« août 2004 | Accueil | octobre 2004 »

Une grande premiere : la FCGA fait son congres dans le TGV Paris Pau !

J'ai participé mardi matin à une grande première et j'en suis très fier...
La FCGA a en effet organisé son congrés de réflexion sur les nouvelles technologies dans une rame de TGV allant de Paris à Pau... et mon ami Bernard Henri Lapeyre (le grand Lapeyre effectivement), qui est un membre éminent de cette organisation, m'y a invité. Merci Henri...
Un congrés dans un TGV dites-vous ? Oui un congres dans un TGV... Pourquoi pas avec un peu de technos...

Expliquons-nous...
D'abord qu'est-ce que la FCGA ? C'est la Fédération des Centres de Gestion Agréés (plus de 100 centres en France) qui gére les comptes (et la formation) de 400.000 tres petites entreprises françaises... ce qui permet à ces TPE de bénéficier d'une réduction d'impôt de 20%, ce qui n'est pas rien (voir un précédent post où j'annonçais cette opération).
Bref, une population trés "France d'en bas" comme dirait notre ami Raffarin (on a dû s'arrêter à la gare de Poitiers - la ville de notre ami, mais franchement nous avions d'autre chats à fouetter que d'admirer sa magnifique gare. On ne se souvient même plus d'ailleurs si nous y sommes arrêter... tant nous étions concentré sur notre affaire...)
Dés potron minet donc, rendez-vous était donné ce mardi gare montparnasse sur le quai 8 (pour Pau) voiture 11. Toshiba était déjà là pour y installer une trentaine de PC portables wifisés sur les tablettes des sièges de la rame. Une trentaine de membres de la commission NTIC de la Fédération emmenée par notre grand Bernard Henri et le président de cette commission (mille excuses cher ami : j'ai pommé ta carte de visite - donc je t'appellerais par la suite "le fleuriste de Lyon" car il est fleuriste à Lyon).
Les informaticiens de la FCGA et le patron d'Affinitiz (logiciel de travail collaboratif - donc le client était déja installé dans les PC), ont, aprés le depart, le café et le croissant, installé un serveur et une borne wifi 802.11g (54 megabits). Tout le monde a donc ouvert son PC (batteries chargées à bloc) et mis ses écouteurs ( nous avons évité t'utiliser le système radio du TGV, car tout les occupants du train auraient entendus nos discussions (on ne pas retransmettre dans une voiture seulement - d'où les écouteurs).
Notre fleuriste de Lyon, équipé d'écouteurs, d'un microphone, et d'une webcam a ensuite ouvert les travaux... Chacun le voyait par son client Affinitiz en video sur l'écran de son PC, avec ses slides qu'il passait l'un derrière l'autre en les commentant. Nous entendions donc les commentaires dans nos écouteurs. Rien à dire, c'était parfait. De temps en temps, l'un d'entre nous jetait un oeil à l'extérieur... Nous roulions éffectivement trés vite... et le paysage de la "France d'en bas" défilait... Mais pas le temps de rêvasser...
Conferencier_1


Puis, Frédéric Soussin - à gauche sur la photo - animateur des travaux du matin (Frédéric que certains connaissent certainement pour ce qu'il a fait dans les écoles du Vercors - Frédéric, si je dis des bêtises n'hésite pas à corriger) a ensuite pris le micro (si je puis dire) et sa webcam pour nous exposer le but de nos réflexions sur une étude de cas fictif (mais personne ne s'y est trompé) : comment améliorer les services d'un centre de gestion comptable ... belge...
Pour cela, nous avons été partagé en 4 groupes - chacun étant repéré par un pseudo - pour éviter de savoir qui était qui - et, grâce à Affinitiz, chaque groupe a commencé son brainstorming en chat textuel. Pendant environ 3/4 d'heures, 1 heure. Dans mon groupe (mon pseudo était Karine), cela a été assez lent à démarrer... Naturellement on a commencé à causer de frites, de bière, et puis le chat s'est animé. Plusieurs idées intéressantes ont été émises et discutées... et je n'ai pas hésité à mettre mon grain de sel... (pour les frites, c'est meilleur).

