Vous avez dit e-administration pour la France  ?

Permettez-moi, ami lecteur, de plussoyer à gorge déployée ! (plussoyer : verbe macronime encore peu utilisé).

Je doute en effet que nos braves hauts fonctionnaires et autres élus qui nous gouvernent, y arriveront seuls.

Si tant est d’ailleurs, qu’ils le veulent !

Vu de l’extérieur par un simple « usager » comme moi, l’Administration de notre pays est en effet un joyeux bric-à-brac : quelques ilots numériques perdus dans un océan de formulaires papier Cerfa, diverses usines à gaz, lourdes bureaucraties réparties en plusieurs couches (central, régional, départemental, communal, communautés de communales, etc), organisations antediluviennes (comme les MDPH par exemple, que j’ai eu l’occasion de fréquenter en tant « qu’usager handicapé »), Justice tirée par un attelage d’escargots, structures bancales avec de fortes ruptures de charge dans les process (c’est à cause de cela que j’ai été amputé d’une jambe).

Bref : il n’y a pas de pilote dans l’avion ! Chacun fait un peu ce qu’il veut dans son coin sans trop se préoccuper de ce que font les autres.

Peu d’appétence pour le numérique !

2 choses me sidèrent chez les fonctionnaires (les hauts, comme les bas), comme chez nos élus, et en gros d’ailleurs pour toutes nos élites. A quelques exceptions prés.

1/ le peu d’appétence qu’elles ont pour ce qui se passe dans les affaires « full digital » du Monde, Monde qui devient un e-village. Ce qui se met en place aux USA, en Chine, en Estonie, à Dubaï, à Gibraltar, en Slovénie, même au Honduras, en Sierra Leone,  etc, etc. Bref un peu partout dans le Monde (on dit même que Monaco !..). Ce vent de disruption généralisée a et aura forcément un impact de plus en plus important dans le village d’Astérix. La France ne peut plus vivre en circuit fermé. Ou faire semblant.

2/ et plus grave encore, ces élites sont incapables de construire des plateformes numériques et de les manager. A part quelques exemples, comme la gestion et le paiement des impôts.

J’avais publié sur mon blog en 2013 une petite étude sur les élites françaises et le numérique.

 Capture d’écran 2018-04-03 à 09.01.49

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ne sont pas à l'aise dans ce nouveau monde. En fait, elles ont tout raté : du Plan Calcul au Dossier Médical Personnalisé (DMP), en passant par Louvois (la plateforme pour payer nos soldats), Quaero qui devait ringardiser Google (!), Andromède (notre cloud qualifié comme il se doit de souverain), etc.. La liste est longue.

Même le Minitel, que l’on a certes réussi, mais qu’il a fallu mettre à la poubelle en 2011, car les Français de base lui ont préféré l’Internet (alors que le créateur du premier réseau « paquets » a été l’œuvre d’un Français en France ! Un comble !

Capture d’écran 2018-04-01 à 20.50.19

On a ainsi « poubellisé » des milliards d’€ d’argent public. Milliards qui n’ont pas été perdus pour tout le monde : « les copains des copains » en ont profités. Et comme on n’est pas capable de réaliser, on a fait appel aux Américains. Microsoft « gère » ainsi notre Ministère de la Défense et de l’Education !

Pour un pays qui se veut souverain, encore un comble !

Et pendant ce temps…

L’Humanité change de civilisation !

Capture d’écran 2018-03-31 à 18.31.24

Je pense en effet que l’Humanité - dont nous faisons partie, si j’ai bien tout compris (?) -, change de civilisation. Comme nos ancêtres l’ont fait il y a 10.000 ans dans le Croissant Fertile (Révolution Agricole) et il a 300 ans en Angleterre avec la Révolution Industrielle.

Chaque révolution a été amorcée par quelques Humains seulement, qui ont inventé des nouvelles technologies qui n’existaient pas au préalable. Et ce sont ces nouvelles technologiques qui ont enclenchées ces révolutions. Car sans elles, pas de révolutions !

Et en ce moment, on peut dire que nous sommes servis en matière de « nouvelles nouvelles » technologies. Il n’y en a jamais eu autant dans l’Histoire de l’Humanité, en si peu de temps !

Petit liste à la Prévert : Internet certes et réseaux sociaux, mais aussi blockchain, crypto-monnaies, ICO (Initial Coin Offerings), voitures et camions autonomes (sans volant et sans pédales), token, hyperloop, génomique et ciseaux génétiques (Crispr Cas9), drone, e-santé, legaltech, machine learning, chatbots, robots industriels et de services, intelligence artificielle, séquenceurs génomiques à très haut débit (et d'autres sur clef USB), food 2.0, disruption des langues, microgrid électrique, powerwall et tuiles solaires, Internet des objets, ordinateur quantique, 3D bio printing, génétique synthétique, spectrométrie de poche, civictech, etc.. etc.

La liste est déjà longue et augmente toujours un peu chaque jour que Dieu fait. Prise une à une, ces technologies font de temps à autres un 20 secondes au JT de tF1. Ces flashs étonnent et amusent le peuple, mais n’incitent pas à la réflexion. Par contre, prises dans leur ensemble, ces technologies se renforçant l’une l’autre, annoncent un changement majeur dans les Sociétés Humaines. Une nouvelle Révolution à mon sens !

Après l’Agriculture et l’Industrie, la 3ème grande Révolution de l’Humanité s’enclenche. Je l’appelle « la Grande Disruption ». Comme d’habitude, l’Humanité ne sait pas où elle va. Mais elle y va. A part les Gaulois, qui veulent savoir où mettre les pieds avant d'y aller. Principe de précaution oblige. Mais comme ils ne sont pas informés, comment voulez-vous qu’ils aient un avis circonstancié ? Ils n’ont qu’un seul avis : le statu quo. Ou plus grave, le repli sur soi (Frexit).

Nous avons désormais une belle cohorte de startups. Mais c’est pour moi de la poudre aux yeux, car on ne pourra pas suivre le mouvement avec notre lourde bureaucratie que l’on va traîner comme un boulet. Un e-cataplasme sur une jambe de bois.

Un peu de e-géopolitique

 En gros, 3 blocs dans le monde du numérique :

1/ Asie avec la Chine en tête, qui comme dirait Alain Peyrefitte, est très bien e-réveillée.

2/ Etats-Unis de l’autre côté, qui ont été le berceau du numérique occidental avec un effet d’entraînement mondial, grâce à l’écosystème de la Silicon Valley.

3/ Et au milieu, le e-ventre mou de l’Europe. Car, désolé de vous le dire crûment, ami lecteur, nous n’avons que de petites e-choses dans notre besace. Pas de quoi inquiéter USA et Chine.

Cette dernière a été, et est toujours, la plus grande usine du Monde. C’est une dictature, conduite par des politiques qui, pour la plupart, ont reçu une éducation scientifique/technologique/numérique. Ce qui n’est pas le cas en France et en Europe (à part Madame Merkel - Docteur en chimie quantique, et Madame Kersti Kaljulaid - MBA en biologie).

Mais la Chine s’arroge maintenant, ou veut s’arroger la palme mondiale du numérique, et damer ainsi le pion aux Américains dans l’Intelligence artificielle et la e-santé notamment. Elle a son équipe de choc : les BATX (Baïdu, Alibaba, Tencent, Xioami).

Et les Américains, pays libéral, de type démocratie représentative, ont eux leur Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft que l’on peut y rattacher…)

Batx versus Gafam.

Lesquels utiliseront l’Europe comme champ de e-bataille, en y déployant leurs e-panzers qui viendront nous e-gérer en mode « full digital », puisque l’on ne sait pas le faire nous-mêmes. Et il leur sera facile de contourner nos lignes Maginot que sont nos législations locales, tricotées patiemment par nos élites au cours des années. Nos milleniums d’ailleurs, vont s’en donner à cœur joie, car ils préféreront utiliser avec leur smartphone les « apps » étrangères (rappelez-vous, la disruption des langues arrive…). Plutôt que de remplir des documents Cerfa, comme leurs parents.

Mais en cherchant bien, n’aurions-nous pas quelque chose en Europe à opposer aux e-panzers chinois et américains ?

Hé bien si !

La e-perle européenne !

Il s’agit de l’Estonie. Un peuple d’irréductibles finno-ougriens située, sur les marches nord-est de notre continent (en rouge sur la carte).

Capture d’écran 2018-02-14 à 14.53.07

Voilà un pays qui était, jusqu’en 1991, sous la coupe des Soviétiques et du KGB. Avec l’effondrement de ces derniers, le pays a pris son autonomie. Il aurait pu faire comme tout le monde, et amorcer son développement en mode traditionnel, étape par étape, comme nous l’avons fait. Eh bien non !

Les premiers élus ont une vision de l’avenir complétement différente, et qui force le respect. Ils voyaient loin – et sans trop se préoccuper de leur réélection - et ils sont passé directement en 2.0, en s’entourant de hauts fonctionnaires estoniens sortant du MIT ou ayant un PhD d’une grande université américaine.

https://e-estonia.com/

J’y suis allé en mai dernier avec quelques amis. Nous en sommes revenus « esbaudis » (autre macronime encore peu utilisé).

Une vue de Tallinn la capitale, ex-ville hanséatique.

Capture d’écran 2018-03-31 à 17.54.40

Pour faire vite : chaque estonien a sa carte d’identité à puce (la IDcard) qui lui permet d’accéder à tous les services publics on line par un seul portail sécurisé ! Car chaque ministère ne fait pas sa e-soupe dans son coin, sans plan d’ensemble. Un millier de services publics environ sont disponibles. Y compris leur dossier médical ! Et ils votent en blockchain ! (ci-après la IDcard connectée grâce à un petit adaptateur sur le port USB d'un micro-ordinateur).. La carte peut être remplacée par une smartphone avec un "mobile ID"..

Capture d’écran 2018-02-14 à 15.13.14

Plus de papier chez eux ! Ce qui entraîne une économie de frais généraux pour l’Etat de 2%/an du PIB ! (En France cela représenterait 50 milliards d’€/an !). Et une grande fluidité/rapidité dans l'organisation du pays. Plus de déplacements "bureaucratiques" pour faire la queue dans une administration, du wifi gratuit partout ou presque, un réseau fibre (à 10G !).

De plus, pas bêtes qu’ils sont nos finnos, ils ont utilisé cette infrastructure open source, dénommée « x-road », pour permettre aux étrangers intéressés, de devenir e-résident estonien, et de créer leur entreprise en Estonie, sans bouger de leur pays ! En quelques minutes seulement. Y compris pour ouvrir un compte bancaire dans une banque locale en visiophonie ! Ils attendent 10 millions de e-résidents en 2025 ! (je suis e-résident).

https://apply.gov.ee/

Bref, ils mettent au point un tout début de trans-nationalité.

