Christian Blanc
Nanotech2005

LE PAF dans tous ses états ?

Dimanche 5 décembre 2004 - On fete la Saint Gérald...

La Netéconomie se met en place dans différents secteurs (voir dans la rubrique "réflexions dominicales")... Il va en être de même dans celui de l'édition vidéo entendue au sens large. Producteurs, diffuseurs, broadcast, salles de cinéma, et autres loueurs de DVD... Les choses ne font que commencer... à la française...
La France est en effet un pays d'exception. C'est bien connu. En télévision comme dans d'autres domaines. Les foyers français accédent majoritairement à la télévision par le hertzien (alors que dans d'autres pays c'est en majorité par le câble ou le satellite). Ces pays démarrent leur télévision à TRES haute définition... Nous, nous y réfléchissons depuis 4 ans pour mettre notre hertzien au numérique (si tout le monde avait une fibre, on n'en serait pas là... mais passons).

J'ai participé il y a un mois environ à une conférence au Sénat sur le thème de la TNT. Entendez par là "télévision numérique terrestre"... 150 personnes environ. Certes je ne connais pas trés bien ce milieu du PAF... mais ils étaient semble-t-il tous là... On y a joué à fleuret moucheté... (si j'avais eu une mini-caméra...)
Le thème principal de cette conférence était le Mpeg2 ou le Mpeg4 ? Vous allez me dire : mais c'est quoi le problème ? Un bête problème de technologie ? Détrompez-vous : c'est un gros problème de très gros sous (à ce que j'ai compris). Le hertzien a en effet cela de particulier qu'il n'y a pas beaucoup de fréquences disponibles. Donc, ceux qui en ont une aujourd'hui, ne tiennent pas à ce qu'il y en ait d'autres disponibles, pour éviter que le marché publicitaire qui n'est pas extensible se dilue à leur détriment. Donc les Empereurs du secteur ont fait la sourde oreille quand on a commencé à parler de TNT. Car avec le numérique en MPeg2 et a fortiori avec le Mpeg4 on peut sensiblement augmenter le nombre de canaux de diffusion. Donc fragmenter au profit des nouveaux entrants les recettes publicitaires. Au départ, TF1 était semble-t-il contre toute évolution. Cela se comprend. Et puis les choses avancant, il a bien fallu accepter. Mais Mpeg2 ou Mpeg4 ? Les nouveaux entrants - qui sont en fait des empereurs dans d'autres marchés comme le groupe Bolloré, NRJ, etc... veulent du Mpeg2. Pourquoi ? Simple. Les décodeurs sont prêts, ils ne coûtent pas trés chers... Les particuliers vont pouvoir s'équiper et nos nouveaux amis vont pouvoir démarrer de suite leurs programmes et donc récolter une partie de la manne publicitaire. Ils seront au breakeven rapidement. Du coup, les anciens (TF1 en l'occurence) préconise le Mpeg4. La raison semble simple : les décodeurs ne seront pas prêts tout de suite (un an au mieux). Ils coûteront chers. Donc les nouveaux ne pourront pas tout de suite accaparer le gâteau publicitaire...
Voilà ce que j'ai compris dans les couloirs du Sénat. Je dois dire que dans cette affaire, le brave peuple ben c'est pas le problème... Il prendra ce qu'on lui propose. Et le Ministre Devedjian de faire une déclaration péremptoire : cela sera du Mpeg4... Je pensais bêtement que c'était le premier Ministre qui devait annoncer la chose... Et ne semble-t-il pas choisir l'autre solution ? 
Bref, chipotteries de clans gaulois...