Rame_studieuse

Puis Frédéric dans une rame TGV trés studieuse (voir photo) a ouvert un forum pour recenser les idées de chaque groupe. Une synthése a été réalisée, et Frédéric a lancé un sondage en temps réel sur plusieurs thémes : si cela avait été jugé utile, etc..
Personnellement, a part que j'eusse aimé une petite formation préalable de 10 minutes au logiciel Affinitiz qui a l'air trés bien, je me suis rendu compte que c'était jouable... On pourrait faire des congrés, des réunions de brainstorming et autres, dans le TGV, ou en tout cas les commencer pour les poursuivre en mode traditionnel à l'arrivée (à Pau par exemple)...
Nous avons pu ensuite se connecter en wifi sur le serveur embarqué du train, et aprés Bordeaux nous avons fait un "outdoor" c'est à dire une connexion sur l'Internet en roulant (aprés Bordeaux le TGV roule moins vite). Malheureusement nous avions le débit du GPRS. Philippe Castay - responsable voyageurs region Aquitaine de la SNCF est monté à Bordeaux. Il nous a dit que la SNCF faisant des tests d'accés par satellite avec le système de la société suédoise Comera, mais que ces tests n'étaient pas encore jugés satisfaisants (les remblais notamment créent des problèmes).... Mais il a bon espoir...notamment avec de nouvelles antennes...
Bref, nos amis comptables sont arrivés à Pau aprés un bon dejeuner servi à la place (on avait rangé les PC de Toshiba pour éviter de les cochonner - en tout cas un grand merci à nos amis de Tosh...)... Un car nous attendait pour nous transporter aux @llées poursuivre nos travaux : "en quoi le Tres haut débit peut-il changer nos façon de travailler". Plusieurs exposés, démonstations avec beaucoup de débit, -on a regretté de ne pas en voir plus- nous a dit notre sympathique fleuriste... avec un break béarnais vers les 16:00... Conférence de presse ensuite de la FCGA avec des journalistes locaux (trés bons articles dans la presse locale de ce jour)... La FCGA a fait part de son grand intéret pour son opération SNCF et de ce qui se passe à Pau. Notre ami jardinier a regretté que les édiles de Lyon ne fassent pas la même chose qu'à Pau... Et sur une remontrance d'un journaliste faisant part du retard de l'opération de Pau, nos amis de la FCGA lui ont fait remarqué qu'ils avaient de la chance de construire le futur à Pau...
Et tout cela c'est terminé au Palais Beaumont par un excellent dîner... Le Trés haut débit c'est bien, mais accompagné d'un verre de Jurançon c'est mieux...

Et ce matin séance de travail dans la salle de réalité virtuelle de Pau Multimedia. Exposé du systeme Akkadin (salle de reunion virtuelle sans video, et sans réservation), puis par le même système présentaiton par le DG de Paypal France resté à Paris du système de paiements Paypal (jugé trés intéressant pour les TPE)... et enfin présentation par notre ami Loic Lemeur du phénomene de blog. Loic - un grand merci à lui - s'est deplacé à Pau... Et je dois dire qu'il a captivé son auditoire le bougre... Nos amis de la FCGA et de Pau d'ailleurs qui étaient là, ont été soctché sur leur siège... "Et pourquoi on ne fait le blog de la Fédération, et pourquoi pas aussi ceux des centres de gestion ?, et pourquoi on ne propose pas la chose à nos 400.000 TPE ? Et pourquoi on ne leur propose pas aussi Paypal, pour faire du commerce en ligne (Loic a annoncé que le système Paypal serait intégré dans le logiciel de blog Typepad, réalisé par sa société SixApart...). Et pourquoi pas, nous qui sommes des spéalistes de la formation des TPE on n'utilise pas les serveurs video de Pau pour y loger nos cours ? (Loic a montré comment intégrer facilement dans un blog de la video), et pourquoi...; etc , etc...
Bref la France d'en bas, Monsieur Raffarin, se bouge le popotin... (ca rime).

Une première dans le TGV : fallait le faire. Et on espere que la SNCF, qui était morte de trouille que cela foire et que cela se sache... va mettre sur pied une rame TGV spéciale pour congrés à Pau (5 heures de transport cela donne le temps de travailler - si vous ne mettez que 2 ou 3 heures c'est pas trop jouable - donc vaut mieux aller faire vos congres à Pau... pas mal amené hein les Palois ?). La vison ensuite de ce que le TRES haut débit pouvait entrainer comme création d'un nouvel ecosytème...
Bref, aprés un dejeuner au restaurant de l'aéroport de Pau, nos amis comptables sont repartis (en avion non wifisé) avec beaucoup de projets dans la tête.
Et je ne doute pas que nos amis de la FCGA réutiliseront le TGV wifisé de la SNCF, et que notre ami jardinier à l'heure tardive où j'écris ce post, a déjà ouvert son blog... Et que Pau et Lemeur... Mais là c'est une autre histoire...
Allez je vais me coucher... Bonne nuit...


News du jour


27 septembre 2004

- Les Giants à San Fransisco vous connaissez ? C’est l’équipe de base-ball de la ville. Ils ont un magnifique stade dans le sud de la ville. Stade wifisé depuis avril dernier. Pour l’instant quelques centaines de spectateurs seulement viennent avec leur PC portable/PDA à chaque match. Pour consulter leur mail, ou pour suivre en streaming d’autres matches de base-ball. Pour la prochaine saison, les supporteurs des Giants pourront revoir la séquence du jeu qui vient de se dérouler, et même la revoir sous des angles différents (« instant replays on demand »). Ils pourront aussi commander à manger. Cela leur sera servi à leur place pendant la séance.

