Ma Photo

Abonnez vous à mon blog (email ou RSS)

Liens

Blog powered by Typepad

« Asterop : le nouveau Business Objects ? | Accueil | Camera video »

Commentaires

Guillaume

Bonjour,
Je me permet de vous écrire car sur Pau rien ne va plus.
Nous avons un superbe projet mais aucune communication sur les échéances à venir.

J'ai fait un site internet qui s'intitule : Les futurs utilisateurs du PBC.

Nous sommes une grande majorité à être las du manque de considération de la part des acteurs du PBC ( CDA, IPVSET, etc... ).

Nous ne somme pas contre le projet, bien au contraire mais on vois les dates d'ouvertures défilait et toujours rien à l'horizon. Rien n'est plus dévastateur que le manque de communication.

Je prend un exemple bien simple : la carte de déploiement a été supprimée des sites d'IPVSET et de la CDA. On apprend que la SPTHD fournira un calendrier réactualisé tous les mois.

Pourrait-on avoir des informations sérieuses qui justifies notre attente de plus en plus longue ?

Merci

JoeyCoco

Voila un vrai projet de decentralisation.
Pas be soin d'impulsion parisienne pour pousser Pau à innover
Des dynamismes locaux, une decision rapide.
Bref, le prototype de ce qui devrait se passer partout
Nous voila, nous les parisiens, avec une nouvelle raison d'envier Pau. pour autre chose que le magnifique panorama du boulevard des Pyrenées

numa64

Le PBC est mort, et c'était annoncé de longue date.
En tant que contribuable palois, les questions suivantes s'imposent à moi :

- Combien d'emploi créés (50 ou 60 max) ?
- Impact sur l'économie locale (+/- 0) ?
- Des têtes doivent tomber (Billaut, Jambes, Labarrere...),
- Des comptes doivent-être rendu.

M. BILLAUT, vous ne faites que répeter ce que vous entendez. Mais s'il vous plait, vérifier vos sources. Vous annoncez 180 000 habitants sur PAU, alors que l'agglomération entière n'en compte même pas 140 000.

Nous vous surveillons et suivons vos post. Le moment viendra où il faudra rendre des comptes.

A bon entendeur.

billaut

Cher numa64...
Avant de réclamer la tete de qui se soit, il serait peut etre utile que nous donniez votre nom... par simple politesse pour celui que vous voulez décapiter... de plus vous pourriez lui offrir un petit verre de rhum (ou de jurançon ?)... Enfin les usages se perdent à ce que je vois... mais avec ce qui se passe en Irak où les décapitations se font devant une camera...
Cela tombe bien (si je puis dire)... Car a Pau vous pourriez regarder cela sur un stream à 6 megabits...
Je ne repete pas ce que l'on me dit...
Je vais voir à l'étranger se qui se passe (et vous ?). La fibre se répand au Japon, en Corée, en Chine et même aux US... Par ailleurs le Wifi municipal (payé avec les impots) se répand aux US comme une trainée de poudre...
Je suis prêt à continuer la discussion avec vous sous réserve que vous ayez le courage de dire qui vous etes... je ne me cache pas derrière un pseudo...
Allez bonne garbure (c'est trés bon)... et tâchez vous aussi de garder votre tête sur vos épaules...
Jean Michel Billaut

Philippe Fortin

Je suis effaré par la teneur de certains des messages publiés ici...

Personnellement je suis depuis plusieurs années impliqué dans des projets concernant les TIC dans le monde de l'éducation.

Je suis en particulier responsable de deux projets qui ont vocation à s'appuyer sur le projet PBC :
- Classes en ligne, avec une formation au jeu d'échecs, utilisant les ressources Internet, qui concerne 1500 enfants de la communauté d'agglomération.
- Cyberlycée, dans le cadre du lycée Barthou, avec plus de 4000 utilisateurs potentiels.

Je ne comprends pas l'acharnement de certains à dénigrer ce qui se passe actuellement.

L'un de mes amis, qui est également l'un des béta-testeur de PBC, me dit chaque jour l'intérêt qu'il voit à la possibilité de disposer d'une connexion aussi efficace.

En ce qui concerne le lycée Barthou, l'infrastructure de PBC nous permettra sans doute bientôt de disposer d'une interconnexion redoutablement efficace avec le réseau RENATER.

Il serait trop long de tout expliquer ici.

Personnellement, je tiens simplement à remercier André Labarrère, Jean Michel Billaut, et tous ceux qui travaillent quotidiennement sur ce projet, d'avoir une volontée réelle de rendre plus attractive une région qui risquait de connaître une récession importante avec la disparition de certaines activitées liées à l'exploitation du bassin de Lacq.

Cordialement,
Philippe Fortin
Professeur en classes préparatoires au lycée Barthou.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Pub

Googlez-moi:


Stats