Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Inanov recherche 300.000 € | Accueil | CPL et radios n'ont pas l'air de faire bon ménage... »

Commentaires

nicooldu64

Actuellement en Terminale ES au lycée Jacques Monod à Lescar, je réalise dans le cadre des TPE (Travaux personnels Encadrés) un dossier sur PBC que je doit rendre vendredi prochain au plus tard. Suite à cette information, j'aimerais savoir combien y'a t-il de films au choix pour la vidéo à la demande car les sources se contredisent? Sachant que la mise en page du dossier se fera demain après-midi, une très prochaine réponse me sera d'une grande utilité. Merci d'avance.

billaut

passez doonc un coup de fil au responsable de PBC (ou un mail)... C'est dans mon post...

nicooldu64

Ah merci, mais en fait je ne comprenais pas vraiment la notion de "1.000 flux de streaming simultanés", je dois donc comprendre qu'il y aura 1000 films disponibles dès aujourd'hui?

billaut

non absolument pas... cela veut dire que 1000 utilisateurs peuvent regarder chacun un film différent en même temps (ou le meme film chacun démarrant sa séance quand il veut). Le serveur envoie a chacun le flux (flux = stream) correspondant au film choisi.

Arnaud

VOD Tarte à la crème ?????

Ne croyez vous pas que la VOD est une vraie tarte à la crème comparable à la musique en ligne ??? Tiens bizarre ils se trouvent que les détenteurs de droits sont à peu près les memes firmes....

Le problème de la VOD n'est pas la technique qui est validée et pas meme le débit car à Milan Bismédia diffuse de la VOD sur de l'ADSL 2Mo si je ne m'abuse... Le vrai problème est l'obtention des droits.

Or aujourd'hui, je suis pas sur que les majors du cinéma veuillent lacher le morceau aussi facilement.

PBC pourra toujours devenir une société de production qui diffusera des films amateurs... La TV régionale de demain pourquoi pas.

billaut

effectivement vous avez raison... les détenteurs de droits ne comprennent pas trés bien ce qui se passe..
mais je pensent que s'ils refusent de mettre en ligne de façon légale leurs oeuvres, le piratage va s'intensifier, car le brave peuple veut du on line...
par ailleurs je pense que tout cela et notamment ce qui se passe à Pau va générer de nouvelles créations vidéo... au même titre par exemples que les blogs textuels d'aujourd'hui. Demain matin il y aura des vidéoblogs... D'ailleurs pourquoi vous ne faites pas le vôtre sur les serveurs de pau ?

François Druel

Ah...Jean-Michel. le "Vélizy de l'internet". Déjà au temps de la camionette rouge et de ses PC dans le coffre, je vous entendait tenir ce discours. Vous y arrivez donc...enfin. Souhaitons bon courage et bonne chance à PBC.

Ceci dit, je vais mettre un cierge à Ste Rita (la patronne des causes perdues) car les chances de réussite du MAN de Pau sont faibles, très faibles. Souvenons-nous des tentatives de Castres-Mazamet, de Parthenay, du Digiport de votre Nord natal: des échecs cuisants...requiem in pace !

J'espere que vous aurez raison et que PBC ne rejoindra pas la longue liste des morts au champ d'honneur des délires technologiques.

La citation du jour est du pr. Jean Mathiex (encore, mais il fut un de mes mentors, on ne se refait pas) : un révolutionnaire, c'est un terroriste qui a réussi.

billaut

et oui mon cher François : j'ai quelques idées fixes... Pau selon vous a peut etre peu de chances de reussir, mais si ce n'est pas Pau qui réussit cela sera un autre... rien ne peut entraver cela, pas même FT ou autre truc... le bas peuple comme dirait M'sieur Raffarin veut du TRES haut débit, mais il n'en a pas encore pris pleinement conscience. Pour etre plus précis ce n'est pas du TRES haut débit qu'il veut,le brave peuple, mais des applications que permettra le TRES haut débit. Applications qui lui permettront de vivre mieux...
Donc, je ne me fais aucun souci... car vox populi, vox dei (et nom pas vox francetelecommus ou autres bidulus...)