- Votre maison les intéresse. Les fabricants de technologies et de logiciels mettent la dernière main à leurs offres de « Digital Home » qui n’en doutons pas seront présentées en grande pompe au prochain Consumer Electronic Show de Las Vegas en Janvier 2005. En attendant Microsoft France va ouvrir cette semaine une « maison digitale » du côté du Boulevard Sébastopol à Paris. Votre serviteur devrait la visiter un de ces jours…

- La peinture « électronique »… c’est de mieux en mieux. Ambient Design une société néo-zélandaise a mis au point un logiciel de peinture plutôt bien fichu, encore qu’ArtRage (le nom du dit logiciel) en est encore en version bêta. On peut voir ce que cela donne sur GreenJem . Plutôt pas mal. Ces « peintures » ont été réalisées sur Pablet PC (Motion Computing M1200 TabletPC).

- Encore plus fou qu’Afflelou ? Oui cela existe. La société américaine Oakley Thump va commercialiser cet hiver une paire de lunettes de soleil intégrant un baladeur de musique MP3 dans les branches… Fallait y penser… Décidément le marché de la musique n’est pas prêt de se stabiliser… Environ 50% de la population porte des lunettes (comme moi)… Et parmi eux beaucoup aiment la musique (comme moi)… Supposons que Monsieur Affelou décide de se lancer dans cette aventure avec son propre format de musique au même titre qu’Apple et son iPod/iTune ? Cela serait rigolo…

-


Les Français aiment-ils le futur ?

Dimanche 26 septembre 2004 – On fête Saint Côme et Saint Damien…

Mes bien cher(e)s ami(e)s…

Les Français aiment-ils le futur ?

Permettez-moi d’en douter, en tout cas à lire les études des spécialistes qui scrutent au jour le jour notre société. Nos contemporains sont stressés. Voir angoissés. Ils ont peur de demain matin. Peur de perdre leur emploi, peur des délocalisations. Peur de l’Europe, de la Chine, etc… Peur de perdre les quelques avantages acquis. Peur de tout et de rien. On ne sait plus très bien à quels saints se vouer : un jour on vote à droite, et le lendemain à gauche…
Nous nous goinfrons de neuroleptiques : nous sommes paraît-il le premier pays consommateur de ces drogues.
Prozac et StarAc - faut bien passer le temps- sont devenus les 2 mamelles de la France.
Ah si Monsieur Maximilien de Béthune, duc de Sully revenait… il serait bien surpris, le bougre…
On se recroqueville dans notre passé. Moins il y a de changement, plus on est content, et la journée du Patrimoine nous permet de nous retrouver dans notre magnifique passé. Nos élus, qui en principe, sont là pour nous guider vers le futur, sont eux aussi largement ancrés vers le passé, le non mouvement (à part les ronds-points pour tourner autour…).
La preuve ? Monsieur Georges Freche, nouveau président du Conseil Régional du Languedoc Roussillon ne veut-il pas débaptiser cette belle province au marches du royaume pour lui redonner son nom d’il y a 2.000 ans ? La Septimanie (pays des Wisigoths à cette époque)…On croit rêver…
Après tout, pourquoi pas ? On devrait décider de faire cela partout dans notre beau pays : redonner le nom des lieux d’y il a 2.000 ans. Paris redeviendrait Lutetia ; Lyon, Lugdunum, etc.…
Cela d’ailleurs nous donnerait beaucoup de boulot… Il faudrait refaire tous les panneaux indicateurs (quelques millions), les cartes, le nom des rues (tant qu’on y est…). Et pourquoi pas se remettre au latin ? (mais comment traduire blue jeans ? mini-jupe ?... Mon ami Jean Michel Yolin, latiniste convaincu, propose « bracae lintea caeruleae » pour le premier et « tunicula minima » pour le deuxième).
Au bas mot, un investissement de quelques milliards d’euros pour retourner dans notre passé.
C’est a peu prés celui nécessaire pour fibrer toute la France de bout en bout… et entrer de plein pied dans le futur…
Il nous manque une Jeanne d’Arc, un Napoléon, un Clemenceau, un De Gaulle pour nous conduire dans cette Société de l’Information. L’a-t-on trouvé ? Il vaudrait mieux, car après tout, c’est bien dans le futur que nous allons vivre ce qu’il nous reste à vivre…
On dit qu’on dit, mais on a bien raison de dire… (Expression courante au pays des Atrabalétes, où je suis né – savez-vous où cela se trouve ?)

Allez, je vous laisse, Madame Billaut nous a préparé pour le dessert du repas dominical sa célèbre tarte aux prunes et au sucre… Recette qui lui viendrait paraît-il de son arrière-grand-mère (Ah, le passé…)

Jean Michel Billaut


News du Jour

24 septembre 2004
Ce qui m'a paru intéressant dans le flot de news que je reçois...

