Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Annonce mondiale IBM | Accueil | Raid Bordeaux Shanghai »

Commentaires

David Cédric Latapie

Tant comme informaticien que comme géographe, je vous remercie de cet article qui se fait l'écho de mes réflexions. Nationaliser les infrastructures et privatiser les services. Simple et efficace.

Je souhaiterais cependant vous poser une question : les exemples de SNCF/RFF et EDF/RTE ne sont-ils pas des exemples de cette (heureuse) prise de conscience?

Bien à vous,

billaut

je pense que oui... mais je ne suis pas trés au fait de ces infrastructures...
sinon pour en revenir aux télécommuncations : qui aurait une idée du montant d'investissement à faire si on voulait refaire les différentes infrastructures que je cite, et surtout qui a une idée du coût de maintenance annuel de ces réseaux et de leur adpatation à l'Internet ?

David Cédric Latapie

Je pense qu'il y a la matière à une enquête nationale (par des aménageurs, notamment). Cependant, elle serait très difficile à faire.
Ce ne serais pas tant pour des raisons techniques (les chiffres de l'entretien ne doivent que rarement être bien séparés des autres frais) que pour des raisons politiques : les entreprises comprendront vite ce qu'il y a sous cette enquête (faire le ménage) et freineront des quatre fers toute enquête.

Arnoul Dyevre

Pour un début de réponse vous pouvez aller voir cette news sur la décision de AT&T d'investir dans un réseau Wimax aux Etats-Unis. Il est d'autant plus intéressant de voir que le montant des investissements correspond au coût d'usage des réseaux tiers.
http://www.telecompaper.com/index.asp?t=a&i=53869&n=770

Thierry Chopard

Bonjour Jean Michel,

ce fut un grand plaisir de pouvoir discuter avec vous hier soir dans l'avion. Je vous laisse mon mail yahoo.

A bientôt j'espère

Thierry CHOPARD

stephane

Jean-Michel,

Je ne me lasse pas de vous lire, votre énervement et votre quête sont très louables et excitants.

Seuls les gens qui sont révoltés font avancer les autres...

Je démarre une boite; si elle marche, je compte sur vous pour me réservez une place à Pau :-)

_seb_

Je viens de vous lire attentivement et certains points me semblent "un peu trop facile à dire".

Il faut savoir que l'infrastructure RTC (le réseau du téléphone analogique si vous préférez) est une infrastructure très récente et plutôt bien entretenue. C'est incontectablement un atout énorme qui permet de mettre en oeuvre le "haut débit" sur la totalité du territoire français avec un même type de téchnologie.

Les progrès de la recherche en informatique ont permis l'émergence de technologies de transmission de données avec des débits de plus en plus grands. Ce sont actuellement les technologies xDSL. Je vous fait remarqué que l'on est loin d'avoir exploiter la totalité de ses recherches. ADSL, SDSL, HDSL ne sont que les plus simples à intégrer (et aussi les moins coûteuses). Ces dernières ne sont même pas exploitées à la moitié de leur capacité. Il existe, en outre, les technologies RADSL et VDSL dont les standards sont en cours de normalisation et sont parfaitement compatibles avec l'infrastructure actuelle du réseau téléphonique français. Ces technologies permettent d'atteindre des débits allant jusqu'à 55.2 Mbps (soit sept fois plus que la limite maximum théorique de l'ADSL).
Rappelons aussi que des progrès en terme de puissance de calcul apparaissent tous les jours ou presque. Cela permet des optimisations (ie. compression) lors des transmissions de données de plus en plus grandes.
Le fils de cuivre est loin d'avoir dit son dernier mot. C'est un support que l'on maîtrise de mieux en mieux, économique, robuste et flexible.
Ne gâchons pas nos compétences dans une course à la "gabegie", mais re-concentrons les sur nos savoir-faires et la recherche.

J'aurais voulu développer un peu plus (et surtout un peu mieux) ce sujet mais le temps me manque.

Billaut

J'ai recu de nombreux mails suite à ce post. Plutot encourageants... Merci merci de vos appréciations...
Pour répondre a Seb : oui vous avez certes raison pour le court terme (peut etre travaillez vous chez FT ou autres ?) Mais pour le long terme je pense que le cuivre ne suffira pas. Car on raisonne à périmétre inchangé (nous en avons une certaine habitude dans ce pays : la ligne maginot versus les chars d'assaut par exemple). Le FTTH permet de faire des applications nouvelles. Autant que cela soit nos entreprises qui les fassent en premier... De plus, toutes choses égales par ailleurs, la fibre coute moins cher à entretenir que le cuivre... Mais tant que nous n'avons pas une idée précise des côuts, nous blablatons dans le vide... Il faut faire cette étude, mais pour l'instant peu de gens veulent la faire... que cela soit au gouvernement, chez les opérateurs traditionnels (cela se comprend) , les élus locaux (sont même pas au courant à part certains que l'on compte sur les doigts d'une main)..

_seb_

Merci M. Billaut de votre réponse et de ces éclaircissements.

A la question: Fibre optique ou fils de cuivre; votre dernier commentaire y répond admirablement:
"Mais tant que nous n'avons pas une idée précise des côuts, nous blablatons dans le vide...".

Réponse qui est un peu en contradiction avec une partie de votre article:
"Fibrer la France – ce qui est pour moi une « ardente obligation » - coûterait aux environs de 15 milliards €, montant qui, compte tenu de la longévité de ce média, pourrait s’amortir sur 30 ans ou plus. Soit quelques €/abonnés et par mois."

Nous nous accordons cependant sur un point: La France ne doit pas rester inactive dans ce secteur un plein essort et qui, de toute évidence, est/sera un élement majeur pour l'industrie.

J-M Toussaint

Tout ça c'est du bluff!

L'aménagement du territoire a toujours servi de prétexte moral pour ce genre d'investissements massifs dans les "infrastructures", qui toujours conduisent à concentrer l'activité dans les métropoles.

Avoir l'électricité et le haut-débit en Lozère, c'est bien. Pouvoir y vivre autrement qu'en vacances, c'est mieux. Les campagnes sont tristes, parce que vides. Elles le sont avec la téléphonie mobile. Elles le seront encore avec le haut-débit.

On a consenti à moderniser l'agriculture en mécanisant le travail tout en l'appauvrissant de son sens et en polluant les sols. L'informatique et les télécoms ne résoudront évidemment rien à la désertification rurale et au mal-être urbain. A peine ces secteurs crééront-ils quelques emplois dans les grosses villes, sans que cela ne résorbe le chômage actuellement massif des informaticiens.


Juif

Un bon prénom Breton, c'est courant même chez nous :)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub

Googlez-moi:


Stats