Et ce n’est pas tout : ils ont annoncé une crypto-monnaie d’Etat (le estcoin), et une ICO (Initial Coin Offerings) mondiale, pour permettre de financer leurs propres startups et celles créées en Estonie par les e-résidents (10 à 15% des e-résidents y créent en effet leur entreprise dans l’année).

Capture d’écran 2018-03-31 à 18.03.25

La clef pour résister au déferlement des Gafam/Batx sur l’Euope : la carte d’identité « secure ». Une seule carte pour tout ! C’est une condition nécessaire à mon sens, mais pas suffisante. Car une fois fait, il faut créer tous les services publics on line. Et là… basculer la bibliothèque de Cerfa on line….

Le problème semble a priori simple :

Point 1 : si l’on ne veut pas être e-inféodé par les e-panzers des uns et des autres, il nous faut rapidement nous mettre au tout numérique.

Point 2 : mais nous ne savons pas faire.

Point 3 : faisons donc appel à ceux qui savent, et qui ont montré que cela marche chez eux. Pas besoin en effet de recréer l’eau chaude !

Conclusion : que toute l’Europe (et la France donc) adopte le x-road. Et si là aussi, nous en sommes pas très futés, faisons directement appel aux startups estoniennes comme Cybernetica, Nortal, Guardtime, etc. Qui ont mis en musique les idées des élus. Et évitons de faire appel à nos « copains des copains ».

So what, on fait quoi Monsieur le Président ?

Notre Président de la République a déjà fait fort : il a poubellisé (avec l’aide de ses électeurs naturellement) nos vieux politicards 1.0, qui cadenassaient le pays dans un immobilisme glaciaire, depuis des dizaines d’années.

Mais le plus dur lui reste à faire ! Mettre le pays, son administration (centrale, régionale, départementale, communale, etc), nos flamboyantes institutions de tout poil, nos rébarbatifs silos et autres corporations hanséatiques, sur la voie du Futur.

Et là, cela ne va pas lui être simple.

De plus, il n’a pas l’éternité devant lui.

Travail herculéen.

Notons que Madame Merkel est devenu e-résidente estonienne (à la différence de Messieurs Macron, Philippe et Mahjoubi, qui ont décliné l’offre du premier ministre estonien Jüri Rastas). Angela Merkel a même déclaré à l’époque, que l’Allemagne, premier pays industriel au moins en Europe, et l’Estonie, premier pays « full digital » dans le Monde et reconnu comme tel, que tous deux donc pourraient amorcer l’Europe 2.0.

Capture d’écran 2018-03-31 à 18.43.07

 

"... During her visit, Merkel delivered a speech entitled “Estonia – a pioneer in digital technology – and Germany – a global industrial power – shaping the future of Europe together” at the SpaceX Event Centre, where Prime Minister Rõivas presented her with an e-Resident ID-card...

Mais avec les dernières élections, Madame Merkel a été stoppée dans son élan. Quelques rumeurs en effet faisaient état à l'époque de réunions de travail entre l’Estonie et le gouvernement fédéral allemand. Il serait utile que l'on s'accroche au wagon.

Une belle équation :

Macron + Merkel + Estonie = Europe 2.0 ??

Cela étant, si vraiment on veut faire une Europe Fédérale, il faudrait que chaque pays adopte les mêmes fonctionnalités numériques. La même IDcard, un portail unique donnant un accès sécurisé à tous les services publics de chaque pays, avec dossier médical, vote en blockchain, etc..

Ce qui implique que les différents services numériques locaux des uns et des autres n’ont pas d’avenir.

On peut rêver !

Mais en attendant :

French-road.fr

Quelques irréductibles gaulois (il n’y a pas que les finnos qui sont irréductibles), qui partagent cette vision, ont décidé de créer une association : french-road.fr pour amorcer chez nous le x-road à la française et nous mettre à la disposition de la Nation.

Car, comme le Président de la République l’a évoqué lors de ses vœux à la Nation : « Ne vous demandez pas ce que l’Etat peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour l’Etat ».

Capture d’écran 2018-03-31 à 18.06.29

Nous avons saisi la balle au bond, Monsieur le Président.

Nous attendons un De Gaulle 2.0 pour piloter l’avion. L’avons-nous trouvé ?

Jean Michel Billaut

Président Fondateur de l’Atelier de BNP Paribas, Vice-Président de French-road.

email : jmbillaut@yahoo.fr

Cet article a été publié dans la revue de "l'ENA hors les murs", le magazine des anciens de l'Ena (une population d'environ 6.000 personnes, dont 4.500 en activité, et le reste à la retraite). N°de mars 2018.

Je remercie Didier Serrat son redac'chef, de m'avoir permis de donner mon avis à quelques élites de la Nation, qui si elles veulent vraiment s'informer sur cette "disruption civilisationnelle" à laquelle elles seront obligées de s'adapter.. peuvent toujours suivre mon flux twitter (17.000 abonnés), mes élucubrations sur mon wall Facebook (5.000 friends), Linkedin (12.000 relations), Medium.., mon blog (plus d'un milliers de lecteurs), mon billautshow.. Et maintenant mon atelier visiophonique.. où je reçois un invité chaque mardi à 18:00. Vous pouvez y participer, même si vous êtes énarques ! Simple ! Il suffit de cliquer sur ce lien les mardis à 17:55 Paris Time  https://zoom.us/j/5305937789

PS. Si d'autres rédac-chefs des revues de nos grandes écoles envisageraient eux aussi de.. je me tiens à leur disposition.

 

 


Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française

Monsieur le Président de la République,

Le 29 septembre prochain, la Présidence estonienne du Conseil de l’Union Européenne organisera, en coopération avec le Président du Conseil Européen et la Commission Européenne, le sommet numérique de Tallinn, qui réunira tous les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Européenne.

Capture d’écran 2017-09-20 à 17.10.40

Vous y serez donc.

Vous y aurez je pense un ordre du jour bien rempli.

Mais puis-je néanmoins vous suggérer de vous faire présenter par la Présidente de l’Estonie ou son Premier Ministre, le x-road estonien qui regroupe plus de 1.000 services publics estoniens accessibles par un seul portail. Avec une carte d’identité à puce que tous les estoniens ont, et qui leur assure une complète sécurité. Présentation du X-road et de ses excroissances diverses (dossier médical, vote électronique, e-ambulance, recouvrement fiscal unique, génomique, etc.. etc..).

L’Estonie a aussi mis sur pied le concept de e-résidence : un premier avatar d’une espèce de supra-nationalité. Un petit millier de Français sont devenus e-résidents à date (dont votre serviteur), et une petite centaine y ont déjà créé leur startup, et ouvert un compte bancaire dans une banque locale (en visiophonie sécurisée).
Tout cela sans bouger de France. Le tout en une demi-journée (avec réception de la carte bancaire de l’entreprise, 2 jours plus tard).

Par ailleurs, l’Estonie a annoncé il y a quelques jours son intention de créer une crypto-monnaie garantie par son état ( ?) et de lancer notamment pour ses e-résidents, une mécanique financière nouvelle l’ICO (Initial Coin Offerings).

Capture d’écran 2017-09-20 à 17.17.44

Madame Merkel s’est rendue il y a quelques semaines à Tallinn. Elle a accepté sa carte de e-résidente (alors que notre Premier Ministre, et notre Secrétaire d’Etat au numérique, ont décliné l’offre quand ils s’y sont allés, fin mai dernier).

Capture d’écran 2017-09-20 à 17.15.50

« … During her visit, Merkel delivered a speech entitled “Estonia – a pioneer in digital technology – and Germany – a global industrial power – shaping the future of Europe together” at the SpaceX Event Centre, where Prime Minister Rõivas presented her with an e-Resident ID-Card... "

Nous sommes quelques-uns à penser qu’il n’y a pas 36 solutions pour « numériser » la France et l’Europe. Il y en a qu’une. Celle des Estoniens.

Quelques réflexions :

1/ je suis persuadé que si l’on pouvait montrer aux Français le x-road complet des Estoniens, plus de 50% des Français vous demanderaient pourquoi nous ne l’avons pas aussi, au lieu de notre lourde bureaucratie.

2/ il me semble que le « full digital » estonien serait pour la France et l’Europe un rempart probablement efficace contre l’ingérence de plus en plus invasive des GAFAM américains et autres BATX chinois qui vont bientôt arriver. Ingérance forte dans certains cas : notre ministère de la Défense et de l’Education nationale sont en effet dans les mains de Microsoft, à ce que l’on sait.

3/ Madame Merkel va probablement se faire réélire le 24 septembre prochain. Il se peut qu’elle continue ses discussions avec les Estoniens pour mettre à niveau l’administration allemande. Dans ce cas que fera la France ?

4/ Les élites françaises n’ont guère d’appétence pour le numérique. Du plan calcul à Louvois, en passant par le dossier médical, Quaero, le cloud souverain, etc, etc.. elles y ont englouties des milliards d’argent public, sans résultat (même le Minitel que l’on a mis à la poubelle en 2011, les Français lui préférant l’Internet). Je suggère donc de proposer aux élites numériques estoniennes de nous aider.

Les élites françaises face au numérique. 
http://billaut.typepad.com/…/la-grande-%C3%A9lite-fran%C3%A…

A mon avis, si l’on ne fait rien et que l’on ne suit pas rapidement le chemin ouvert par l’Estonie, l’Europe n’a pas grande chance de survie devant le e-bloc asiatique et américain.

La chose ne va pas être simple pour mettre la France sur les voies du Futur.

Mais si vous, vous n’y arrivez pas, alors …

Permettez-moi pour terminer, Monsieur le Président, de vous souhaiter une très bonne et instructive visite à Tallin. J’y suis allé fin mai dernier avec une petite « french delegation », un voyage d’études organisé avec l’aide de son Excellence Alar Streimann, ambassadeur d’Estonie à Paris.

Compte rendu de visite en Estonie : http://billaut.typepad.com/…/les-fran%C3%A7ais-parlent-aux-…

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mon profond respect.

Jean Michel Billaut
Villiers le Mahieu, le 17 septembre 2017

Emmanuel Macron Kaspar Korjus Ambassade d´Estonie en France

 

Les Français parlent aux Français - Estonie n° 8

Dimanche 28 mai 2017 - retour chez Madame Billaut..

Voilà.. Revenu à la maison.. 

Difficile de faire un compte rendu à chaud de ce voyage O combien intéressant ! ..

Quelques idées fortes cependant..

