Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Chine again | Accueil | Imprimante d'occas... »

Commentaires

David Latapie

l n'y avait pas grand monde en effet de connecté à l'Internet>
Delenda Carthago, n'est-ce pas ?

Je me demandais si vous aviez décidé d'ouvrir un cours de réflexion économique. Que nenni, c'est pour mieux revenir à ce bon vieux (TRÈS) haut débit et ses implication non-technologiques.

Continuez, avec tout mon soutien, à écrire de tels articles tant de qualité que d'(excellente) vulgarisation.

Fred

Faudra faire attention, le Gaulois à la peau (pour ne pas dire le neurone) dure... Tout ce qui n'est pas .fr n'est pas Français. La frontière (le rampart) des langues sera un frein à mon avis. Se posera donc le choix d'une langue commune qui permettra à tout le monde de désigner la même chose (gros morceau). L'image devrait régner en maître absolu. Reste aussi à trouver une identité plus Européenne au concept des échanges du Web. La construction de l'Europe se heurtera aux mêmes problèmes de langue commune. Alors ??? FR, GB ? EU vs COM prochaine confrontation des empires ?
Pour ce qui est du faux départ, il aura eu le mérite de montrer qu'Internet éxiste aux yeux du monde et était necessaire aux positionnements actuels. Mais il ne faudrait pas tarder à faire re-démarrer le bébé, sous peine de le voir mourir alors qu'il est en train de sortir de l'oeuf. Ce serait dommage. Quand on obtient pas satisfaction, en général, on ne s'attarde pas, on passe à autre chose, et dans ce domaine, la concurrence des pays est rude, surtout quand on sait que l'internet surpasse les frontières et les lois actuellement en place, une sortev de "no man's land" qu'il faut protéger à tout prix pour encourrager les initiatives. Les récentes lois Françaises prises à l'encontre du MP3 sont un exemple simple d'une transition qui se fait avec des bâtons dans les roues.

:o)

Bruno Rives

"Hum, interesting...". J'abonde dans le sens du maître, avec une mise en garde sur l'éclatement de la bulle Internet et sur l'annonce d'un nouvel eldorado.

Les Japonais intègrent depuis 15 ans les nouveaux médias pour booster leur communication, leurs systèmes d'information, et désormais l'ensemble de leur économie traditionnelle, contrairement aux tenants de la "net économie", qui pensent que le média (?) va permettre à de nombreux entrepreneurs de créer de nouveaux modèles économiques et marketing indépendants, et surtout de faire de l'argent avec. Car somme toute, c'est bien de cela qu'il s'agit.

Ce n'est pas parce que Google vaut des milliards (mais un soft de gestion documentaire de ce niveau, autant diffusé, aurait fait beaucoup d'argent au temps de la gestion documentaire, essayez Google Desktop Search sans l'Internet pour vous en convaincre...), que Skype se développe (mais en utilisant gracieusement les ressources financées par d'autres, pour combien de temps?), que Amazon réussit (mais Michael Dell n'a-t-il pas réussit?), ou que certains petits futés profitent d'une faible avance pour faire de l'argent sur le dos d'empereurs assez naifs pour racheter des activités et clients qu'ils ont déjà sans le savoir, ce n'est pas pour toutes ces raisons et beaucoup d'autres que des cyber barbares ont ou vont débarquer facilement.

Mais il est un fait que les barbares, sans qu'ils soient cyber et sans qu'ils soient nouveaux, vont vite, très vite, grace à l'Internet, et que si les empereurs, quels qu'ils soient, ne mettent pas à jour les longues vues de leurs sentinelles et ne resserrent pas les rangs autour de leur coeur de métier, alors le pire pour eux est à craindre.

LeOgAhEr

I Love you girls

Buy

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Pub

Googlez-moi:


Stats