François Druel

Comme quoi vous n'êtes pas le seul à être la proie des idées fixes car depuis qu'on évoque ce sujet (et ça commence à faire maintenant, hein ;-), j'ai toujours été réservé sur la viabilité de long terme d'un MAN et ce même au temps où je pensais que des opérateurs alternatifs avaient des chances de réussite.

C'est pourquoi non seulement je souhaite bonne chance à PBC (il en faudra beaucoup, ainsi que de l'abnégation, "du sang et des larmes", comme disait Churchill ;-) et qu'en plus je vais même mettre des cierges...

Le jour où le bas peuple (dont je fais partie), comme vous dites, aura envie de s'y mettre, il s'y mettra en effet...je pense cependant que ce n'est pas demain la veille et que, pour ça, le débit n'est pas la seule (ni même la première) réponse.

Votre discours est sympathique, politique et a l'avantage de marquer les esprits. C'est une certaine vision d'un certain monde.

Mais il est un peu trop simpliste. Il oublie, par exepmle, toute notion d'équité (les villes riches auront des MAN performants et les petites villes des MAN nuls) et de service universel (que deviennent les gens hors de portée des MAN ? Que deviennent les villes trop pauvres pour offrir des MAN à leurs citoyens ?). Ce ne sont que deux exemples. Il y aurait beaucoup à dire sur ces points qui touchent à la philosophie politique.

Pau s'offre un beau MAN. J'espere que les enfants des petits palois qui naissent aujourd'hui pourront encore faire joujou avec ce réseau dans 30 ans.

billaut

mon raisonnement est peut etre simpliste... mais il est aussi simpliste que l'infrastructure routière (par exemple)...
J'habite un bled ou les finances de la collectivité locale seraient incapables de maintenir les routes en bon état... Je me demande donc par quel artifice j'ai une route en face de chez moi tout à fait convenable... même chose pour l'infrastructure électrique du bled, pour le réseau d'adduction d'eau, etc...
Les nouveaux réseaux à TRES haut débit doivent être considérés de cette façon, et non pas comme relevant d'un marché privé...
Dans une démocratie qui se respecte, une infrastructure ne peut être que publique...
Mais n'hésitez pas néanmoins à mettre un gris cierge à Sainte Rita... On ne sait jamais... faut mieux avoir le ciel avec soi...

François Druel

Ce point est fondamental : les infrastructures de service public ne relèvent pas de la sphère privée.Voilà bien un point que nous partageons.

Avec les télécoms, le problème vient du fait que bien souvent le service se confond avec l'infrastructure...ou alors il faudrait savor pourquoi le législateur n'a pas séparé l'infrastructure et le service au moment de l'ouverture du marché des télécoms ?

Reste à savoir si cela doit relever du niveau communal ?

et la vie continue...

billaut

et ben voilà... vous avez tout dit...
L'Histoire expliquera peut être pourquoi nos politiques ont fait la bevue de mettre dans les mains du marché privé nos infrastructures.
Et vous avez raison de poser la question : est -ce du resort du niveau communal ? Mon opinion (mais qui n'est pas définitive)... oui, parce que la technologie de l'Internet/Ethernet le permet (pas besoin comme la technologie TDM du switch d'avoir un plan d'ensemble sur un pays avec des X Telecoms dans les coins...), non, pour les problèmes de financements et de préréquations...
A part cela je sens confusément que l'on va s'y mettre...