Mais je ne voudrais pas terminer cette petite réflexion dominicale à propos des vidéos blogs...
C'est manifestement pour trés bientôt. Et cela va se développer aussi rapidement que les blogs textuels... Pourquoi ?
D'abord la bande passante moyenne disponible sur l'Internet ne fait qu'augmenter... La qualité des flux vidéo va donc s'améliorer.
Deuxièmement, les logiciels de vidéoblogs font leur apparition ((allez voir ici... descendez au milieu de la page et cliquez sur l'imagette)... C'est pas encore d'une simplicité biblique pour l'intégration dans un logiciel de blog... mais il ne fait aucun doute que dans trés peu de temps, il sera possible de videobloguer avec sa webcam, voire de son téléphone portable... ou encore sa caméra numérique... Et c'est là le dernier point le plus intéressant à mon sens.
En effet, les premières caméras à enregistrement numérique directe, pas plus grosse que le poing, arrivent. En Mpeg2 s'il vous plaît. Pas de maniement divers pour compresser (comme à partir d'une cassette ou d'un miniDV), tout se fait par la prise USB. Everiomg_po200Par exemple la toute derniere de JVC avec un microdrive de 4 gigas - soit une heure de qualité DVD - pour des prix encore certes encore élevés - 1400 € - ... mais qui devraient dimuner dans les prochains mois avec l'arrivée d'autres matériels du même type... Samsung dit-on en a une de prête : la Miniket en Mpeg4 autour de 1.000 €.
... Ajoutez à cela les logiciels de montage dont certains sont trés simple d'emploi... (même moi, c'est dire..).

Bref, tous ceux qui se sentent des âmes de reporters (sportifs, documentaires, événementiels, formation, tourisme, etc, etc...)et qui ne peuvent pas passer sur les grands networks, vont pouvoir s'en donner à coeur joie...
Certes, comme pour les blogs écrits, il y aura du bon et du moins bon. Mais je pense que toute une industrie va se créer autour de cela. Et là aussi, ceux qui vont percer (en étant plébiscité par le commun des mortels - et non pas par un broadcaster) vont ébrécher la manne publicitaire... Votre serviteur créera peut-être un jour sa "chaîne de télé"... (si j'avais eu cette petite caméra au Sénat j'aurais pu faire un petit reportage en DVD d'une trentaine de minutes, avec interviews, etc...).

Pour terminer je vous suggére de lire l'un des derniers articles publiés par Wired: "The long tail"
Merci à Frédéric Pie de me l'avoir transmis. Je n'ai pas fini de le lire... "Forget squeezing millions from a few megahits at the top of the charts. The future of entertainment is in the millions of niche markets at the shallow end of the bitstream"...  Le mass-media a-t-il un avenir ?
Allez je vous laisse... Madame Billaut est partie voir une copine... Je vais aller me préparer un petit plateau repas... en regardant  la télé de papa... ?

Commentaires

Etienne

2 remarques, votre sujet de réflexion etant mon sujet de prédilection du moment :

- MPEG4/MPEG2 le débat est tranché et TF1 a très lestement laissé tombé... Mettant un peu dans le caca ceux qui s'étaient rangés en rang serrés en bon soldats. A la lumière de votre commentaire on doit se poser la question pourquoi ? personnellement, je pense à une place à prendre en télévision payante avec TPS Star. à voir. L'enjeu pour TF1 est bien LA PERTE forcée d'une part du gateau. On est en clair dans la situation d'un France Télécom face l'ouverture de la concurence. Sans aide de l'état, on comprend leur préocupation : je ne qualifierai pas exactement cela de chipoterie.

- La deuxième partie de votre analyse m'interresse tout particuièrement : si l'on fait quelques pas en arrière, aux premiers jours de la téléphonie mobile, je crois que bien peu de gens avaient pris le temps d'évaluer l'impact social de ces évolutions. J'ai pensé aux mêmes conséquences lorsque j'au lu l'article que vous mentionnez il y a quelques jours : l'avenir de l'homme est-il dans l'individualiste ou dans un comportement grégaire, peu compatible avec la notion de "société" ?! Je suis toutefois un peu rassuré d'être de ce coté de l'atlantique car il me semble que nous détenons dans notre culture des facteurs de résistance (justement) à cette déferlante ultra individualiste.