- Altitude Telecom, le seul opérateur français disposant d'une license dans la bande des 3,5 GHz, vient de choisir les matériels WiMAX de la société israelienne Alvarion (BreezeMAX system - protocole 802.16). Le déploiement va démarrer sur le territoire à partir de la Vendée. Accès Internet et téléphonie sur IP seront proposés. Alvarion est membre du WiMAX Forum. Pour ceux que cela intéresse le WiMAX Forum fera son congrés à Boston du 2 au 4 novembre.

- Les Asiatiques en ont-ils ras le bol de payer des royalties aux sociétés occidentales ? (ces dernières mettent au point les standards et font fabriquer à Taïwan ou en Chine...). On pourrait le croire. Par exemple le Taïwan's Industrial Technology Research Institute a mis au point la mucard (j'ai pas trouvé sur mon clavier la lettre grecque correspondante au mu). Interface compatible avec les memory cards "occidentales", volume 2 terabits (vous avez bien lu), et transfert de 120 megabits/s (là aussi vous avez bien lu). 4 tera dans votre téléphone/PDA/WiFi : voilà qui va devenir intéressant.

- J'étais à Budapest pour la conférence Ethernet (voir un précédent post). Pendant le même temps se tenait à Venise le "Broadband World Forum". On y a aussi dit des choses on ne peut plus intéressantes...
Andreas Grail de Siemens (je traduis) : " Seulement 50% des foyers européens auront de l'accés haut débit ADSL en 2008. C'est une trés grande opportunité pour le WiMAX. De plus il ne faut pas voir le WiMAX suelement comme une alternative au DSL, mais aussi à la téléphonie mobile traditionnelle... avec le 802.16e (qui à l'instar du GSM permettra le roaming et autres handovers). Neanmoins certains ont émis quelques doutes sur cet avenir merveilleux. Comme Texas Instruments.

- La ville d'Osaka (Japon) viendra présenter ses "révolutions technologiques" (robots humanoïdes, biotechs) à Paris le 21 octobre. Au siége d'Ubifrance (ex CFCE avenue d'Iena). Pour se faire inviter : High Bridge and Co tel 01 53 89 11 61. En principe votre serviteur y sera.

- Restons dans les congrés/conférences. A signaler Innovact à Reims (6 et 7 octobre) où aura lieue je pense l'une des premières conférences sur le thème des nanotechnologies . Si vous désirez y aller pour vous faire inviter : Jean Louis Courleu. Tel (06) 84 84 81 81 (mais je ne vous ai rien dit).

- Qualcomm va commercialiser dés mars prochain des microprocesseurs pour téléphones sans fil intégrant la technologie Microsoft Windows Media (streaming audio et video). Est-ce l'offensive de Microsoft contre le iPod d'Apple ? Qui lui n'est pas communiquant sans fil ? Rien n'est semble t il joué dans le marché de la musique streamée ou téléchargeable. Sony quant à lui vient d'annoncer qu'il pourrait se ralier au format MP3... Les grandes manoeuvres continuent...

- Aprés le WiFi et le WiMAX, Intel va semble t il mettre le paquet sur le digital home. Pour cela, la société de Santa Clara a créé un fonds de capital risque spécifique de 200 millions de $ (Intel Capital Digital Home Fund). Et mis des billes dans 5 sociétés : BridgeCo (de Zurich), CableMatrix (Atlanta et Jerusalem), Envivio (San Fransisco), Mediabolic (San Fransisco), et Pure Networks (Seattle). Bref le prochain CES de Las Vegas en Janvier prochain va être intéressant...


L'avenir : c'est Ethernet...

Budapest - 23 septembre 2004 - Je participe depuis Lundi dernier à une conférence organisée par IIR dans la sympathique capitale hongroise, sur le thème : "Delivering Ethernet Services in the Metro Network and First Mile".

150 personnes du gratin de la technologie mondiale des télécommunications... (Cisco, Nortel, Ciena, Siemens, Alcatel, Marconi, Riverstone ; quelques telcos comme Cable and Wireless, Swisscom, etc...)
Bref du beau monde... (quelques taïwanais et chinois)...

J'y ai présenté le projet de Pau (bon succés si, si...)...

Sinon que retirer de cette sympathique conférence qui se termine ?

1/ Et bien d'abord, il y a de plus en plus de sigles ésotériques dans cette activité... Faut s'accrocher aux branches si l'on veut suivre un tant soit peu (pas étonnant qu'il faille faire Polytechnique pour travailler dans ce secteur...). Mais comme m'a dit un participant : "La pléthore de sigles : ce n'est pas parce que l'on crée des choses complétement nouvelles, c'est parce qu'il nous faut rabibocher les "legacy systems" (les sytèmes téléphoniques traditionnels) qui n'ont pas été prévus pour absorber l'énorme trafic généré par Internet et peut être bientôt par l'Umts..."