1/ d'abord, charité bien ordonné commence par soi-même.. J'y suis arrivé, malgré mon handicap. Il est vrai que sans l'ami Capelli je ne serais pas parti.. ("you have 10 minutes to pay Mister Capelli, ten minutes ! la phrase culte de notre petite "french delegation" )... Et aussi, sans l'aide des autres membres de la "french delegation" qui ont aidé Capelli. Qu'ils en soit ici vivement remercié..

2/ il y a presque 30 ans, l'Estonie sortait du KGB, et du communisme.. Tout était à construire. Ils ont refusé la "vieille" technologie des Finlandais.. Et se sont mis au boulot avec des politiques qui voyaient loin, plus loin en tout cas que la durée de leurs mandats. Ce qui est loin d'être le cas en France ! Où ils ne pensent qu'à se faire réélire.. On nous a souvent dit là-bas que les politiques pensaient plutôt au bien des gens, qu'à leur réélection..

3/ ils ont mis sur pied une forte osmose entre les politiques, et ce que j'appelle des "fonctionnaires digitaux", qui sont aujourd'hui, pour les hauts fonctionnaires - comme on dit en France -, des PhD d'universités américaines. Qui pour certains sortent du MIT. Excusez du peu ! Environ 1.000 fonctionnaires digitaux qui gèrent toute la mécanique de la carte d'identité, du x-road, de la e-residency, du vote électronique, etc.. Population des fonctionnaires estoniens au total : 28.000 pour une population de 1,3 million d'habitants.. En France il y aussi une osmose, mais avec des énarques, qui sont loin d'avoir des compétences numériques. Et 6 millions de fonctionnaires pour une population de 66 millions. Faites les ratios.. (2% contre 9%).

Je me demande d'ailleurs s'il n'y avait pas de x-road, etc.. combien faudrait-il de fonctionnaires pour rendre les mêmes services ? A mon avis toute la population en fonctionnaire ne suffirait pas..

4/ Il y  a du Wifi partout en Estonie.. Même dans les trains (on se demande pourquoi la SNCF...). Au point que pour nous, c'était devenu banal.. Recherches d'informations, communication (entre nous on utilisait Whatsapp), etc.. Je pense que ce réseau disponible partout, doit avoir un impact certain et positif sur la croissance de leur PIB.. Au même titre que les autoroutes en béton.. On se demande donc pourquoi dans notre pays c'est le bazar. Même chose pour les réseaux filaires fibre optique.. Il faut bien se rendre compte, que c'est la condition sine qua none pour l'avenir numérique de la France. Et pour TOUS LES FRANCAIS Mr Bedier ! Pour tous les Français .. (Bédier - condamné à 6 ans d'inégibilité et revenu "aux affaires".. Président du Conseil Départemental des Yvelines où j'habite et qui n'a pas tout compris)..

5/ La France me semble-t-il DOIT adopter rapidement une stratégie estonienne.. C'est la SEULE voix pour réformer le pays et le mettre sur les rails de la mondialisation numérique. Car sinon "couic". Nous avons eu un topo sur la situation prévisible en 2050. Et l'on a montré un slide qui fait froid dans le dos (mes excuses pour la mauvaise qualité de la photo).

Capture d’écran 2017-05-28 à 08.44.09

 

Donc en 2050, 2 gros points verts l'Asie et les USA. Qui seront les "more powerful economies in the world". L'Europe ? Quelques crottes de mouches deçi-delà.. Rien n'est écrit certes.. Mais si l'on veut ne plus être colonisé par les Gafa et autres Batx.. Ben, falloir changer de braquet.. et mettre toute l'Europe en full digital, ce que vont proposer je pense les Estoniens dés le 1er juillet prochain où l'Estonie assurera la Présidence du vieux continent.. 

6/ Emmanuel Macron a commencé en "bazookant" les vieux parties politicards que Zola et d'autres avaient mis en place au début de la Révolution Industrielle (les patrons versus les ouvriers). Aujourd'hui cette vision est obsolète.. Il y a certes 6 partis au Parlement Estonien. Mais en ce qui concerne le full digital, il ne semble pas y avoir de voix discordante.. Le rôle de Macron maintenant serait de mettre au pas nos silos.. Et là : des e-travaux d'Hercule ! Car cela va être beaucoup plus compliqué !.

7/ Personnellement, je pense qu'il nous faut 1/ une carte d'identité numérique qui s'impose à tous.. (reconfigurer la carte Vital ?) 2/ une signature électronique à cryptographie forte qui s'impose à tous (les notaires veulent la leur, les banques la leur.. etc..). Ensuite mettre en place un équivalent x-road.. Pourquoi pas avec l'aide des estoniens ? En fait l'open data de notre ami Verdier, c'est bien, mais nous aurions dû démarrer en premier par un x-road (je rappelle que l'x-road est à la base de l'open source).. Surtout, surtout ne pas lancer comme d'habitude des appels d'offres pour se faire, chez "les copains des copains".. Car en matière numérique, nos braves élites 1.0 sont un peu nuls.. Ils ont foirés des tas de choses depuis le Plan Calcul.. 

http://billaut.typepad.com/jm/2013/07/la-grande-%C3%A9lite-fran%C3%A7aise-nest-pas-adapt%C3%A9e-au-num%C3%A9rique-loin-sen-faut.html

Capture d’écran 2017-05-28 à 09.10.26

 

8/ Je réclame par ailleurs l'installation du vote électronique en France.. Les Estoniens en fait, ont créé (en 2004) - donc avant la blockchain (2008) - un système qui marche très bien et qui préfigurait la blockchain (certains pensent que le ou les fondateurs de la blockchain ont copié ce qu'ont fait les Estoniens). Je propose de le reprendre tel que (les listes électorales étant gérées en mode cloud sécurisées, comme chez eux). Car si cela marche chez eux, je ne vois pas pourquoi cela ne fonctionnerait pas chez nous..

9/ Les Estoniens ont mis sur pied une mécanique d'initiation de leurs citoyens sur tout leur territoire.. Pourquoi ne pas faire comment eux ? Avec par exemple un responsable départemental (des retraités convenablement formés ?) qui iraient initier les populations dans les villages et les petites villes... etc.. Ceux qui savent initient ceux qui ne savent pas et qui voudraient savoir.

10/ En fait vous me voyez venir.. Macron + le full digital estonien (+ Merkel) = la réforme de l'Europe.. Et je m'inscris en faux avec l'idée que la technologie arrive en dernier.. et que c'est d'abord un problème de "mind set". C'est la technologie qui méne le monde, et les esprits s'y adaptent "parce qu'ils y ont intérêt".. Macron, mais aussi Merkel.. Merkel a accepté d'être e-résidente estonienne (alors que notre Premier Ministre l'a refusé - ce qui pour moi est un pied de nez aux Estoniens). De plus, dans son discours à Tallinn, la Chancelière  ".. even delivered an ambitious speech titled “Estonia — a pioneer in digital technology — and Germany — a global industrial power — shaping the future of Europe together”. Donc si l'Allemagne plonge avec les Estoniens.. Que vont faire les Français ?

Permettez-moi pour terminer de remercier chaleureusement nos amis estoniens, qui nous ont permis de réaliser cette incursion au pays du full digital.. En premier lieu, son Excellence Alar Streimann Ambassadeur d'Estonie en France, sa première secrétaire Kadi Metsandi qui nous a ouvert toutes les portes, et enfin Asmik Tsaturjan de Baltic Tours qui a mis en musique notre "itenary" (Mister Capelli you have 10 minutes to pay) ..

Voilà.. Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur la génétique et la médecine prédictive (il faudrait commencer à initier nos concitoyens maintenant dans ces domaines, comme le font les Anglais), sur la e-résidence qui pour l'instant se développe "under the radar" : les élites françaises ne sont pas informées.... Et elles vont se réveiller un de ces jours quand des milliers de startups françaises, y auront créé leur entreprise sans bouger de France. Et ouvert un compte en banque dans une banque estonienne, en visio.. Toujours sans bouger de chez eux..

Je vais naturellement continuer d 'étudier et suivre les affaires estoniennes.. Et essayer de terminer rapidement la lecture de leur bouquin "E-voting in estonia", qui est excellent ...

Mais mon petit-fils est là .. et je vais aller arroser mes tomates.. C'est dimanche. Il est fait beau et je me suis levé à 7:00 heures heure de Paris, un peu plus tard que l'habitude estonienne..

 PS .. Le Medef est allé en Estonie, l'Institut de l'Entreprise, Axelle Lemaire, notre secrétaires d'état au numérique aussi.. Je me demande ce qu'ils en ont retiré, sont-ils devenus e-résidents comme Madame Merkel ?

 

 


Les Français parlent aux Français - Estonie n° 7

Samedi 27 mai - Hotel Europaa Tallinn - aux aurores.. (6:00 du matin - 5:00 h en France..)

Toujours grand soleil ce matin.. A croire que le changement climatique est déjà bien avancé ici...

Notre virée estonienne se termine.. Comme toutes les bonnes choses sur cette Terre..

Quelques news sur la journée d'hier sur la e-santé.. Donc le dernier jour de Latitude59. Toujours autant de monde. 

Cette e-santé semble intéresser les nordiques européens, plus que ceux du Sud peut-être. Nous avons rencontré une startup estonienne : Genewix.com qui vous propose de faire votre séquencement génétique (justement avec le Centre Génomique de l'Université de Tartu que vous avons visité mercredi.. vous suivez ?). Ou de récupérer le fichier correspondant à votre séquençage, si vous l'avez déjà fait réaliser chez 23andme aux USA ou ailleurs.

Et en fonction de l'interprétation de vos gènes, Genewix va vous donner des conseils sur la nourriture adaptée pour vous (gluten ?) , sur le sports, etc.. Apps disponible que sur l'Appstore actuellement.

Capture d’écran 2017-05-26 à 19.15.11

 

Je pense que c'est le début de la médecine de précision ou prédictive, qui va être basée sur cette mécanique génétique.. Cela ne plaît pas trop aux Français aujourd'hui (et notamment à nos mandarins 1.0), même à nos braves français quand ils sont bien informés (ils ne sont pas nombreux). Mais ils s'y mettront, quand ils verront que cela sert à ne pas tomber malade ou à moins tomber malade.. Nos concitoyens sont un peu comme saint Thomas.. il faut voir.. (c'est un peu pour cela que nous avions créé l'Atelier de la Compagnie Bancaire..).

Capture d’écran 2017-05-26 à 19.43.54

 

La photo ci-dessous : Meelis Viiding, le fondateur avec Violaine de la "french delegation". Meelis tient dans la main droite, le petit récipient qui vous permet de cracher dedans pour votre séquençage. Vous le recevez par la poste, et une fois le crachat craché vous le renvoyez. A ce que j'ai compris, cela vous coûtera 200 €.

