen - Mardi 12 avril 2005 - 7:00 du matin

Nuenen comme vous le savez est une petite ville au nord-est d'Eindhoven en Hollande.
Van Gogh y a vécu 2 ans (j'ai visité le presbytère de son père et vu le moulin qu'il a peint sur l'un de ses célèbres tableaux). Nuenen est aussi la capitale de l'asperge hollandaise...
Je suis arrivé en voiture hier. Voyage sans histoire par l'autoroute du Nord puis en Belgique par Liège (très encombrée entre Liége et Eindhoven).
Nuenen restera aussi dans l'histoire européenne pour être la première coopérative de télécommunications : les gens pour les gens... Fibre optique à la maison. 100 mégas pour commencer. On ne badine avec ses choses là.
J'ai dîné hier soir avec l'inventeur : Kees Rovers que certains d'entre nous (les "papies minitel") ont connu. Car Kees a introduit en son temps notre Minitel national en Hollande, ce qui a permis à la Rabobank (banque cooopérative....) d'être la première banque on line du continent à l'époque. Kees se souvient avec émotion de Jean Paul Maury (DGT), de Georges Nahon (Intelmatique), etc...
Mais revenons au présent.
Nuenen est une trés jolie bourgade... en majorité semble-t-il de jeunes retraités qui veulent "rester alertent des neurones et du reste"' (dixit Kess).
7.500 foyers disposent AUJOURD'HUI d'une fibre à la maison amenée par la coopé. Il n'y a que 200 ou 300 foyers qui pour l'instant n'ont pas souscrits. Kees maintenant étand sa coopé à Eindhoven et aux villages environnant. Il pense avoir 15.000 abonnés fin d'année. Du coup le France Telecom local s'émeut. Il s'appelle KPN. Et KNP voudrait racheter 51 % des parts...
Philips - originaire d'Eindhoven - naturellement s'intéresse de prés à la chose (il a dans ses cartons des hardwares/services pour le healthcare, etc...). De même que Rabobank qui va sortir dans 2 mois - mais Kess m'a demandé de ne pas en causer pour l'instant.

Voilà pour hier soir.

Je vous conseille le restaurant LindeHof sur Beekstraat à Nuenen. Une étoile au Michelin (le chef est d'origine indonésienne). On sait préparer l'asperge à toutes les sauces ici...
Je vous fais un compte-rendu plus complet dans les prochaines heures. Car en fait notre présentation/visite démarre ce matin. Les Français que j'ai invités sont arrivés sans encombre hier soir tard. Et une tripotée de belges à ce que j'ai compris vont se joindre à nous...
Dernier point l'hotel nous propose une connexion Wifi par T-Mobile. Paiement en ligne 6 €/heure.
Je considére que c'est un peu une arnaque. Car on prend un accés pour un bloc d'une heure ou de 3 heures. Et si vous n'avez pas épuisé votre droit d'une heure par exemple (vous ne restez connecter que 45 minutes par exemple - comme moi ce matin) et bien vous avez perdu vos 15 minutes restantes... Bon...


Y'a des jours faut mieux rester au pieu !

Vendredi dernier en fin d'aprés-midi je rends visite à un copain qui faisait de menus travaux d'aménagement chez lui.
2 belles camionnettes d'artisan devant chez lui. Un société de chauffage et une de menuiserie (c'est marqué dessus)...
Les travaux avancent bien : cela va être trés bien.. Je lui dis que cela a dû lui coûter une fortune...
"Penses-tu, me répond-il, l'air malicieux... C'est au black..."
"Ah bon, mais les camionnettes de sociétés devant chez toi ?
"Ce sont les ouvriers de ces sociétés qui sont en RTT"...  Ils utilisent les camionnettes et les outils de leurs entreprises et sont payés au noir (en gros 2 fois moins que si la société facturait...)." Le problème naturellement c'est que cela n'avance pas vite, soupire mon copain. Mais on ne peut pas tout avoir".
Qui dit que les Français sont paresseux ? On leur accorde les 35 heures, ils en profitent au moins pour certains pour travailler plus. N'y aurait-il pas une enquête là-dessus ?