2/ Tout le monde semble persuader que l'avenir c'est le protocole de l'Ethernet que nous utilisons dans nos entreprises depuis quelques décennies. Ce n'est pas l'ATM (protocole utilisé dans les legacy system).
Ce n'est pas le fil de cuivre non plus, même si on va pouvoir monter un peu en bande passante sur ce média.
L'ATM on le rappelle, permet de la réservation de bande passante : mais qu'a-t-on besoin de cela puisqu'avec l'Ethernet on peut faire passer (sur de la fibre notamment - comme à Pau) tellement de bande passante, que ce n'est pas la peine de la réserver... Donc querelles de chapelle... Les anciens contre les modernes... rien de changer en ce bas monde...
Sauf que les sommes en jeu sont importantes, et que surtout l'avenir du pays est lui-même dépendant à terme de tout cela... On ne m'ôtera pas de l'idée qu'une condition nécessaire - mais pas suffisante - pour qu'un pays comme la France soit quelque chose dans la future société de l'information : c'est la bande passante. Plus il y en a, et plus la probablité d'avoir une bonne croissante de notre PIB sera forte.

3/ "Oui, mais vous comprenez, me dit un autre participant, les telcos traditionnels (les incumbents) pourquoi voulez vous qu'ils fassent autrement que ce qu'ils font jusqu'à présent ? Ils sont devenu des sociétés privées (le bien public n'est plus leur problème), ils ont généralement beaucoup de dettes, et veulent donc user jusqu'à la corde leur technologie cuivre/ATM... Ce qui a fait dire à un belge malicieux qui se trouvait là : ce qui est bon pour Belgacom n'est pas bon pour la Belgique ... (à méditer).

4/ S'il fallait tout refaire aujourd'hui : que feriez vous ? (question que j'ai posée à plusieurs participants). Réponse unanime : il faudrait mettre en oeuvre un réseau tout fibre de bout en bout et en Wifi (Ethernet dans les 2 cas). Cela coûterait, toutes choses égales par ailleurs entre 30 et 60% moins cher. Le problème, c'est que ces legacy systems nous ont coûté la peau du derrière... et qu'il semble aujourd'hui impensable de les mettre à la poubelle...
On fait quoi alors ?

5/ Eh bien certains fabricants proposent de rabibocher ces réseaux et de faire de l'Ethernet over ATM (sigle : EoATM)... Il fallait y penser...
Ce qui naturellement rajoute une couche de Capex (investissement) et une couche d'Opex (maintenance), sur des systèmes déjà bien compliqués... Et plus c'est compliqué et plus les risques de pannes s'accroissent...

6/ Les pays émergents quant à eux, ayant des legacy systems moins évolués quand ils en ont, ne se gênent pas pour investir directement dans le couple fibre/ethernet (cas de la Chine, de la Corée, de Saint Pétersbourg, etc...). Et du Japon (mais je ne sais pas si NTT fait du tout Ethernet). Trés intéressant exposé de Swisscom sur ce point, l'opérateur suisse ayant pris la décision d'offrir sur son réseau "Ethernetlike" du triple play (accés internet trés haut débit, telephonie IP, video à la demande). Et même du quadruple play avec le Wifi pour la mobilité.

7/ Par ailleurs, m'a confié un ingénieur de Cable and Wireless "l'UMTS a été configuré pour être abouté au réseau téléphonique ATM. Ce 3G va générer de gros traffic qu'il va falloir écouler par l'ATM filaire. Donc investissement trés lourds". Ce qui fait dire à certains que cela sera la porte ouverte au WIFI de nos amis américains...

Comme quoi les problémes de télécommunications sont trop importants pour les laisser aux mains des techniciens... Mais nos élus ne s'en préoccupent guère...

A part cela, j'ai fait un peu de tourisme. Budapest est une ville accueillante qui porte encore sur certains de ses murs les stigmates d'octobre 56. Les Hongrois, pour ne pas oublier cette période (et celle du nazisme), ont meme edifié une "maison de la terreur" sur Andrassy Ut (les Champs Elysées locaux). C'était le siége de la Gestapo, de la police communiste, ...

Dernier point si vous allez là bas, je vous recommande le restauraunt "Nosztalgia" à Pest rue "oktober 6" au numéro 5. Cadre grande époque, restauration traditionnelle trés soignée, et pas trés cher... (et les Hongrois font aussi du trés bon vin...).

PS IIR devrait mettre en ligne les slides des exposés pendant la période du 28/9/04 au 28/11/2004
URL : www.iir-conferences.com/ethernet. Vous pourrez vous faire une indigestion de sigles...



Rumeurs, Rumeurs...