Capture d’écran 2017-05-26 à 19.20.54

 

Je pense, si vous voulez mon avis, que le concept de e-résidence des Estoniens est comme une marguerite. Le coeur est fait. Les Estoniens vont maintenant y attacher de nouveaux pétales/services. Et l'un de ces pétales sera peut-être la génétique (car entre nous, ils ont tout ce qu'il faut - ce qui n'est pas le cas chez nous). Donc, ils pourront proposer à leurs 20.000 e-résidents d'aujourd'hui (10 millions en 2025) l'analyse génétique et la médecine prédictive.. Pour un prix modique, et peut-être faire la nique aux Gafas et autres Batx qui sont tous sur le coup.. à coup de milliards de $.

Petite histoire rigolotte, en passant.. Mon anglais est un peu rouillé.. Donc j'essayais de demander en anglais rouillé quelque chose à Meelis.. et comme cela me prenait du temps, j'ai demandé à Violaine de reformuler ma demande en anglais non rouillé. Mais pris dans le feu de la conversation Violaine a traduit en Français à Meelis mon anglais rouillé, lequel est resté perplexe.. Mais bon a bien rigolé.. Comme quoi les petits riens..

Restons dans la e-santé.. avec Cellink , une startup suédoise qui fabrique en 3D bioprinting des organes humains. Pour l'instant des bout de foie par exemple, ce qui permet à des big pharmas ou autres, de tester la réaction d'un foie humain à tel ou tel médicament. Plus besoin de tester sur des animaux.. Erik Gatenholm le fondateur, pense que dans 10 ans il pourra créer un foie complet (et d'autres legos biologiques).

Capture d’écran 2017-05-26 à 19.57.09

Il y a une autre startup de ce type aux USA : Organovo.

Capture d’écran 2017-05-27 à 06.35.14

 Autre startup nordique, islandaise cette fois. Platome Technology.. qui est orienté dans la "médecine des cellules".

Capture d’écran 2017-05-27 à 06.36.53

 

Ces 2 dernières startups n'étaient pas à Lattitude59. Par contre, j'y ai trouvé une excellente revue papier (vraiment intéressante) qui s'appelle CoFounder : the startup magazine. Il y avait un article sur ces startups..

Restons dans la e-santé.. Un panel sur ce sujet à la fin de la conférence.. Pas très intéressant ce panel ... Sauf le topo d'IBM avec son Watson et son utilisation dans ma médecine (Watson pour faire court : la solution d''intelligence artificielle d'IBM). Nicky Heckster, qui doit être le responsable Europe d'IBM Watson Health, a fait un truc intéressant.. Environ 200 personnes dans la salle. Il a demandé aux attendees de se lever.. "Que tout ceux qui ont un proche qui est diabétique, s'assoient. Que tout ceux qui ont un proche qui a une maladie coronarienne s'assoient. Que tout ceux qui ont un proche cancéreux s'assoient".. At the end of the day.. Il ne restait qu'une petite dizaine de personnes debout. 10 sur 200 ! Quand je dis que la e-santé est et sera le marché le plus important depuis le début de l'Humanité, et qu'en France toute la population devrait s'en occuper, et non pas la remettre exclusivement dans les mains des sachants 1.0..

Allez un petit dernier sur la route e-santé.. J'avais demandé à les rencontrer mais cela ne c'est pas fait. Guardtime, startup spécialisée dans la blockchain.. Un peu dans tous les secteurs.. dont la santé..

Capture d’écran 2017-05-27 à 06.56.38

 

Changeons de sujet...

Notre ami Capelli nous a fait faux bond hier soir (nous sommes allés diner chez les Corsaires). Il a préféré aller à un concert de "metal".. Capelli devrait faire faire son séquencement génétique. A mon avis son gène YXZW45 sur le chromosome 2 (qui gére les oreilles) déconne.. Et ce matin, il vient de nous prévenir qu'il allait faire un tour à Helsinki et qu'il serait de retour à 10:00 pour le debriefing.. (là, c'est probablement le LRRK1 sur le gène 17 qui est celui de la bougeotte, mais je n'en suis pas très sûr). En tout cas, j'espère que les Finlandais vous nous le rendre : on y tient à notre Capelli.. Même s'il a quelques gènes en mauvais état..

D'ailleurs, il a montré hier au déjeuner à la French Delegation (c'est nous) comment créer sa startup en Estonie avec Leapin..

( Effectivement nous étions connu ici comme la French Delegation.. Et nous avions nos habitudes pour réserver une table au nom de ..)

Capture d’écran 2017-05-27 à 08.00.38

 

Capelli a connecté son ordinateur au x-road estonien avec sa carte d'identité à puce.. (grâce au petit device noir fourni par l'Etat Estonien - lequel permet d'enficher la carte dans le port USB)..

Capture d’écran 2017-05-27 à 07.22.27

 

Et il nous a montré comment faire avec Leapin qui s'occupe de tout. Y'a pas à dire, on aimerait qu'en France on puisse créer son entreprise en ... 15 minutes..

Capture d’écran 2017-05-27 à 07.27.48

Voilà... Il y aurait encore beaucoup de choses à dire ..

Mais nous avons pris une grande décision.. Nous allons refaire une "learning expédition en Estonie N°2". Probablement que sur 3 jours. Et en septembre (de cette année). Z'êtes intéressés ? Le temps de mettre au point notre mécanique.. Il suffit de l'indiquer sur "learning expédition en Estonie" sur Facebook en indiquant simplement " LEE (pour learning ...) n°2. Ou me contacter directement.. 

Il est temps de se bouger ... dans la même direction.. celle du full digital..

Bon je vous laisse.. Faut que je fasse ma valoche..

 

PS. Vous nous connaissez, Républicains au sens noble, jusqu'à l'os.. Nous avions contacté l'ambassade de France à Tallinn pour aller présenter nos respects à Madame l'ambassadrice : son Excellence Claudia Delmas-Schrerer.. Cela se fait semble-t-il (je l'ai fait aux USA, en Chine et au Japon). Nous avons quelques échanges avec 2 stagiaires de l'Ambassade.. Et nada. Bon cela sera pour la prochaine fois ?

 

rePS.. je viens de m'apercevoir que je n'ai pas recharger la batterie de mon genou électronique (tête en l'air ce Billaut).. J'espère que le noyau Windows qui le gère ne va pas déconner..

 

 

 


Les Français parlent aux Français - Estonie n° 6

Vendredi 26 mai - Hotel Europaa Tallinn - aux aurores.. (5:00 du matin - 4:00 h en France..)

Une vue de ma chambre ce matin : grand soleil.. La cheminée d'usine que l'on voit à droite, est là où se trouve la conférence Latitude59. Ce n'est pas très loin de l'hôtel.. Et l'on y va à pied.. (en ce qui me concerne dans mon fauteuil roulant, poussé par l'excellent Capelli, et d'autres membres de la "french delegation").

Capture d’écran 2017-05-26 à 05.20.15

Grand soleil : il est probable qu'avec le changement climatique, il fera bon vivre en Estonie toute l'année dans quelques années.. Qui sait ?

Excellente 1ère journée que celle d'hier à la conférence Latitude 59.

Beaucoup de monde (2.000 personnes), une quarantaine de startupss, et des speakers de bon niveau. Quelques français (blablacar, oscaro.com)..

Le premier orateur a été la Président de l'Estonie : Madame Kersti Kaljulaid. 

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.17.39

Discours nerveux sur le digital et l'Estonie. Avec quelques réflexions .. "Nous n'avons pas taxé les tracteurs agricoles quand ils sont apparus.. Et pourtant, ils ont entraîné un chômage massif. Pourquoi donc taxer les robots ?" Etc...

Applaudissements nourris de la salle à la fin du discours. On n'était pas loin de la standing ovation..

Il s'est ensuite passé une chose impossible en France ! Un crime de lèse majesté ! Que je conte brièvement la chose.

La Présidente a en effet participé ensuite à un panel avec 2 autres personnes.. Sous la houlette d'un président de séance. Et elle répondait aux questions, quand on lui en posait, comme les autres.. Donc la dame était au même niveau que les autres.. J'ai participé dans mon jeune temps, à des tas de conférences en France. Et quand un Ministre ou un haut fonctionnaire était invité, il arrivait généralement en retard (sont très occupés ces gens là), et quand il arrivait avec sa suite, on coupait la parole à celui qui était en train de parler pour lui laisser la place : cela m'est arrivé une fois. Naturellement, quand l'huile avait fini son discours, il repartait aussi sec avec sa cour. Un reste de l'ancien régime je pense...

Quelques réflexions...

1/ Comme je l'ai dit plus haut, la conférence a lieu dans une ancienne usine, flanquée d'une haute cheminée. Très couleur locale... Ici une vue de plus près.

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.03.33

 

2/ très peu de papier sur les stands.. et même on entrevoit une disparition de la carte de visite.. "regardez mon site".. "I'm on Linkedin" que l'on entend souvent ... Etc.. Je pense que l'on va assister dans les prochaines années à l'apparition de plateformes de congrès/conférences en mode virtuel en 3 D. J'ai déjà participé à un tel congrès.. Car cela existe, mais est encore peu répandu. Visite des stands en 3D et visio avec la personne qui tient le dit stand, possibilité de prendre des documents PDF, assistance aux keynotes dans une grande salle virtuelle, possibilité de savoir qui est présent en même temps que soi, et proposer à l'un ou l'autre une réunion privée en visio.. Etc. 

3/ grosse annonce faite en fin de journée (mais nous, nous les savions déjà) : plus besoin de venir en Estonie pour ouvrir son entreprise et un compte en banque (la salle est entrée en délire). Annonce faite par Kaspar Korjus, responsable du programme e-residency (on devait voir Kaspar mardi dernier, mais il nous a fait faux bond). J'avais déjà évoqué dans un précédent post, la réunion avec la Banque LHV qui allait lancer le 1er juin, l'agence virtuelle visiophonique sécurisée.. (cette banque n'a que 2 agences physiques).

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.31.18

Mais l'annonce a été faite avec une fintech finlandaise : Holvi.. qui doit peut-être disposer du même système de visio sécurisée que LHV (avec la startup Verif ?). Cela étant Holvi n'a pas fait de démo sur scène. Elle doit avoir du retard comme LHV.

C'est probablement pour la rentrée au niveau Monde.. D'autres banques ou fintechs vont probablement s'y mettre dans le Monde, pour ne pas laisser l'Estonie caracoler en tête.. J'espère qu'en France nos aimables banquiers et surtout fintechs, regardent cela de prés, même si nos bureaucratiques réglementations l'interdisent.. (il faut je pense se déplacer physiquement en agence - pour le KYC : known your customer - obligatoire)..