Une simple question pour conclure : la télévision n'a-t-elle pas une fonction sociale ???

Etienne

ah bon... je croyais qu'on pouvait débatre ! ici c'est vraiment comme chez les fourmis : on pose sa dose d'hormone sans se soucier de savoir qui la décodera !!!!

bonne journée à vous.

billaut

desolé mon cher Etienne de ne pas avoir rapidement "débattu"... j'étais dans les Alpes visiter quelques boîtes intéressantes (dont une qui devrait vous intéresser : Mediasyscom : reprise de signaux hertziens/satllitaires et envoi en streaming sur réseaux haut débit avec services additionnels...) Et comme vous le savez surement dans les Alpes il n'y a pas beaucoup de couverture Wifi... donc difficile d'intervenir sur mon blog et vous répondre...
La télé de papa une fonction sociale ? Pourquoi pas ? Regardez un match de foot à la télé en sachant que nous sommes des centaine de milliers à voir la même chose, a peut être quelque chose de rassurant, voir d'ennivrant... So what ? Effectivement la majorité des Homo Sapiens Sapiens qui ont peuplé cette planéte ont des instincts grégaires...
Mais je n'oppose pas ce qui pourrait être fait en video sur le Net haut débit et la télé de papa... ce que vous semblez faire... Ce n'est pas parce que je diffuse une video sur mon blog, vidéo qui ne sera vue que par quelques zigotos qui s'intéressent aux mêmes sujets que moi, que je suis un anti-social individualiste forcené.. Au contraire... il y a des millions de gens qui se balladent sur le Net, qui communiquent entre'eux...Est-ce de l'anti-social ? Je ne pense pas...
Quand on regarde un match de foot sur la télé de papa, on ne peut pas disuter en temps réel ou presque avec ceux qui regardent.... Et peut être que dans ce cas de figure on n'en a guère envie...
Mais pour la première fois dans l'Histoire de l'Humanité, un simple glandu comme moi peut publier quasi gratuitement ce qui lui tient à coeur sans passer par les fourches caudines d'un petit père du peuple (l'éditeur, la chaîne de télé) qui décide ce qui est bon ou pas bon pour le troupeau...
Moi je trouve cela tres social..
Quand à la chipoterie gros sous dont je parle... Oui le terme est peut-être un peu fort... Mais je le maintiens... Car à partir du moment où l'on fait passer des intérêts privés avant l'intérêt public (c'est à dire du plus grand nombre) j'appelle cela de la chipoterie de boutiquiers...
Merci de noter que je ne suis d'aucun parti politique de droite, de gauche, du milieu ou d'à côté... Je ne suis que du parti de Madame Billaut (ce qui je vous le confesse n'est pas toujours un synécure...)

Xavier Maury

"Regardez un match de foot à la télé en sachant que nous sommes des centaine de milliers à voir la même chose, a peut être quelque chose de rassurant, voir d'enivrant"

You've got it, Jean Michel. Et l'article de Wired aussi. La télé de demain proposera des services "communautaires" permettant de s'"enivrer et se rassurer" encore plus, en vrai, en communautés (un individu peut participer à plusieurs communautés, en fonder autant qu'il souhaite). Je bosse en ce moment sur un projet de start-up là-dessus.

Ah, faudra pas déranger Mme Michu quand elle sera dans "sa" communauté TV :-)

Etienne

désolé pour mon impatience, mais il semble que ce soit un des effets indésirable du medium sur lequel nous communiquons et plus généralement des moyens qui ont été mis à notre portée depuis quelques années (mes enfants ne supportent pas d'attendre leur repas plus de 15 minutes).

je tiens à préciser que je ne suis d'aucun parti politique de droite, de gauche, du milieu ou d'à côté, non plus !

ce que j'observe c'est qu'il me parait prématuré de jeter le produit "télévision" trop vite. Je note que vous avez perçu que j'opposais le concept de la TV et celui de la distribution via haut débit : ce n'est absolument pas le cas. Nous sommes cependant dans la problématique de la poule et de l'oeuf : qui finance ? par quel shéma envisage-t-on les modes de production "haut débit" (puisque il semble qu'il existe une disctinction pour vous).