An de grâce 2.004 - le 18ème jour du 9ème mois


1/ On dit qu’Endessa, l’Edf espagnol, qui a déjà à son actif quelques villes espagnoles cépélisées (CPL : accès Internet par le réseau électrique) va débarquer en France… et se permettra de répondre aux appels d’offres de nos collectivités locales. La situation est ubuesque : Edf du fait du principe de spécialisation ne peut répondre à ces appels d’offres (enfin je n’y connaît pas grand-chose dans les arcanes juridiques gauloises, mais l’un de mes amis qui s’y connaît me l’a affirmé)… On se demande bien qui a édicté ce principe de spécialisation (si vous le savez n’hésitez pas à me le dire…).

2/ Du coup, on dit dans certains milieux autorisés, que le grand patron d’un grand fabricant français de matériel électrique devrait rencontrer cette semaine le ou l’un des boss de l’EDF… Pour probablement voir ce qu’il y a lieu de faire…face au cpl espagnol.

3/ On dit que le Sipperec (syndicats de communes bordant Paris) recherche quelques sous (une petite centaine de millions d’€) pour proposer de la fibre optique à la maison (FTTH).

4/ On dit que le sénateur Trégouet ne va pas se représenter aux très proches élections sénatoriales (alors qu’il n’a même pas atteint l’âge moyen des membres de cette noble assemblée républicaine…). Il a mieux à faire. « Ayant promu le 1425-1 (loi qui permet aux collectivités locales d’être maître de leur destin télécom), je vais en faire maintenant le service après vente». Il crée pour cela une société de consultants pour se mettre au service des collectivités locales. Thème : les usages du haut et TRES débit…
Bravo Monsieur le Sénateur… Je vous aurais plutôt vu comme Président de la République. Mais c’est votre choix… et bonne chance dans cette nouvelle vie…

5/ On dit que de joyeux gaulois vont créer une association « Nous aussi on veut 100 mégas pour commencer ». Elle va rechercher des correspondants pour créer des chapitres départementaux, de villes, etc.… Si cela vous intéresse : merci de me le faire savoir sur mon blog ou sur jmbillaut@yahoo.fr. Je transmets.

6/ On dit que Monsieur Juppé serait agacé par ce que font les Palois et leur Très haut débit (même si Pau a pris un peu de retard). Monsieur Juppé aurait demandé à ses troupes bordelaises de s’y mettre aussi… Pau et son Jurançon feraient-ils de l’ombre à Bordeaux et à son Bordeaux ?

7/ Le 5eme syndicat d’électricité français envisage de doubler ses lignes électriques de fibres optiques. La fibre arriverait donc à côté du compteur…

Ce texte se détruira 30 secondes après lecture… (Nouvelle fonctionnalité de Typepad – mais Lemeur m’a dit que cela était encore en bêta – pas sûr que cela fonctionne. Donc je ne vous ai rien dis).


La Chine est bien réveillée...

Du 6 au 12 septembre 2004, je suis allé en Chine dans un voyage d’études organisé par la société française WEA (notre ami Sacha Dunas) qui lançait par ailleurs la première conférence Linux à Shanghai…

10 participants français : 2 journalistes (toujours un peu retard aux réunions), 2 consultants, 2 responsables de sociétés françaises développant sous Linux, et ma pomme (et quelques épouses…)
J’y suis d'abord allé pour voir (je ne suis jamais allé la bas), et pour présenter le projet de Pau. Histoire de voir s’il n’y a pas quelque chose à faire.

La première chose qu'il faut savoir quand on va en Chine : c'est qu'il faut faire extrêmement attention quand on traverse une rue... Le Chinois au volant de n'importe quelle machine (velo - beaucoup de velos électriques -, scooter - transportant des familles entières -, autobus, auto, camion) est un danger public... Le français est un rigolo à côté. Et Monsieur Sarko, à condition de prendre une carte du Parti, aurait certainement beaucoup de boulot là-bas (et pas mal de débouchés pour les radars sarko). Bref le premier matin me levant des potron minet j'ai voulu me balader autour de mon hôtel... en traversant je me suis retrouvé à cheval sur la roue avant d'un vélo datant de la guerre de l'opium (cela peut faire trés mal pour un français normalement constitué..) conduit par une vielle dame au visage chiffonné... qui n'a pas arrêté de rigoler... heureusement qu'elle n'est pas tombé car, avec moi, elle aurait entraînée dans sa chute une tripotée de ... grenouilles vivantes qu'elle transportait dans un cageot sur son porte-baggage arrière... Grenouilles naturellement destinées à être dégustée le midi, avec une préparation adhoc.
Pour rester dans mes histoires de trafic, figurez que j'ai lié une amitié sincère avec la traffic manager du carrefour dont j'ai oublié le nom à côté de notre hôtel à Shanghai. J'avais pris l'habitude, toujours de bonne heure, d'aller boire mon expresso au Starbuck coffe du l'autre côté du carrefour (et oui ils sont déjà là)... Le premier jour comme j'ai trouvé notre traffic manager en train d'opérer de mâle façon... je l'ai prise en photo... Elle m'a vu... Je suis allée lui montrer la photo, et comme mon appareil peut faire du recadrage instantanée, cela l'a bluffé... Et elle a bien rigolé. Elle a arrêté le traffic déjà important à cette heure là et j'ai traversé ce carrefour dangereux fier comme Artaban (cela a été la même chose les autres jours... mais j'ai dû montrer plusieurs fois la photo à ses collégues qu'elle a rameutés - il y a 4 traffic manager à ce carrefour...). Vous trouverez sa photo ci apres.
Copine