Capture d’écran 2017-05-25 à 17.46.57

 

4/ Kaspar a annoncé sous les applaudissements de la salle, les chiffres de la e-residence : 20.000 e-résidents à date venant de 138 nations, et 3.000 de ces e-résidents ont créés leur startup/entreprises en Estonie, et donc ouvert un compte bancaire avec leur carte à puce d'identité estonienne.. Jusque là il fallait se déplacer physiquement en Estonie pour ouvrir un compte dans une banque. Maintenant on reste chez soi pour le faire.. 

Déjà un beau score donc pour ce concept lancé il y a peine 2 ans. Le Gouvernement estonien espère 10 millions de e-résidents en 2025. Soit l'un dans l'autre quelques chose comme 1,5 million d'entreprises qui seront créées en Estonie en 2025. Estimation de ma part. Estimation fourchette basse je pense. La France elle, devrait y créer quelques centaines, voire quelques milliers.. Donc de la valeur ajoutée qui part ailleurs.

Tout cela naturellement va rapporter quelque argent à l'Estonie.. Combien cela rapporte à l'Estonie ?

5/ L'émission de la carte coûte 100 €. Soit pour 10 millions de résidents : 1 Milliard d'€. (il me semble que cette carte est à renouveler tous les... à vérifier). A ce que l'on nous a dit, la fabrication de la carte coûte moins de 10 €.

En se basant sur le prix demandé par Leapin et autres startups estoniennes créées pour la circonstance (on en a repéré 2 autres), qui s'occupent de tout pour vous (y compris de votre comptabilité) : environ 1 000 euros/an au bas mot. Pour une simple société. Soit pour les 1,5 million d'entreprises en 2025 : 1,5 milliard €. Vu sur le site de Leapin : 

Capture d’écran 2017-05-26 à 05.57.33

On en est donc à 2,5 milliards.

On notera que Leapin (on a rencontré Erik Mell le fondateur) intègre tout : statut, création, ouverture d'un compte en banque, comptabilité. Alors qu'en France il vous faut vous adresser à plusieurs silos POUR FAIRE LA MEME CHOSE.C'est donc vous qui avez les emmerdements. L'un des Français qui a créé sa startup ici m'a avoué qu'il l'avait RIEN QUE POUR CELA : bypasser notre bureaucratie.

Somme déjà rondelette donc à laquelle il y a lieu d'ajouter les impôts. 2 cas de figure.

Vous êtes Français. Vous avez créé votre startup ici. Et vous résidez physiquement ici au moins 6 mois de l'année (je vous conseille la période printemps - été, en attendant le changement climatique complet pour la période hiver). Dans ce cas, vous payez vos impôts ici. Et ils sont moins élevés qu'en France (20% contre 33%, etc..). La TVA existe ici. Demander l'attribution d'un n° de TVA ici prend quelques heures.. En France quelques semaines avec échange de pas mal de papier.

Vous restez en France. Dans ce cas vous payez les impôts correspondants à vous activités estoniennes en France. Mais vous bénéficiez de la simplicité du x-road, de la signature électronique, etc.. Ce qui n'est pas négligeable

Et tout cela, sans immigrés, qu'il faut loger, soigner, éduquer leurs enfants.. De l'immigration virtuelle en quelque sorte..

6/ Nous utilisons whatsapp entre nous.. Comme il y a du wifi partout (chambre d'hôtel, restaurant, dans certaines rues, salles de congrés/conférence, dans le train, etc..), c'est très pratique. Je dois dire que c'est étonnant.. Nous sommes toujours en contact. Par exemple l'un des membres de notre aimable délégation vient de nous envoyer un message.. Il nous propose une visite du musée du KGB de Tallinn en fin de journée ! Deux autres membres de notre honorable délégation sont repartis en France. Ils sont encore avec nous.. L'un d'entre eux râle comme un poux.. Il se rend en train en Dordogne : pas de wifi dans le train..

7/ Vous avez remarqué que je n'ai pas cité les noms des participants.. C'est voulu, ne voulant pas faire d'impairs.. L'un de nos membres donc a rencontré après sa keynote, la Présidente de l'Estonie et lui a proposé de venir en France faire une conférence. La dame a accepté. Même choses avec Kaspar. Il a accepté. Je pense que c'est une très bonne idée de créer une conférence en France sur ce qui se passe ici.. Histoire de réveiller les Gaulois. Et des les faire partir par la base.

8/Il y aurait encore beaucoup de choses à dire.. Par exemple ce truc.. (que les gamins ont sous les pieds)..

Capture d’écran 2017-05-26 à 06.27.26

 

Allez à demain peut-être. On va faire demain matin les valises. Retour chez les gaulois en fin de journée ..

 

PS J'ai la nette impression que nos amis estoniens qui vont prendre la présidence de l'Europe le 1er juillet prochain ont préparé minutieusement leur plan de bataille pour digitaliser à leur sauce l'Europe.. On parie ?

 

 

 

 

 

 


Les Français parlent aux Français - Estonie n°4

Mercredi 24 mai - Hotel Europaa Tallinn - aux aurores..

Deuxième coup de e-massue reçu hier.. Cela fait beaucoup.. Les Estoniens sont "estonnants".

Mais ce matin pas beaucoup le temps de vous raconter.. J'ai eu quelques déboires hier..

1/ douleurs à l'aine (le haut de l'emboîture de ma prothèse frotte contre la peau très fine à cet endroit.. Pas plaisant. La Faculté s'est réunit (nous avons un toubib et un pharmacien) pour examiner mon cas.. Ils m'ont conseillé telle pommade.."Je te dis qu'il lui faut du Bepanthen 50 mg pas plus... et un inflammatoire : du Keprofene - mais à prendre pendant les repas, sinon cela va déglinguer son estomac. (ils sont allés le chercher à la pharmacie du coin)

2/ on avait oublié mes cannes au Mektory.. Ils sont allés m'en acheter une paire dans le centre ville où nous avons déjeuné.. Très belles.. Notre pharmacien en a profité pour voir comment travaillent ses collègues (ils ont fait 3 pharmacies).

Du coup hier soir grosse réunion dans ma chambre.. (on a bu la bouteille de champs gagnée Dimanche après-midi.. ). Et ce matin on décolle à 7:00 pour aller prendre le train pour aller à Tartu à 250 kms de Tallinn au sud-est. On va s'intéresser à la génomique et à la e-santé. 

Sinon un mot sur hier..

Lundi nous avons des cours magistraux. Hier on nous a montré. Nous sommes entrés dans le x-road. Impressionnant.

Après le Mektory (voir leur site web - pas trop le temps de vous en parler - mais c'est aussi trés bien ).. nous avons été reçu par le responsable retail de la banque LHV. Là aussi.. Cette banque lance le cash virtuel avec Cuber, et va ouvrir l'ouverture de comptes en visiophonie (avec Veriff). Mais la démo a foiré - comme toute démo. Ils ouvrent cela le 1er juin pour l'Estonie.. et à la rentrée pour la France et le reste du Monde.. Et il travaille avec Funderbeam (un équivalent Nasdaq en blockchain) ..

Marrant non ?

Une seule photo aujourd'hui .. Comparaison des coûts de l'administration en Estonie (50 millions), en Finlande (2 milliards), et en UK (20 milliards). Cela laisse un tantinet perplexe..

Capture d’écran 2017-05-24 à 05.30.26

 

Rien que la signature électronique fait économiser à l'Estonie l'équivalent de 2% de son PIB !

Allez je vous laisse.. Je suis encore en liquette, et l'ami Capelli va venir me chercher pour le petit déjeuner..

A demain probablement.. 

 

PS Grosse annonce demain à Latitude.. (je ne devrais pas vous le dire, mais l'un d'entre nous a ouvert un compte en mode traditionnel chez LHV, et va créer sa startup ici au retour en France.. )

Capture d’écran 2017-05-24 à 05.43.41

 Et une petite pour la route.. Moi je vous je dis on a les Français) intérêt à se bouger notre e-popoptin.. !

Capture d’écran 2017-05-24 à 05.54.06


Les Français parlent aux Français - Estonie n°3

Mardi 23 mai - Hotel Europaa Tallinn Estonie - aux aurores

Hébé dites donc.. On a reçu hier un coup de e-massue.. C'est plus "grave" que l'on ne pensait.. 

La journée d'hier Lundi est impossible à résumer rapidement tellement elle fut riche.. On dit que l'Estonie est "full digital", mais entre le dire et rencontrer les gens qui le font et qui nous expliquent, en répondant à nos questions,  il y a un monde.. ! Et comme elle va être Présidente de l'Europe le 1er Juillet prochain, elle va essayer d'accélérer la digitalisation de l'Europe (sic). Notamment pour partager les données.

Jugez plutôt.

Le matin visite au "Estonian Information  System Authority" avec un très brillant topo d'un de ses responsables : Andres Kûtt (et nous avons eu le plaisir de voir arriver Me Kadi Metsandi, 1ère secrétaire de l'Ambassade d'Estonie à Paris, qui nous a beaucoup aidé à monter ce voyage.. ). Ci-dessous, le groupe de la délégation française à l'Estonian Information"

Capture d’écran 2017-05-22 à 20.58.53

Suivie d'un meeting à la Société Cybernetica avec Mrs Siret Schutting (une maîtresse jeune femme très sympathique). Cette entreprise est la société qui a mis en musique ce que les élus de ce pays ont décidé de faire il y a un peu plus de 20 ans (où est-ce eux qui ont convaincu les élus ? en fait il semble qu'il y a une osmose forte entre le monde politique et celui ses "digitaux". Par exemple Andres quitte l'Admnistration pour rejoindre Cybernetica).

Siret nous a fait un topo complet sur le x-road estonien.. A savoir toute l'administration on line du pays. Pus de 1.000 services publics on onlne ! Et donc plus de 1.000 offices administratifs et institutions interconnectés sur le x-road avec son portail qui gère la sécurité pour tout le monde. Le citoyen y accède avec sa carte d'identité à puce (qui coûte quelques euros à fabriquer). En fait le x-road permet d'interconnecté toutes les databases.. en respectant la privacy, du citoyen.

Ci-après le "nuage" du x-road (aussi appelé UXP). Chaque point indique un service public rendu par une administration .. avec ses liaisons avec les autres..

Capture d’écran 2017-05-22 à 21.03.13

Suivie après le déjeuner d'une visite et d'un exposé sur le vote digital au Parlement Estonien... Par Pritt Vinkel du State Electoral Office

Capture d’écran 2017-05-22 à 21.07.31

Que retenir ? Pêle mêle..