Pierre Albertin

Révolutions scientifiques, sans terroriste et sans superstition:


Bravo les gars, dix ans après, vous avez enfin compris où était placé le leurre de la (dé)régulation ! Ce leurre/chiffon rouge sur les infrastructures passives « privatisés » a été la première et la dernière clef du législateur pour protéger l'accès de l'opérateur historique.
Aussi bien à Castres qu'à Pau j'avais dés les débuts mis en garde les uns et les autres contre l'auto-blocage auquel allait conduire cette conception de la charrue devant les boeufs et le fermier enlisé en-dessous! Blocages d'autant plus certains que l'on confiait à des constructeurs le soin de déployer lesdites infrastructures: si un maître d'ouvrage confie la programmation d'une réalisation à un terrassier et à un maçon, il obtiendra assez rapidement de couteux trous surmontés de tas de briques .... En France des collectivités locales, tombées dans le piège des gourous de l'internet en lieu et place de concepteurs-innovateurs des STIC, ont mis en place des tas de fibres.... si bien qu'elles ont déployés des MAM (Metropolitan Area Medium) à la place des MAN..... Comme si lors de la mise en place de l'eau courante, elles avaient fait poser des tubes à tort et à travers, par des fabricants de tuyaux puis attendus.... Godot et les porteurs d'eaux, opérateurs se partageant l'accès à la boyauterie d'autant plus inadapté que les tubes auraient été disposé selon les paradigmes de l'écoulement par Gravitation ( <=> paradigmes des télécommunications historiques: Erlang = gestion de stocks et de la pénurie) et non pas selon les paradigmes de l'Hydraulique (<=> paradigmes des STIC = dynamique des flux et de l'abondance).
Pour aider à la compréhension du blocage, une autre métaphore que j'emploie aussi depuis dix ans: imaginez un groupement de communes de montagne qui ferai tirer par monts et par vaux des câbles de téléskis et de télésiège et qui attendrait gentiment que s'installent des opérateurs avec leurs moteurs et leur cabines.... la cohérence du service, les activités et l'économie des sports d'hiver ne seraient pas prés de décoller...

Ce qu'il conviendrait aussi sociologiquement (féodalité, immobilisme, concentration du capital « industriel » terrorisé par l'arrivée de la Révolution Symbolique, méthode du « Choeur de l'opéra » ....) c'est d'essayer de comprendre pourquoi le décideur politique préfère les risques d'echec du gourou, fût-il médiatique, au risque de réussite de l'innovateur, fût-il ingénieur... Mais cela poserait aussi par ricochet la question des barrages à l'innovation en France en matière de STIC, de l'inefficacité organisée et des mêmes mécanismes de leurres des politiques d'innovation « industrielle » et d'un certain rapport...... Beffa... ( A l'Opera, SPECTACLE popularisé dans les débuts de la Révolution Industrielle, le Choeur des encéphalogrammes plat et des tétraplégiques peut chanter.... Marchons, Marchons ! .... à contre-sens et surtout à l'écart des véritables Acteurs. Ce qui explique aussi la légèreté de ce rapport quand à l'Europe..... car le pot au rose y serait vite découvert .... )

Pour revenir cependant au véritable développement des MAN vous conviendrez enfin, qu'outre une volonté politique il est nécessaire de passer par une AMS : Assistance à Maîtrise de Service (en amont de l'AMO: Assistance à Maîtrise d'Ouvrage...) simplement piloté par des ingénieurs-architectes patentés et innovateurs des STIC....

billaut

Cher Monsieur Albertin
Merci pour votre contribution... J'aime bien le style...
Si je comprends tout bien, vous nous faites une offre de services ??? Merci de nous dire ce qu'est un innovateur-concepteur de STIC.... (j'en suis peut-être un ?)