De mon point de vue le réseau de distribution (huat débit ou télé) n'est plus "l'issue". Il s'agit de comprendre comment demain on produira : c'est a dire d'ou proviendront les revenus propices à la création ? Comment les consommateurs (puisqu'on ne pourra plus les nommer téléspectateurs) auront-tils connaissance de l'existance de programmes...

je ne fais pas de la résistance. Si vous voulez mon sentiment le plus profond, le voici. Il me semble que le futur de la télévision ressemblera à l'industrie du disque : quelques major qui produises des "albums" d'autreurs reconnu, et une multitude de label indépendant qui parviendront à vivre de leur metier puis la grande majorité des producteurs qui feront un autre métier. Comme moyen de promotion, on trouvera des "télévisions" : la radio d'aujourd'hui très exactement en terme de business model. Un produit de promotion "d'auteurs", pervertis par des "majors". Pour parvenir à attirer des revenus (de la consomation qui décidera de la redistribution des revenus) les producteurs et major devront aller chercher les consomateurs non plus à la télévision, mais dans la vrai vie, en marquant ses consomateurs à la culotte.

Je ne sais pas si on m'a compris, mais je parierai cher là dessus.

billaut

il n'y a que vos enfant qui s'impatient si le repas n'est pas prêt (moi aussi, ce qui met Me Billaut dans tous ses états - merci de ne rien dire)...
Je ne jette pas à la poubelle le média télé que nous connaissons aujourd'hui... loin de moi...
Je pense que nous allons avoir une multitude de niches (comme le dit Xavier Maury dans le précédent comment).. Qui finance ? Ben il faut créer de nouveaux business models...
Comme je le disais je ne sais plus dans quel post si je crée mon videoblog et que j'atteint plusieurs milliers de visiteurs et bien je vendrais de la pub et autres bricoles...
J'ai vu ce midi Frédéric Pie (ex Pictoris) qui lance la banque de l'audiovisuelle... Excellent concept. Il a trouvé son business model. Les gens paieront un petit fee pour voir un documentaire, ou je ne sais quoi trop spécifique pour passer en prime time sur la télé de papa...
J'ai vu aussi les gens de glowria qui louent par la poste des DVD... savez-vous en moyenne combien de DVD sont loués par mois par un client lambda ? 7. C'est énorme... 15.000 clients aujourd'hui. Quand les majors mettront en streaming haut débit leurs catalogues de films (c'est pour bientôt), est ce que vous pensez que les audiences sur les broadcasters traditionnels resteront ? Moi je pense qu'il y aura de l'évasion...
Et vous n'y pouvez rien...

Rodrigo A. SEPÚLVEDA SCHULZ

Comme toujours tu étais bien précurseur chez Jean-Michel:
"Mais je ne voudrais pas terminer cette petite réflexion dominicale à propos des vidéos blogs...
C'est manifestement pour trés bientôt. Et cela va se développer aussi rapidement que les blogs textuels... Pourquoi ?
D'abord la bande passante moyenne disponible sur l'Internet ne fait qu'augmenter... La qualité des flux vidéo va donc s'améliorer.
Deuxièmement, les logiciels de vidéoblogs font leur apparition ((allez voir ici... descendez au milieu de la page et cliquez sur l'imagette)... C'est pas encore d'une simplicité biblique pour l'intégration dans un logiciel de blog... mais il ne fait aucun doute que dans trés peu de temps, il sera possible de videobloguer avec sa webcam, voire de son téléphone portable... ou encore sa caméra numérique... Et c'est là le dernier point le plus intéressant à mon sens."

:)

billaut

ouais n'exagérons rien mon cher Rodrigo.. c'est quand meme facile à prévoir cette affaire...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)