Le copain nous sert un petit apéritif. Arrive l'un de ses amis que je connaissais de loin.
"Je ne laisse pas mon Pc Portable dans la voiture, dit ce dernier, il est tout neuf..."
Et il nous le montre un magnifique Toshiba avec tout ce qu'il faut. Ecran 15 pouces TFT, graveur DVD... haut-parleurs Harman Kardon...
"Combien as-tu payé demande mon copain ?".
"Oh pas cher répond l'autre : 600 euros !"...
Effectivement c'est pas cher. J'ai acheté en ce qui me concerne le Toshiba Satellite écran 17 pouces il y a 6 mois. Prix de l'ordre de 2.500 €.
"Ah oui, dit l'autre, mais c'est un surplus du Gouvernement ...!"...
Devant notre air étonné, le gars s'explique... "Le fils de ma bouchère, dit-il, connaît trés bien au Ministère (?) le gars qui s'occupe de l'approvisionnement en ordinateurs des fonctionnaires... Il en a commandé trop... Une certaine quantité lui restait sur les bras...Il les revend (sans facture semble-t-il - mais je n'ai pas insisté)...
Qui a dit que les Français ne savaient pas se débrouiller ?

Bon... Là-dessus un peu ébranlé par tout cela, je salue la compagnie et je rentre chez moi...
J'avais acheté le matin le hors série de SVM sur les blogs (je vous recommande ce Guide du weblog, non pas parce que je suis dedans, mais parce qu'il est très bien).  Je le lis... Les auteurs avaient recensés par grandes catégories un certain nombre de blogs jugés intéressants. Je me dis: "Tiens je vais aller visiter ces blogs"... Dans la catégorie perso en page 74 du guide, un titre de blog attire mon attention : "Direction Départementale, j'écoute".. Pas banal comme titre, non ? Je me connecte... et je dois dire que cela m'a donné le bourdon aprés ce que j'ai vu et entendu à l'apéritif chez mon copain... En l'occurence, c'est un fonctionnaire de classe B, un certain "Le Manant", qui raconte sa vie au jour le jour dans son administration... Pas triste...Impressionnant de vérité notamment la description de ses relations avec les fonctionnaires de la classe A, et les usagers (vous et moi)... En plus, c'est trés bien écrit. C'est du Kafka, avec à peine une touche de Courteline de temps à autres. Je ne pensais pas que s'en était à ce point... 
Et moi qui paye mes impôts... Mais j'y pense, ôtez-moi d'un doute amis lecteurs, vous avez une combine pour payer beaucoup moins d'impôts ?

Bon. Je ne tire pas de conclusions. Vaut mieux pas...
Je n'ai rien dîné ce soir là. Madame Billaut a dû se dire que je couvais quelque chose... "Ah mon 'pôve Monsieur, avec ce temps qui est détraqué..."...
J'aurais dû rester au lit ce matin... et lire un bon polard...

PS. Apres la Direction Départementale, j'ai en fait musarder sur un autre blog. Celui de Bruno Couly qui raconte sa tentative de rachat d'une entreprise en faillite... Mais je n'ai lu qu'un post du Monsieur. Les relations avec les différents intervenants financiers ne sont pas tristes... Je n'ai pas voulu accentuer ma déprime... (Désolé M'sieur Courly mais je vais revenir sur votre blog un autre jour...).


Les Parisiens auront-ils comme les Palois ?