1/ 5% de la population estonienne reste 1.0, c'est à dire qu'elle n'est pas touchée par le numérique. Pour eux on garde les services rendus en mode traditionnel. Car cela coûte moins cher que d'essayer de les convaincre.. Mais avec le temps ces populations souvent âgées vont laisser la place à des génération plus jeunes beaucoup plus aguerries au numérique.. Personnellement je pense qu'en France nos 1.0 représentent aux alentours de 15 à 20% de la population.

2/ le full digital permet d'éradiquer la corruption (puisque tout est enregistré...). Des appels d'offres dans le BTP, aux interconnections entre les médecins et les pharmaciens, la police, le real estate, les banques, la loi (tous les textes de lois n'existent qu'on line.. plus de papier), etc.. etc.. En fait c'est un vaste système globalisant et non plus coupé en rondelles de saucisson, en silos comme avant. 

3/ il faut que les gens comprennent.. et que pour eux cela soit clairs et facile d'utilisation.. et "cost savings". Ce ne sont pas des projets, genre "usine à gaz", qui viennent d'en haut.. Mais de petits projets qui s'agglutinent les uns aux autres, pour créer la e-globalité".. Là, les élites françaises vont devoir se séparer de leurs petites manies de fabrication d'usine à gaz.

4/ le digital estonien est scalable.. Sous-entendu : on peut l'appliquer en France. Et a toute l'Europe, avec naturellement des aspects culturels plus ou moins importants selon les pays.. Qui vont peut être se gommer à terme ?

5/ désolé de vous le dire mais le vote électronique : cela marche très bien.. En fait ce n'est qu'un service du x-road. Je ne vois pas pourquoi notre Ministère de l'Intérieur l'a refoulé.. Probablement parce que la France n'a pas une structure x-road. 200 estoniens résidents e France, ont voté électronique aux dernières élections estoniennes.. La plateforme de vote a coûté 300.000 € à mettre sur pied, avec une maintenance annuelle de 45.000 €. Tout cela pour faire voter un peuple de 1,3 million d'habitants. En France nous sommes 66 millions. Faites une règle de 3. C'est un peu bête, mais cela donne une idée.. J'estime que les 2 tours de l'élection Présidentielle nous a coûté au bas mots 150 millions d'€. Autre point.. La mécanique de vote n'est pas en blockchain.. parce qu'à l'époque elle n'existait ! Les Estoniens l'ont fabriquée de toute pièce ! Et on dit que les créateurs de la blockchain s'en sont inspirés..

Une vue de la salle du Parlement estonien que avons visité.

Capture d’écran 2017-05-22 à 21.16.52

 

Voilà ... une journée bien remplie.. Faut que je vous laisse.. Capelli va venir me chercher pour le petit déjeuner 

Et aujourd'hui meeting avec la e-residency, Mektory, LHV (la banque visiophonique ?) et peut-être en fin de journée une rencontre avec un stagiaire français qui travaille à Funderbeam (le Nasdaq en blockchain)..

Un mot du temps : matinée brouillardeuse hier.. apparition du soleil fin de matinée.. et retour à pied après la visite au Parlement.. Temps sec avec un bise à couper au couteau..

Et ce matin : grand soleil.

Voilà. A demain probablement..

PS la création d'une entreprise en Estonie ne que prend 15 à 20 minutes. En France ? Au fait hier Pritt Vinkel m'a remis ce livre.. Mais pas eu encore le temps de le lire.. Apr!s lecture, je pense que je vais l'offrir au Président de la République Française...

Capture d’écran 2017-05-23 à 06.57.39

 


Les Français parlent aux Français - Estonie n° 2

Lundi 22 mai 2017 - Hôtel Europaa Tallinn Estonie - aux aurores.. (5:30 h - 4:30 hen France).

Très, très belle journée que celle d'hier : grand soleil, température agréable, ciel d'un bleu profond.. Les Estoniens n'en revenaient pas !

Bref, la journée idéale pour faire du tourisme... Notre seule journée de tourisme...

Donc hier Dimanche un shuttle adapté pour transporter aussi un handicapé, est venu nous cueillir à notre hôtel avec une excellent guide : Inge Liiv.

Les valides ont monté sur les sièges devant, est moi sur mon fauteuil roulant, grâce à un élévateur à l'arrière, André le chauffeur, m'a monté à l'arrière et m'a solidement attaché. Ci-dessous photo prise par ma pomme de l'arrière où l'on voit notre nous faire une topo introductif.

Capture d’écran 2017-05-21 à 20.19.54

Et nous voilà parti dans Tallinn.. Magnifique périple avec quelques arrêts sympas.. Avant d'aborder la fameuse vieille ville hanséatique. Un monde fou dans ce vieux quartier. Pas de français sauf un couple que l'on a rencontré au déjeuner (ils habitent Londres). On a suivi une procession religieuse orthodoxe je crois, où l'un des prêtes bénissait la foule à coup de seau d'eau ! (c'est un peu exagéré le seau d'eau.. mais il y avait quand même beaucoup).. On les a suivi avant que la procession ne rentre dans la cathédrale Alexandre Newski.. N'ai pas pu rendre de photos.. Vu qu'à l'arrière je n'avais pas une vue dégagée.. Ici une photo de la cathédrale tirée de Wikipedia. Capture d’écran 2017-05-22 à 05.47.09

Notre guide nous a fait tout au long de la visite un récapitulatif de l'Histoire récente de l'Estonie : les Allemands, les Russes, et la déclaration d'indépendance que les Estoniens ont eu le culot de faire en 1991. Et la chose est née dans une théâtre de verdure où ils venaient écouter de la musique et ont commencé à parler entre eux ouvertement alors qu'avant.. 

Elle nous donne quelques indications devant le Parlement. Il n'y a qu'une seule chambre en Estonie (pas de Sénat). Avec 101 députés. Payés 2,5 fois le salaire moyen observé en Estonie soit 1.000 euros/mois. Donc un député chez eux touche 2.500 €/mois ! Contre en France.. Avec de tels honoraires, je pense que chez nous il y aurait beaucoup moins de gens à se présenter à nos suffrages... Nous aurons au cours de la semaine quelques topos sur la démocratie estonienne, leur système électronique de vote.. sur la corruption..

On est aussi passé devant l'Elysée locale qui est en fait l'immeuble du Gouvernement.. 15 Ministres, 1 Premier Ministre (à vérifier), qui ont chacun le même salaire que les députés ! Mais avec voiture de fonction en plus..

Je dois dire que la ballade dans les rues de Tallinn n'est pas une mince affaire pour les handicapés et surtout pour ceux qui s'en occupent pour pousser le fauteuil roulant.. Les pavés du Nord de la France sont de la gnognote par rapport à ceux d'ici.. J'ai souffert, mais "les garçons" comme dit Capelli eux aussi. Ils se relayaient pour me pousser.. La photo ci-contre : un stop dans une rue.. On y voit JC Capelli à la manoeuvre, avec Inge.

Capture d’écran 2017-05-22 à 05.49.21

 

Déjeuner agréable en terrasse. Et notre guide nous a remis dans les mains de 2 charmantes estoniennes.. Et nous avons joué à jeu de découverte de la ville. On a créé 2 équipes. Chacun un reçu un iPad. Et grâce à la géolocalisation on devrait se rendre dans divers points de la ville, répondre à des questions.. En fait c'est une application de "teambuilding réalise par 360.ee

Mon équipe a perdu.. Remise des prix sur une terrasse d"un bistro (une bouteille de champagne estonien). A côté une cohorte d'Estoniens (?) ou  plutôt d'anglais, tous habillés en femme, enterraient la vie de garçon de l'un d'entre eux.. Je sois dire que c'était assez croquignolet.. L'un d'entre eux a fait (le futur marie ?) un strip-tease quasi complet au milieu de la grand place sous l'oeil goguenard de 2 policiers (dont une policière)..

Retour à pied à l'hôtel.. Question : pourquoi y a-t-l des fils électrique dans les descentes d'eau des gouttières ?

J'étais vert.. Erik Mell le Ceo de Lapin devait venir nous faire à 21:00 un topo sur les activités de sa startup qui aide des gens comme nous à créer leur entreprise en Estonie dans le cadre de la e-résidency. Hé bien, il a fait faux bond une heure avant ! On a réussi à faire un Skype.. Rendez-vous est pris à la conférence Latitudes59 qui se tiendra à la fin de la semaine.

Cela étant notre team s'est consolidée.. Et chacun a raconté des choses des plus intéressantes.. Notre médecin nous a fait vivre de l'intérieur du Conseil de l'Ordre.. et comment ce silo 1.0 essaye de se défendre face au numérique de la e-santé.. (notre médecin est un maker, et il envisage de créer sa startup ici pour vendre sa production). Notre pharmacien lui veut créer une startup pour apporter de la e-santé en Afrique.. JC Cappelli nous a raconté ce qu'il prépare avec sa plateforme d'intelligence artificielle permettant de créer des chatbots très évolués.. Les équipes Macron du 78 m'avaient expliqué les tractage 1.0. Et bien avec Capelli le tractage passe au 2.0. Remarquable.. Remarquable aussi son "écrivain public" qui permet à ceux qui subissent des tracasseries administrative de tous ordre, de s'en dépatouiller avec un chabot..(A mon avec cela ne va pas laisser insensible les avocats 1.0). Un peu le Julien Courbet 2.0 de RTL. On aura l'occasion d'y revenir..

Voilà. Pour hier.. Aujourd'hui on commence à travailler avec une visite du "Estonian Information System Authority"

Capture d’écran 2017-05-22 à 06.22.23

Suivi d'un meeting chez Cybernitica (x-road, blockchain..).. Etc.. Etc

Journée chargée donc.. Nous utilisons entre nous WhatsApp.. Et nous avons un #..  (mais je n'en ai pas l'intitulé actuellement)

Temps plutôt maussade ce matin..

A demain (peut être)..

Capture d’écran 2017-05-22 à 06.35.51


Les Français parlent aux Français - Estonie n°1

Samedi 20 mai 2017 - chez moi, bouclant mon barda..

Et voilà, je repars pour de nouvelles aventures.. malgré mon handicap (et mon grand âge)...

Départ en effet pour l'Estonie ce jour avec l'ami Jean Christophe Capelli.. et quelques autres.. En tout, une petite dizaine de Français participent à notre "learning expedition en Estonie" .. Et que du beau monde : un médecin, un pharmacien, une huile de la Poste, un membre de France Strategy, des créateurs de startups.. Et nous deux (je suppose que l'on doit aussi faire partie du "beau monde" ?).