Mais revenons à nos moutons.

Il n’y a pas à dire : la Chine s’est drôlement réveillée. Impressionnant. Elle aura rattrapé le PIB/habitant français dans une dizaine d'années, et celui des américains d'ici 25 ans... A moins naturellement d'accidents (genre faillites bancaires comme au Japon...). Les Chinois veulent devenir riches, et le Parti Communiste s'y emploie. C'est d'ailleurs curieux qu'un Parti Communiste conduise son peuple vers un développement tout azimut. On aurait aimer peut-être que le nôtre de Parti Communiste s'y emploie aussi ? Et si effectivement la Chine dépasse les USA dans 20 ans, cela voudrait dire que les systèmes de démocratie représentative qui jusqu'à présent semblaient adapter au capitalisme, seraient devenus obsolètes ? Bref il y aurait là une intéressante discussion...
Cela étant, la misère la plus noire côtoie aujourd'hui l’extrême richesse dans ce pays…
Dans l’un des hôtels ou nous étions – hôtel de classe internationale -, nous avions chacun un accès gratuit Internet dans la chambre (10 megas). Et dans la rue à coté : des petits immeubles délabrés : misère noire (genre courrée de Roubaix dans le temps)…

2 villes visitées : Nanchang capitale de la Province du Jiangxi (voir http://www.travelchinaguide.com/cityguides/jiangxi/) et Shanghaï.

Nanchang : 42 millions d’habitants dans une Province un peu plus petite que la France, 4 millions à Nanchang. Nous avons été magnifiquement reçu par la société AHEAD qui malgré son nom est une société chinoise qui fait du développement sous Linux. Cette société nous a fait recevoir par le responsable politique de la province… "On n’y va pas par 4 chemins" nous a dit ce Raffarin local : nous voulons devenir l’outsourcing (développement sous Linux) du Monde et mettre la pâté aux Hindous du Bangalore. Pour cela nous construisons une ville nouvelle « une Linux Town » située au milieu de rien à 40 bornes environ de Nanchang. Sur plusieurs 10aines de milliers d’hectares autour d’un lac.
Nous allons former 2.000 étudiants/an pour commencer (le campus est déjà en place) que nous allons inciter à rester dans la ville. Ces gens vont travailler là en proposant leurs services de développement sous Linux – OS prôné par le Président chinois – aux sociétés chinoises et du Monde entier (sic). A noter qu’un programmeur chinois a un salaire de l’ordre de 100 €/mois.
J’ai présenté fièrement le projet de Pau. Le Raffarin local m’a dit qu’il avait déjà 100.000 foyers équipés de fibres optiques à 100 megas pour 8 euros/mois dans sa ville… J’ai eu l’air un peu bête…
Au déjeuner officiel qui a suivi notre réunion non moins officielle, on nous a servi un vin local judicieusement dénommé Greatwall. Mon Dieu il se laisse boire... Alors si eux aussi ils font du vin... Mon Dieu, où allons nous ?
Et l'apres midi nous avons visité la ville Linux... Réception impressionnant : 3 voitures précédaient notre bus aux amortisseurs un peu fatigués. A l'arrivée un régiment nous a rendu les honneurs (si,si...) et ils avaient mis de grandes banderoles rouges (forcément) allant du toit du 3eme etage au sol. Sur chaque banderolle le nom d'un des participants...