J'en faisais état il y a quelques semaines sous forme de rumeur...
C'est maintenant officiel (c'est la Lettre des Télécommunications du groupe les Echos qui l'écrit en avant première : il n'y a donc pas plus officiel).
Un nouvel opérateur, dénommé CitéFibre, lance une offre à Paris de FTTH (fibre optique à domicile).
C'est Dominique Lancrenon, ex patron de la filiale française de Worldcom, qui lance la chose. Actuellement il s'agit d'une phase de test (qui démarre dans le 15ème). Une convention a été signée avec la Mairie de Paris pour utiliser les égouts de la capitale comme passage.
Le lancement officiel est prévu en juin... Les parisiens auront du 100 mégas best effort symétrique... Le montant de l'abonnement n'est pas encore fixé, mais il sera certainement plus élevé qu'à Pau. Que voulez-vous on ne peut pas tout avoir, habiter la capitale et payer le même prix que dans les marches du royaume...
Ne cherchez pas CitéFibre dans Google... Il n'y a rien pour l'instant.
CitéFibre est adossé à Nicominvest un fonds d'investissement spécialisé dans les infrastructures et les services de télécommunications...
Cela commence à bouger dans le Royaume... Si vous pensez que le TRES haut débit est un atout positif pour l'économie du pays, alors Gauloises, Gaulois, faut vous bouger !
Avez-vous fait votre petite bafouille à M'sieur Chirac comme je le proposais dans un précédent post ? Seriez vous prêt dans votre région, votre ville, d'aider à la constitution de coopératives de télécommunications ?
Sinon quelques news..
Pau : c'est parti à mon sens. Plusieurs milliers de prises optiques raccordables installées, quelques centaines centaines d'abonnés pour commencer, le serveur de vidéo ouvre (avec du contenu), une chaîne locale de TV/IP est ouverte, etc, etc...
Une URL intéressante... où vous trouverez des slides venant de Maurienne .. (merci Modesto : un peu brûlot les slides)
Une présentation d'étude de KMI sur la fibre installée dans le monde (taux annuel de croissance:  7,5 %/an de 2004 à 2009...le marché mondial est surtout poussé par les US...)


Encore Google ! Maintenant c'est Baudis qui va râler ?

