Intelligent Transport System
La loi de "l'emmerdement maximum"

Zizou robot ?

Robovision_1"D'ici 2050, nous voulons créer des robots humanoïdes autonomes capable de battre l'équipe "humaine" de football championne du monde"

Vous avez bien lu... Ainsi s'est exprimé hier le trés sérieux professeur Shû Ishiguro lors du trés intéressant séminaire qui s'est tenu au Centre Français du Commerce Extérieur avenue d'Iena a Paris.

La villa d'Osaka au Japon y était à l'honneur. "Osaka l'inventive, Osaka la performante"...
En fait, c'est le bureau de représentation de la ville d'Osaka à Paris et le Comité d'échange Franco-Japonais de la CCI de Paris qui organisaient cette matinée de présentation... Osaka fait en effet de la retape pour inciter des entreprises françaises innovantes (il y en a si,si...) de se délocaliser au pays du Soleil Levant ou d'y créer une filiale... (non seulement on délocalise de la production traditionnelle, mais si en plus on délocalise "notre intelligence...).
Osaka (2,6 millions d'habitants) est la capitale de la province du Kansaï (21,7 millions), province qui s'étend de la mer du Japon au Pacifique. Cette province japonaise a un PIB comparable à l'Espagne ou au Canada. Sharp et Minolta ont demarré là. De même Roland (les synthétiseurs) et Nisshin (vous connaissez sûrement : les nouilles instantanées...)
Osaka est le 2éme bio-cluster mondial (il y a eu au cours de cette matinée un trés intéressant exposé sur les biotechnologies à Osaka...). Et la ville devient la capitale mondiale de la robotique et notamment de la robotique humanoïde...

Revenons donc à nos robots et au professeur Ishiguro...

Les robots font une irruption fracassante dans la vie des Japonais. Le chien Aïbo de Sony par exemple a été mis sur le marché un certain jour de 1999. 20 minutes après l'ouverture des magasins, il n'y en avait plus ! Sony a déjà fait 25 milliards de yens de CA avec son clebs... D'autres jouets robots sont arrivés et connaissent un grand succès : le robot Pino, Pûchi, etc...
Le marché global du robot humanoïde (hors robot industriel donc) est estimé à 3 000 milliards de Y en 2010 , et à 8.000 milliards en 2020.
Dans sa philosophie, un robot permet une interaction entre un humain (normal) et une machine dans 2 optiques : la machine prête attention à l'humain normal (interprétation des mimiques du visage par exemple), la machine prête attention à l'environnement de l'humain normal.
Nous en sommes naturellement au tout début. Et la grande force de ce marché : c'est qu'il fusionne un grand nombre de technologies (marché de la vision, des systèmes de retour de force, puis la biotechnologie, les nanotechnologies, etc...). Tout cela, pour arriver à des humanoïdes vers 2030/2050. Ou à des Hamo Sapiens "augmentés" (intégration dans la matière vivante de bidules divers...).
Aprés l'exposé du professeur, 2 ingénieurs trés jeunes nous ont fait une présentation extrêmement convaincante avec le robot "Vision" (voir photo ci-dessus). Un fouteux, apprenti zidanien... Il n'a certes pas encore la maîtrise notre Zizou, mais cela vient... Il pèse 2,7 kilos, mesure 40 centimètres de haut, et dispose de 23 degrés de liberté. Il n'a même pas besoin comme Zidane de tourner la tête pour voir d'où vient le ballon, car il dispose d'une vision de 360° avec analyse de couleur temps réel (grâce notamment à un microprocesseur sité sous les épaules).
Il se relève déja tout seul quand il est au sol, il frappe du pied dans une balle, ou peut la ramasser et la lancer avec ces 2 petits bras... J'ai fait quelques vidéos de la présentation, c'est un peu lourd pour les proposer dans mon blog (surtout que vous n'avez probablement pas la bande passante disponible à Pau, ou en Corée, ou à Nanchang...).
A part cela notre professeur nous a détaillé les différents segments de marché des humanoïde : la sécurité
Robosecurit (vous avez sur la photo de gauche 2 spécimens : le clebs a l'air effectivement pas commode), les robots pour les secours dans les catastrophes (avec le terrorisme... on a appris par exemple qu'un robot a été utilisé le 11 septembre dans l'effondrement des twins de New York), les robots pour l'aide aux seniors (la population vieillit dans le monde), le nettoyage y compris chez vous, les robots de services... Sur ce dernier point, Mr Ishiguro pense que des emplois de services seront remplacés par des robots dans les 30 ou 40 ans (pressing, massage - si, si...- , personnel de sécurité, etc...).

Osaka en définitive met le paquet... Il a créé la RoboCup (concours mondial - notre robot Vision a d'ailleurs gagné la coupe 2004). Par ailleurs, la ville va constuire RoboCityCore un complexe important (laboratoires, incubateurs, vitrine de présentation, etc..) devant la gare centrale de la ville.

Bref je retire de ce séminaire (qui s'est terminé par un excellent buffet japonais) :
1/ Osaka veut damer le pion à Tokyo
2/ Osaka veut devenir la capitale mondiale de la robotique humoïde. Ce qui est bien vu, du fait de la fusion : la science humanoïde fusionne en effet les autres technologies, ce qui va obliger les entreprises pointues dans chacune de ces technologies, d'avoir comme point de passage obligé, cette ville...
3/ C'est quand même une autre culture... En France on se casse la tête pour donner du travail aux chômeurs qui sont des Homo Sapiens normaux. Et les Japonais, eux, vont encore accroître le chômage dans les services notamment en les remplaçant par des robots. Mr Ishuguro pense que c'est une bonne chose...

Après tout, peut être que l'Homo Sapiens n'est pas fait pour travailler, à des emplois peu qualifiés en tout cas. C'est là toute notre culture judéo-chrétienne qui vole en éclat... Dieu le père nous a t il pas sorti du Paradis terrestre (où en principe on ne travaillait pas) en nous disant "maintenant tu travailleras à la sueur de ton front" ?

Bon, faudra que je cause de tout cela à José Bové... Il est contre les OGM, il sera forcément contre les Humanoïdes...
Soudain, un pressentiment affreux me saisit : et si Bové était déjà un Humanoïde ? Et est ce qu'un Humanoïde pourra intégrer l'X ou l'Ena ? Mon Dieu mais où va-t-on ?

Commentaires

Mathieu Nouzareth

Peut-etre qu'on ne travaillera que 15h par semaine dans 100 ans ? (après tout il y 100 ans on travaillait bien en moyenne 70H par semaine au moins...).

Vive les week-ends de 5 jours ! Il va falloir inventer un nouveau mot pour les débuts de semaine, les deux jours ou on travaille (lundi et mardi)...

David Latapie

L'homme n'est pas fait pour travailler. La preuve, c'est que cela le fatigue.
-- un certain AROUET…

le fleuriste

De tout temps l'homme c'est adapté, il le fera encore, je ne sais pas comment, mais il le fera.
Il est vrai qu'un robot-footballeur coutera moins cher et ne sera pas démotivé par ses contrats de pub, à moins que d'ici là on leur ai introduit une puce mercantile.
Je voudrai voir le premier match, et le José Bové de l'époque descendre sur le terrain pour faucher tous ces petits "visions" -:))
Joel

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)