Pierre

Je pensais vous laisser le dernier mot comme vous y mettez plusieurs point d'interrogations, je précise donc qu' effectivement a Pau, au lendemain de l'attribution de la DSP, j'avais fait offre de service: « rendez-vous dans un an .... pour sortir de l'ornière ».
Maintenant c'est trop tard et je n'ai plus vocation au martyr... quoique si quelqu'un (M. Beffa ?) veut y mettre le prix .... et l'intelligence économique...
Pour ce qui concerne le concepteur-innovateur, pour rallonger la métaphore dans l'emblématique, James Watt l'a été dans dans le domaine des STT (Sciences et Technologies de la Thermodynamiques), Lucien Gaulard dans celui des réseaux electriques, Marconi dans la radio, Levavasseur (en face de chez moi) et Frank Whittle dans l'aviation, Enrico Fermi dans celui du nucléaire.... plus prés de nous Robert Metcalf... Pour résumer c'est quelqu'un qui maîtrise en avance les nouveaux paradigmes d'un domaine scientifique en émergence, et l'applique à de nouvelles architectures produisant des effets amplificateurs.... Exceptée à l'arrivée de périodes de crises (famines:Watt, guerre: Whittle, Fermi) l'innovateur était plutôt mal vu; à partir de Metcalf (Darpa, NSF) les choses ont changée... du moins aux US....
[Pour votre cas personnel je n'ai pas d'opinion, je ne vous ai pas encore vu « à l'oeuvre » ... mais pour comprendre les paradigmes, il n'est pas trop tard pour bien faire ....en coopérative à Montfort l'Amaury.... ]

billaut

ben tout cela est bel et bien... mais comment vous feriez pour monter cette coopérative ?
Là il faut aller se coltiner le brave peuple, en porte à porte... lui expliquer, lui soutirer quelque argent, puis ensuite mettre sur pied la chose (les relations avec les corps constitués ne vont pas être tristes...), les services, etc... On y va avec ses tripes...
alors si c'est cela être innovateur concepteur de STIC, alors je suis votre bonhomme...

bernard salsé

On comprend difficilement comment vous avez pu lancer la ville de Pau dans ce projet de Très Haut Débit, alors que vous ne pouviez pas ne pas savoir que les techniques de compression permettraient de passer largement de la TV THD sur de l'ADSL. Ces techniques sont connues au moins depuis 20 ans. Elles ne pouvaient être mises en oeuvre qu'avec des processeurs très rapides ce qui est le cas aujourd'hui, où les processeurs battent le GigaHertz. Et on voit ainsi une floraison de solutions TV, Video à la demande, sur l'ADSL avec 1 ou 2 mégabits.

Ces techniques de compression ne sont pas encore arrivées à leur limite ( differentiel d'images, anlyse d'objets comme dans MPEG4..)Il y a beaucoup d'efforts dans cette voie car le marché est très important (ligne téléphoniques, GPRS, UMTS, satellites,..). A terme la TV sur le téléphone, cela peut rendre l'accès à l'ADSL et au téléphone quasiment gratis.

Il est difficile de croire que vous n'ayez pas été au courant de tous ces développements qui vont à l'encontre de solution FTTH qui ont peu d'intérêts et pour longtemps pour recevoir TV et video.

billaut

Si, si je suis un peu au courant de ces techniques de compression... Mais j'ai 2 remarques...
1/ je pense que nous aurons dans les 5 à 10 ans qui viennent de TRES grand écran dans nos foyers... que l'on collera sur les murs, le plafond etc... Compressé ou non, faudra du débit. Même chose pour tout ce qui concerne le 3D interactif "réalistique".
2/ Une grande partie des peuples asiatiques posent de la fibre à domicile et remplacent leur fil de cuivre. Les Américains sont en train de suivre. Et l'Europe du Nord. A votre avis : ils sont cinglés ?

bernard Salsé

1 - il faut déjà garnir les petits écrans
2 - les asiatiques : ce sont quelques quartiers dans des villes japonaises, mais il y a déjà assez longtemps et sur la lancée des années 1995/2000
3 - Les américains ont mis un frein à ces réseaux

Personne n'est cinglé mais tout le monde compte.

Le marché à faible débit physique ayant des tuyaux où on peut faire passer un très fort débit logique sont les plus intéressants. En Tres Haut Débit logique on peut passer du 200 mégas / logique sur du 2 méga physiques.