Décidément ils font forts ces Américains... L'élite gauloise va encore rouspéter...
Après l'annonce de la numérisation de millions de bouquins par Google - ainsi que par  Amazon, faut pas l'oublier - , (ce qui fait râler notre Président de la Bibliothèque de France), aprés la mise à disposition de la dernière version de World Wind de la Nasa (ce qui va faire râler probablement les gens de l'IGN...voir aussi Keyhole d'encore ces coquins de Google), voilà t'y pas que les fondateurs galopins de Google remettent cela... Larry Page, l'un de ces fondateurs, a en effet annoncé Lundi dernier à San Fransisco, lors de la conférence de la Cable and Telecommunications Association, que Google "wants your video" (copiant ainsi une banque française qui, il y a quelques années, avait lancé "votre argent m'intéresse"). En gros Google se lance dans le vidéo-blogging... et autres bidules à base de vidéo...
Beaucoup de gens font de la vidéo. Et aujourd'hui ce n'est pas très facile de mettre cela on line. Pour le texte et les photos pas de problèmes... Mais pour la vidéo c'est un plus compliqué...
Mais demain matin avec ce que nous prépare Google...
La bande passante augmente et continuera d'augmenter (d'ailleurs Google a recruté il y a quelques mois des ingénieurs en télécoms optiques :  d'ici à ce que Google lance son propre Akamaï pour ses propres besoins..).
De même, les caméras de vidéo numérique ont fait d'énormes progrès. J'attends par exemple la Xacti C5 de Sanyo pour test. Un petit bijou semble-t-il (je l'avais vue à Osaka lors de mon périple japonais). Mpeg4, 5 millions de pixels (à la fois appareil photo et caméra), enregistrement sur SD carte de 1 à 2 gigas, livrée avec un logiciel de montage vidéo (Ulead), disponible en France vers le milieu de ce mois d'avril pour moins de 700 € (non compris la SD carte). C'est tout petit : cela tient dans la poche ... Donc toujours prêt à fonctionner sur le vif...
Enfin, les capacités de stockage pour les hébergeurs et le simple particulier vont elles aussi continuer d'augmenter dans des proportions "dramatiques" comme disent les Américains. Hitachi par exemple, vient d'annoncer une technologie d'enregistrement perpendiculaire. En 2.007 nos disques durs de quelques gigas d'aujourd'hui vont passer à quelques teras... pour un prix à peu près comparable...
Bref, tout est en place pour une révolution dans le secteur de l'audiovisuel...
Et notre Paf dans tout cela, allez-vous me dire ? (Paf : paysage audiovisuel français) Va-t-il en pâtir ? ... Monsieur Dominique Baudis patron de notre CSA bien aimé,  va-t-il lui aussi aller se plaindre auprés de notre Président de la République ? "Regardez M'sieur, ce que ces méchants américains vont faire à notre culture...!".
Certes, allez-vous me dire ce n'est pas parce que les gens disposent de la technologie qu'ils feront des choses intéressantes. C'est vrai... Mais néanmoins : on risque de voir se produire dans le domaine de l'audiovisuel ce qui s'est passé dans le domaine du texte avec les blogs. Et aussi dans domaine de la radio avec le podcasting qui démarre (on fait tout seul sa radio comme un grand). Sur ce dernier point toutefois il est à remarquer que Google n'a rien fait dans le podcasting, préférant passer du texte/photos directement à la vidéo...
Google va vite. Très vite. Et il a raison. Car les autres vont suivre... Et ce n'est pas parce qu'il a plutôt bien réussi son entrée en Bourse qu'il est sorti d'affaires, et qu'il doit se reposer sur ses lauriers... Sa stratégie de fuite en avant, convenablement réfléchie en fonction de l'évolution technologique, sera probablement payante à terme...
Mais revenons à notre PAF. La plupart des membres éminents de ce PAF vous diront qu'il n'y a rien à craindre... Et pourtant. Déjà aujourd'hui le temps passé devant les écrans de télévision traditionnels diminue au profit du temps passé sur l'écran du micro-ordinateur connecté à l'Internet.
Par ailleurs, le vidéoblogging va intéresser non seulement tout un chacun, mais aussi de nouveaux segments de marché. Par exemple le corporate vidéo. Une banque qui fait sa "chaîne de télé" pour ses colloborateurs internes... ou pour ses clients/propects. Un vendeur de meubles ou d'appareils électro-ménager pour proposer un mode d'emploi. Une jardinerie pour présenter les tondeuses à gazon ou comment cultiver les tomates. Monsieur Sarkozy qui pourrait céer "télésarko"... Bre, la démocratisation de la chose en bonne qualité (à condition que les débits continuent d'augmenter) va probablement entraîner une pléthore de choses, ce qui nous incitera à passer encore moins de temps devant notre bonne vieille TV (même si elle s'est rhabillée en TNT)...
On pourrait même imaginer par exemple que quelques afficionados retransmettent les matches de foot ou autres... des conférences, des homélies religieuses, ou ce qui se passe à Rome en ce moment...etc...
Vous me direz que les papies du Paf pourraient eux aussi s'y mettre... Personnellement je n'y crois guère ... Quand on gagne des sous dans une structure/technologie données on ne change pas son fusil d'épaule... Regardez ce qui est arrivé à l'industrie musicale, ce qui est en train d'arriver à la téléphonie de papa, etc... C'est pour la même raison que des civilisations d'effondrent...

Bref Google va peut-être organiser l'évasion publicitaire mondiale à son profit... Et le fin du fin... Comme Google disposera de foultitude de vidéos... il lui sera très facile de vous proposer un Télérama rien que pour vous... Vous voulez voir le prochain interview de Gates ? une présentation du nouveau Aïbo de Sony quand il sera sur le marché ? etc... Il suffira de l'indiquer dans un petit formulaire googlien...
La glogalisation googlienne se met en place...