Départ donc ce jour à 18:40 de Roissy.. Arrivée si tout va bien à Tallin (la capitale du pays) à 22:35.. Retour Samedi prochain. Vol direct.

Capture d’écran 2017-05-18 à 16.17.20

 

Pourquoi ce voyage ?

Simple. On dit que l'Estonie est le pays le plus digitalisé au Monde dans TOUS les aspects des activités humaines et de la vie en société : politique, administration, vote et dossier médical en blockchain, e-santé, génétique, carte d'identité à puce, réseaux de telecoms à très très haut débit (Starman, le Free estonien, ouvre du 10 Gigabits/s - on croit rêver ! Je n'ai qu'un peu plus de 5 Mégabits/s dans le 78 !), etc, etc .. Ce qui n'est pas tout a fait le cas de la Silicon Valley, qui n'a pas une stratégie aussi englobante. De plus, ce pays qui, il y encore quelques années vivait sous la coupe communiste, s'est permis de mettre sur pied un début de trans-nationalité avec son concept de "e-residency" (Capelli et moi-même sommes e-résident - comme 800 autres Français, et 20.000 étrangers aujourd'hui.. L'Estonie en attend 10 millions en 2025 !).

Pourquoi cette stratégie digitale pour un pays de 1,3 million d'habitants, dont seulement 28.000 fonctionnaires ? Comment s'est-elle mise en place ?

Je voulais donc allez voir de plus près.. Mais étant lourdement handicapé : compliqué.. Et c'est là où intervient Jean Christophe Capelli, que je connaissais depuis longtemps.. Il était venu déjeuner dans mon coin .. Et en discutant, nous avons convenu d'y aller tous les 2, lui me proposant de pousser mon fauteuil roulant et de m'aider. Naturellement il est aussi très intéressé par ce qui se passe là haut, car il va lancer une startup dans le domaine du "IA chatbot".. (je ne vous en dit pas plus)..

On n'avait prévu d'y aller que tout les 2.. Et puis d'autres nous ont de demandé pour nous accompagner.. Vous nous connaissez : n'écoutant que notre bon coeur..

https://www.facebook.com/events/389588878087000/

La genèse de ce voyage..

1/ Janvier dernier, Xavier Wargnier me demande de venir faire une petite conférence à la Clusaz aux Sommets du Digital qu'il organise.. Je lui propose d'inviter son Excellence Alar Streimann, Ambassadeur d'Estonie en France. Il le fait et contre toute attente, l'Ambassadeur accepte.. Je déjeune donc avec lui à La Clusaz.. Il me raconte en gros.. Et je fais son interview l'aprés-midi devant les 350 participants du Sommets.. Et avant qu'il ne parte, je lui demande s'il peut m'aider pour organiser un voyage d'études dans son pays.

2/ Alar nous fait rencontrer Mme Kadi Metsandi 1ère secrétaire de l'Ambassade, qui parle français.. J'y vais avec Jean Christophe. L'entretien dure plus d'une heure.. On précise ce que l'on veut voir.. En fait, on veut tout voir.. Y compris le 1.0 s'il en reste ! Et pourquoi il y en aurait encore.

3/ Puis vient l'organisation.. Kadi nous fait virtuellement rencontrer par Skype (je rappelle que Skype est une création estonienne), Mme Asmik Tsaturjan de Baltic Tours.. qui concocte notre virée aux petits oignon.

Bref, le projet avance cahin caha. Car pas toujours facile de se comprendre. On a beau parler anglais (le mien est un peu rouillé, il est vrai), on a beau faire partie de l'Europe, ".. on croyait qu'elles, ben non, elles croyaient que c'était nous qui ..", etc.. 

Bref, le voyage est maintenant finalisé. Les billets d'avion sont pris (et payés), les chambres d'hôtel retenues à l'hôtel Europaa de Tallin (je vais avoir une chambre pour handicapé...). Le système de paiement est assez curieux et nous a surpris. Le planning est fait.. A noter que Jean Christophe et moi-même ne prenons aucune marge sur les participants..

Notre programme est pas mal, surtout que les 2 derniers jours nous participons à la grande conférence Lattitudes 59, où il y aura le gratin 2.0 du pays, et de la Région d'Europe du Nord. Il y aurait environ 600 startups en Estonie. 

Capture d’écran 2017-05-18 à 16.43.38

 

Cela étant nos amis Estoniens nous ont paru débordés.. Car l'Estonie prend la Présidence de l'Europe le 1er Juillet prochain.. Et elle ne va pas rester piompiom, les 2 pieds dans le même sabot. Elle veut sans nul doute "digitaliser" l'Europe et proposer pour se faire, ses startups. Et son savoir faire. Il semble par ailleurs que nous ne sommes pas les seuls à vouloir découvrir de visu comment ont-ils fait pour "digitaliser" leur pays dans tous ses aspects. Aspects, qui dans le principe, sont les mêmes que chez nous.. Et dans les autres pays euroépens.

Je pense que nous devrions faire chez nous comme ont fait les Estoniens.. Car leur mécanique est "scalable".

La question qui se pose est en effet simple : peut-on faire autrement que les Estoniens dans le concert numérique mondial ? Si on ne le fait pas, quels risques prenons-nous ? Allons-nous nous faire gérer de A à Z par les Gafa et bientôt par les Batx (les Chinois) ? - il faudrait dire les Gafam - M pour Microsoft : Microsoft gère déjà notre Ministère de l'Education, et de la Défense - je me demande bien ce qu'en pense notre Président de la République ?.. - . Allons-nous tomber dans 5 ans dans un populisme exacerbé, si la chienlit s'installe parce que nos braves silos 1.0 se rebiffent et ne veulent pas de cette "digitalisation" ?

Petite histoire. L'un de mes amis, qui aide juridiquement startups et entreprises traditionnelles, vient de se faire condamner par la Justice Française au motif de "tentative d'überisation de la profession d'avocats.." (sic)... Qu'est ce que cela sera avec les voitures, taxis et camions autonomes, l'intelligence artificielle, etc.. ? Le quinquennat qui s'annonce va être certainement chahuté.. Le suivant aussi..

Quelques réflexions pêle mêle..

1/ Angela Merkel est devenue e-résidente estonienne (ainsi que le 1er Ministère japonais et d'autres huiles de ce Monde). Et Alar Streimann m'a confié que le Gouvernement allemand étudiait la possibilité de réformer son Administration à la sauce x-road (X-road est l'organisation on line de TOUS les services publics estoniens..). Si l'Allemagne le fait, elle va forcément réduire à terme son nombre de fonctionnaires, qui est déjà plus faible que le nôtre (6 millions chez nous contre 4,5 chez eux en gros - à vérifier). Donc faire de grosses économies de coûts.. Impacts pour la France, si Macron n'y arrive pas ?

2/ Le concept de e-residency semble faire des émules. Singapour envisagerait de s'y mettre, les USA ont aussi démarré, mais d'une autre façon.. Avec Stripe et Atlas qui s'occupent de tout.. (voir :https://stripe.com/atlas).

Capture d’écran 2017-05-19 à 09.27.41

Petite histoire.. Quand j'ai annoncé sur mon wall Facebook que j'étais devenu e-résident, un Français faisant des études en Estonie m'a contacté et m'a raconté la chose suivante.. Il a droit à une bourse.. Avec sa carte à mémoire il s'est connecté sur le x-road pour remplir sa demande.. Et entre le moment où il s'est déconnecté et où l'argent a été versé sur son compte dans une banque locale, il s'est écoulé... 48 heures.. Quand en France on fera la même chose..

3/ Je pense que le Président Macron a bien compris ces aspects.. Après avoir torpillé avec maestria les vieux partis politiques 1.0, il va devoir maintenant s'attaquer au coeur du problème : adapter nos silos et leurs structure pyramidale .. Ce qui sera une affaire autrement plus délicate.. Et pour cela, il lui faudrait initier au numérique les Français, TOUS les français, avec une stratégie telle que celle que nous avons mis en place en son temps à la Compagnie Bancaire avec son Atelier..

4 J'ai participé à un dîner politique d'En Marche l'autre soir. Ben je peux vous dire que sur le plan du numérique : y'a du boulot.. Les honorables membres sont très bons en tractage 1.0. Mais sur le numérique, il y a à dire. De plus nos braves Français ne sont pas très informés. Si je peux donner un conseil au Président de la République : d'abord initier les "marcheurs" au numérique à tous ses aspects (et naturellement ses députés qui seront élus sous peu). Ce qui créera un bon terreau numérique sur tout le pays. J'ai proposé cette initiation lors du dîner. Mais sont pas très motivés.. Et je pense que c'est au plus haut personnage de l'Etat de montrer l'exemple, au même titre que les différents Présidents de la Compagnie Bancaire l'ont fait (André Levy-Lang, François Henrot, Bernard Müller). 

Petite histoire.. Un Français - vivant en France - a créé sa startup en Estonie dans le cadre de la e-résidence (sans bouger de chez lui).. Il a fait une demande d'attribution de n°de TVA à l'administration estonienne sur le x-road. Il l'a obtenu en 2 heures.. Il a aussi fait sa demande à l'administration française.. Il a dû envoyer une lettre par la poste.. Pas possible on line. Il l'a obtenu en 2 semaines.. 2 heures contre 2 semaines.. Quand les Français seront capables de faire cela, alors on aura un avenir dans le monde numérique mondial... 

Voilà.. 

Dans la mesure du possible, nous allons vous rendre compte de notre virée chaque jour.. Sur mon blog, mais aussi ailleurs.. 

Notez le #estonie..  Parce que nous allons je pense pas mal l'utiliser.