Tout dépend de la vitesse des décompressions à l'arrivée et il faut des processseurs à plusieurs giga hertz. Dans 2 ans ils seront à plusieurs dizaines de gigagertsz et plus spécialisés pour la vidéo et la TV (voir les travaux d'IBM et Toshiba qui viennent de sortir ce type de processeur)

A 5 ou 10 ans le taux de compression sera encore multiplié par 100 ou 200. Regardez les camescopes récents qui fonctionnent sans casette et conservent 10 heures de video sur quelques Kbits sur de simples cartes.

Il faut réver. C'est évident. Mais on atteint le rêve en passant par des étapes réalistes.

Les gaulois auraient été d'excellent clients pour des torches allumées à distance. Mais y aurait-il eu des fournisseurs ? C'est ce type de question qu'il faut se poser quand on vend à des clients qui n'y connaissent rien du 100 mégabits ? Y aura t - il des fournisseurs pérennes ?

L'exemple de PAU est loin d'illustrer l'affirmative et il n'est même pas assuré que les fibres posées soit celles qui seront nécessaires dans 5 à 10 ans, gestion du multiplexage oblige.

On se doit d'être Merlin dans le rôle de conseil, mais il faut suivre un chemin réaliste.

lepalois

Content que Jerlau ( BS )parle de taux de compression ( son sujet favoris sur http://paubc.com ).

En ce moment sur Pau on attend la VOD car elle est annoncée pour avril ... 2005.

Le PBC est une réussite pour ceux qui ont la chance d' être raccordable. Les débits sont tenus et même au-delà.
Par-contre 1 seul lien Pau-Paris est une erreur car à chaque fois qu'il y a eux des problèmes avec l'internet, cela venait de ce lien.

Maintenand sur le PBC on attend les applications ...

Eric Bouchet

Je viens de lire l'intégralité de la file de ce blog.
Je n'ai seulement qu'un commentaire, lorsque l'on se trouve 'en province' (terme assez révélateur de notre centralisme intellectualisé, paris et ... la province!), et que l'on se rend compte que les opérateurs n'ont pas d'offre, pas de concurence et pas de débit, on a deux solutions. La premiere est de se résigner, d'implanter ses serveurs a paris (où je ne met pas de majuscule comme a province) et supporter les charges soit de temps perdu soit de débit. La seconde est de militer pour des INFRASTRUCTURES qui permettent de fonctionner correctement et qui même si elles font couler beaucoup d'encre, ont au final soit d'exister soit de faire bouger notre Fleuron national des télécoms.

Ah au fait pour la petite histoire j'ai voulu accéder à une petite vidéo de 1 minute (4 Mo) il m'a fallu tout de même plus d'une minute (oui je sais on aurait pu streamer ... avec des coupures), comme quoi malgré les compressions le haut débit REEL n'existe
toujours pas... ou pas partout!

billaut

Il ne faut jamais se résigner...
Non seulement il faut militer, mais en plus il faut agir... Nous avons trop pris l'habitude que le centralisme parisien, l'énarchie et autres bidules s'occupent de tout... Cela leur permet de garder le pouvoir allez vous me dire...
Certes.. mais si vous voulez du TRES haut debit dans le coin de votre Province, va falloir vous battre...

lepalois

la VOD est arrivé sur le PBC le 29 mars 2005.
On clique et on regarde, aucun temps de téléchargement, image fluide et nette, le son est parfait. Voila enfin une application digne du PBC

billaut

Reponse à LePalois... Bon ben vous voyiez que cela marche !
Et attendez ce n'est pas fini...

zorglub

mouhahahahaha ! Et si c'est fini, mon pauvre JMB...

Il est où le serveur de VOD du PBC aujourd'hui ?

En train de prendre la poussière dans un grenier... C'est pas grave, c'est le contribuable palois qui a payé ces conneries, pas vous...

Cheap Computers

It seems to be a nice blog but i cant understand your language......well i sell cheap,durable and reliable refurbished laptop
http://www.electrocomputerwarehouse.com

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub

Googlez-moi:


Stats