Shanghai : Cette ville est « dingue ». Des îlots d’immeubles et de maisons de la Chine ancienne au milieu de buildings construits un peu partout… (2 buildings de 40 étages en moyenne livrés par semaine. On détruit les pâtés de maisons insalubres pour construire des buildings (pas d’enquêtes d’utilité publique – de plus comme il n’y a pas d’élections « nous pouvons mettre en œuvre des projets sur 20 ans »… - sic -).
17 millions d’habitants (200 dans la zone de Shanghai soit le tiers du PIB chinois). Des autoroutes qui s’élèvent dans les airs, un marché du « faux » impressionnant (on y trouve de fausses montres Rolex, de faux habits de marques, des faux sacs Vuitton, des DVD copiés, etc, etc… mais vous me connaissez, je n'ai rien acheter...). Et le "Bund" (la promenade des Shanghaïens le long du fleuve) magnifique à la tombée du jour...
Nous avons visité quelques « parks » et « software parks ». 8 software parks en tout dans la ville. Environ 2. 000 sociétés dans le domaine de l’informatique, de développement logiciel, du hardware, etc..
Les boites chinoises que nous avons vues ne savent pas très bien se présenter. Pas de slides, ou slides mal fichus, etc… mais il y des pépites la-bas. Et ces boites ont les dents qui rayent le parquet… pour « attaquer » l’Europe...
Vous trouverez sur le blog de Loic Lemeur qui participait dans le même temps au "Davos" chinois à Pékin une excellente analyse sur la situation économique de la Chine versus la nôtre... Va falloir s'accrocher aux branches...


Un village gaulois...

L'histoire se répéterait-elle ?
On dit qu'un petit village normand (c'est à côté de la Bretagne) serait aux prises avec de méchants Romains...
Ce petit village fort d'une bonne centaine de foyers, a la chance (ou la malchance ?) d'avoir sur son territoire une industrie qui lui rapporte beaucoup de sous (taxes professionnelles, ...). Une idée saugrenue a donc germé dans la tête du maire : Astérix Calvados (c'est un faux nom, le maire et son village désirant garder - on le comprendra - le secret pour l'instant). L'idée de faire comme à Pau et d'amener aux citoyens du village une fibre avec dedans quelques dizaines de méga-octets... Cela inciterait les habitants à rester, et inciterait l'Anglais toujours à l'affut d'un achat immobilier dans notre beau pays de s'y installer en y créant diverses entreprises "propres" (avec le tres haut débit c'est possible pense Monsieur Axtérix Calvados...). Ce qui rapporterait quelques taxes en plus...
Bref le projet avance, mais... les Romains de tout poil guettent. FT, Conseil General, RTE, syndicat de communes, etc, etc... chacun y va de son couplet contre... les réunions sont paraît-il houleuses...
Le petit village s'en sortira-t-il ?
Il attend peut-être son Obélix...
Mais je me suis laissé dire qu'aprés les réunions où l'on s'envoye quelques menhirs à la tête, on terminait la soirée chez Fibroptix avec un bon calvix... Pardon un bon calva...
Y'a pas grand chose de changer au Royaume de France... On se tape toujours sur la gueule... Les socialos entre eux, Chirac contre Sarko, la droite contre la gauche (ca c'est plutot normal), les Bayroux contre tout les autres, etc...



Conferences dans le TGV ?

On dit que les centres de gestion agréés, sous l'égide de leur delegué en charge des nouvelles technologies (le trés célébre Henri Lapeyre), vont faire leur conférence annuelle a Pau fin septembre (de cette année)... Jusque là me direz vous, c'est pas transcendant... Oui mais...

Figurez-vous qu'ils vont demarrer leur congrés, si tout va bien, dans le TGV au depart de Paris.
La SNCF etudie en effet avec divers partenaires une chose intéressante... Les participants en arrivant dans le train vont disposer à leur place d'un PC portable wifisé avec webcam (prêt de Toshiba ?). Le train est wifisé "indoor".
Le conférencier s'installe sur son siege... il a préparé ses slides. Slides et video du conférencier sont retransmis à tous les participants en wifi, participants qui naturellement pourront poser leur question en video pour tout le monde... Une formation à un logiciel de blog (devinez lequel ?) est même à l'étude (toujours dans le TGV)...
Une sortie satellitaire est en test. Elle permettra un accés Internet en roulant à 360 km/heure...
5 heures pour aller à Pau... Depart 7:00 du matin. Petit dejeuner, puis conférences, puis dejeuner (on dit qu'il y aura du Jurançon au repas... - faut pas mollir, on est en France que diable...- ).. Arrivée à Pau où les travaux continueront dans le célébre palais Beaumont de Pau... (qui n'ayant pas de roues, restera ancrer sur la jetée est du célébre boulevard des Pyrénées...)

Retour en avion le lendemain. Mais on dit qu'Air France n'a toujours pas installé de réseau IP dans ses avions qui font la ligne Orly/Pau... Mais cela ne saurait tarder...

Il y a un petit 200 centres de gestion agréés en France qui gèrent environ 400.000 trés petites entreprises. Le théme de leur congrés vous l'aurez deviné : "en quoi le tres haut débit permet de repenser le travail en réseau ?"...
Bref, nos amis comptables des centres de gestion vont faire une grande premiere (si tout marche comme prévu)... si vous aussi vous voulez organiser une conférence à TGV/Pau... vous pouvez me contacter...
En tout cas si cela fonctionne, je vais bloguer depuis le TGV... Si Henri m'en laisse le temps naturellement...