 

PS Voilà notre programme :

Project & tour leaders

Jean Michel Billaut, Jean-Christophe Capelli

A Learning Expedition to Estonia 2017 May 20th – May 27th

20. May (Saturday)
22:35 arrival to Tallinn flight BT 690 (6 persons )

taxi to hotel – own arrangements * http://www.airporttransfer.ee/ 23:00 arrival to Euroopa hotel (Paadi 5, Tallinn), Hotel check in

21.May (Sunday) delegation 6 persons excursion & activity day in Tallinn

09:45 10:00-13:00

13:00-13:55 14:00-16:00

16:00-... ..

meet with group in hotel lobby
Tallinn Highlights tour with pick up from hotel,
guide Mrs Inge Liiv , ph +372 505 7716
lunch on own (Old Town or Freedom Square location ) iPad-game Old Town Adventure,

meeting point: 14:00 Freedom Square by the monument (cross), ending point: Town Hall Square (Old town)
game contoller: Ms Linda Tetsmann ph +372 56 946 379
Free time on own

22.May (Monday) delegation 8 persons meetings day in Tallinn 08:45 meet with group in hotel lobby
09:00-09:30 taxi * to Estonian Information System Autohity (RIA) -

(Pärnu maantee 139a, Tallinn)
09:30-11:00 Meeting: Estonian Information System Autohity

contact Mr Andres Kütt, ph +372 5297159 11:00-11:30 taxi * to Cybernetica (Mäealuse 2/1, Tallinn)

11:30-12:30 Meeting: Cybernetica (x-road, blockchain, ..)

contact Mrs. Siret Schutting , ph +372 6397991 12:30-14:30 taxi* to city centre and Lunch on own arrangements 14:30-15:00 taxi* to State Electoral Office (Lossi plats 1a, Tallinn)

15:00-16:00 Meeting: State Electoral Office

contact: Mr Priit Vinkel ph +372 631 6548 16:00-... .. Free time on own

*own arrangements : Tulika Takso, phone 1200 (or +372 6 120 000) phone app Taxofon Car or up to 6-seater mini van available. 12 hrs pre-order for invataxi.
Tartu Taksopark, phone 1200 (or +372 7300 200)

 

23. May (Tuesday) delegation 8 persons meetings day in Tallinn
08:15 meet with group in hotel lobby
08:30-09:00 taxi * to e-Estonia showroom (Lõõtsa 2a)
09:00-10:30 Meeting: e-Estonia showroom + meeting with e-Residency team

contact Teele Järvelill, Mob: +372 5886 7866 10:30-11:00 taxi * to Mektory (Raja 15, Tallinn)

11:00-13:00 Meeting: Mektory ( modern estonian knowledge transfer organization for you)..
contact Kätlin Kuldmaa, ph +372 5330 2093

13:00-15:00 taxi* to city centre and free time for lunch on own arrangements 15:15-15:30 taxi* to LHV Bank (Tartu mnt 2, Tallinn)

15:30-16:00 Meeting: LHV Bank + 1 startup

contact Mr Priit Rum, ph +372 5020786 16:00-.......... Free time on own

24. May (Wednesday) delegation 6 persons meetings day in Tartu 07:00 meet with group in hotel lobby for transport to Tartu

12:00-14:00 Meeting: Estonian Genome Center, University of Tartu (Riia 23b, Tartu)

contact: Annely Allik , ph (+372) 737 4000

00:00-00:00 optional meetings in Tartu (hospital, ehealth, )

by public transportation Tallinn-Tartu
07:15-07:45 taxi * to Bus station or Train station 08:00-10:30 coach* Lux Express Tallinn-Tartu (2 h, 30 min) 08:05-10:11 train* Tallinn-Tartu (2 h, 6 min)

on arrival taxi* Estonian Genome Center (Riia 23b, Tartu) by public transportation Tartu - Tallinn

coach* Lux Express Tartu- Tallinn 14:00-16:30 or 15:30-18:00 train* Tartu – Tallinn (2 h, 6 min) 15:42-18:00 or 18:49-21:06

*own arrangements : Tulika Takso, phone 1200 (or +372 6 120 000) phone app Taxofon Car or up to 6-seater mini van available. 12 hrs pre-order for invataxi.
Tartu Taksopark, phone 1200 (or +372 7300 200)

 

25. May (Thursday) delegation 6 persons -

conference day 08:00-17:00 Latitude 59 conference

(Kultuurikatel/Tallinn Creative Hub, Põhja pst 27A, Tallinn) 08:00-09:00 registration

09:00-17:00 program

26. May (Friday) delegation 6 persons -

conference day 08:00-18:00 Latitude 59 conference program

(Kultuurikatel/Tallinn Creative Hub, Põhja pst 27A, Tallinn) 27. May (Saturday) delegation 6 persons

27. May (Saturday)

Hotel check out from hotel (& luggage storage)
Debriefing session at Euroopa hotel meeting room TALLINN lunch on own arrangements in hotel or closeby restaurant

taxi* to Tallinn airport http://www.airporttransfer.ee/ flight check in at Tallinn Airport flight BT 689 at 15:50 departure form Tallinn

 *own arrangements : Tulika Takso, phone 1200 (or +372 6 120 000) phone app Taxofon Car or up to 6-seater mini van available. 12 hrs pre-order for invataxi.
Tartu Taksopark, phone 1200 (or +372 7300 200)

NB. Nous avions prévu d'aller présenter nos respects à son Excellente Madame Claudia Delmas Scherrer, ambassadrice de France en Estonie. Nous avions eu un contact avec l'un des fonctionnaires français de l'Ambassade.. qui devait.. Et puis plus de nouvelles.. Il est vrai que le corps diplomatique français doit être assez occupé en ce moment...

 

 

 

 


e-santé - newsletter n° 12 - août 2016

 

 La France lance (enfin)

son plan génomique

Oui mais, à la française... 

 

Je m'y attendais, malgré la réticence quasi-religieuse des Français et de leurs élites sur ces choses qui touchent, dans notre inconscient collectif, aux mystères de la vie. Et comme vous le savez, nous sommes un peuple éthiquement correct, (et ex-fille aînée de l'Eglise) avec en plus, un principe de précaution inscrit dans notre Constitution .A force de bombarder le compte twitter de Madame la Ministre Marisol Touraine, et autres huiles 1.0 (j'ai la prétention de penser que j'y suis un peu pour quelque chose - merci de me laisser mes illusions -), la France lance enfin son "Plan génomique 2025". Plan annoncé donc le 22 juin dernier par Madame Touraine. Notre pays rejoint ainsi après le décalage habituel, la Chine, le Royaume Uni, les USA, l'Islande, l'Estonie.. etc.. Il est vrai qu'on ne pouvait faire autrement, car sans cela : risque de disruption de notre système de santé. Les Français, notamment ceux de nos prochaines générations, iront voir ailleurs... (le mode prédictif va le permettre : voir plus loin).

Le document "Plan génomique 2025" a été remis au 1er Ministre... Reste à savoir si..  Car entre dire et faire, il y a souvent chez nous des décalages, surtout en matière de numérique. Cf notre Dossier Médical Personnalisé, lancé en 2004 et toujours plus ou moins au point mort, après quelques centaines de millions d'€ d'argent public dépensés. Car cette génomique EST par essence de la data, donc du numérique. Et nos élites et le numérique ne font pas bon ménage.

Pourquoi est-ce important ?

Le séquençage, autrement dit l’analyse complète des 20 à 23.000 gènes environ qui composent notre ADN (notre "operating system"), permet notamment de déterminer les risques de développer certaines maladies (donc de faire du prédictif), d’anticiper les réactions à certains médicaments (donc pour les malades, de faire de la "precision medecine", et pas de la médecine "brute", où l'on applique le même remède à tout un chacun). Et de dresser, pourquoi pas, le tableau des multiples caractéristiques physiques et probablement autres, d'un Etre Humain. Je rappelle néanmoins "que selon l’article 16-10 du Code civil, outre les dispositions contenues dans le Code de la santé publique, seuls des praticiens agréés par l’Agence de biomédecine peuvent procéder à l’étude génétique des caractéristiques d’une personne, sous réserve de poursuivre des fins médicales ou de recherche scientifique. Le diagnostic génétique n’est donc pratiqué que lorsqu’une maladie déjà soupçonnée est ciblée par le séquençage, notamment dans le cas de prédispositions aux cancers du sein héréditaires. Tout séquençage du génome au sens large, ne correspondant pas à l’objectif thérapeutique recherché, est proscrit (Cabinet Bensoussan).

Il vous est donc interdit à vous, simple Français, de prendre vous-mêmes la décision de faire faire votre séquençage. En France en tout cas, ce n'est pas possible.. Mais c'est très facile ailleurs, tout en restant chez vous.. Mais si l'on apprend que vous avez fait faire votre séquençage chez 23andme par exemple aux USA (j'estime qu'il y a déjà quelques centaines - voir milliers - de Français qui l'ont fait - donc des Français non éthiquement corrects ?), vous seriez passible d'une amende de 15.000 €, alors qu'a priori vous êtes propriétaire de votre génome. Mais on ne sait plus très bien si cette amende est toujours d'actualité : les choses devraient être clarifiées par notre aimable Gouvernement.

Plan de cette 12ème newsletter :  

1/ On dit que je suis devenu un spécialiste ?

2/ Une brève synthèse des 12 derniers mois au royaume émergeant de la e-santé. Quelques points forts.

3/ La première startup e-santé "licorne" est chinoise (startup valorisée à 1 milliard de $ ! au bout de quelques mois seulement !)

4/ Après la "precision medecine" du Président Obama, les Américains lancent dans la foulée leur "Moonshot cancer" et le "Cohort Program".

5/ Les Anglais continuent allègrement leur opération 100.000 génomes. Et en profitent pour initier leur population à la génomique.

6/ Brève analyse du Plan Français. Il copie en gros le plan anglais.. Mais à la Française.. Cela sera donc un tantinet compliqué..

La lecture de cette 12ème newsletter suppose que vous connaissiez un peu "l'operating system" de l'Etre Humain.. (voir mes précédentes newsletters sur ce sujet - et https://twitter.com/genomicsedu).

Capture d’écran 2016-08-07 à 14.44.23

NB Et pour les nouveaux qui liraient cette newsletter... Suite à une rupture d'anévrisme poplité en 2009, qui n'a pas été prise avec la diligence voulue par le système de santé français (il m'a fallu 7 heures pour arriver dans un bloc opératoire vasculaire, en Ile de France, région la plus peuplée en Europe, et semble-t-il, la plus "médicalisée"!), j'ai été amputé de la jambe droite au-dessus du genou. Trop tard. Jambe nécrosée. A mon chirurgien, à qui je demandais les raisons selon lui, de l'apparition de cet anévrisme que personne n'avait décelé, il m'a répondu : "c'est probablement génétique". Rentré chez moi, je me suis intéressé à cette génétique que je ne connaissais pas, comme la plupart des Français je pense. Et ce faisant, j'ai vu la démarrage de la e-santé vers 2011 aux USA. D'où cette newsletter. J'ai raconté ma virée/épopée dans le système de santé français sur Facebook : https://www.facebook.com/Celaauraitpuvousarrivercom-272746842785876/. Le Samu de Versailles qui a été déclaré négligeant, a été condamné.. Ce qui m'a pris 6 ans ! Car pas facile de traîner ces braves gens devant la Justice (dans mon cas, d'ailleurs, la loi Kouchner de 2002 a été bafouée 2 fois : une par un mandarin/expert, une par un énarque d'un office gouvernemental).

 

 

Lire la suite "e-santé - newsletter n° 12 - août 2016" »